• DU LEVAIN DANS LA PÂTE

    Versets bibliques

    Exode 12.15, 19 ; 13. 7
    Lévitique 2. 11
    Évangile selon Mathieu 13. 33
    Évangile selon Luc 13. 20-21
    1ère Épître de Paul aux Corinthiens 5 .6-8
    Épître de Paul aux Galates 5. 9
    Apocalypse 2. 20

    Message

    " Le Pain est la nourriture physique et spirituelle de l'Homme. En tant que le Fils,
    Je suis le Pain vivant descendu du Ciel pour la Vie de l'Homme (Jean 6. 51) ;
    en tant que le Pain de Vie, Je suis l'Aliment des Sacrificateurs
    (Lévitique 2. 3, 10 ; Apocalypse 1. 6).

    Dans beaucoup d'églises actuelles, cette Nourriture est corrompue par le ferment des doctrines démoniaques, des faux enseignements, des traditions culturelles et religieuses, des fausses croyances issues de la superstition et de la peur.

    Il y a du levain dans la Pâte ; un ferment de corruption.

    Le pain levé est pour l'homme naturel un aliment plus facile à digérer, à assimiler que le pain azyme. Le levain rend l'aliment de base de la vie de l'homme plus facile à absorber. Nombre de vérités concernant Christ ont été soumises à l'effet du levain dans la chrétienté, afin qu'elles soient plus facilement acceptées par l'homme naturel.
    De nombreuses coutumes païennes, de doctrines hérétiques, de choses iniques ont été mélangées aux enseignements purs concernant le Christ pour en faire une nourriture facilement digeste, et ont affecté toute la chrétienté.

    L'Église est pleine de déviations, de faux enseignements, de fausses croyances,
    dans son organisation, son fonctionnement et ses pratiques.
    Il en résulte un système religieux inique et corrompu, une Église déformée et dégradée.

    Jézabel incorpore du levain dans la nourriture spirituelle des églises.
    L'enseignement de Jézabel introduit des hérésies et suscite des courants de pratiques étrangères dans la vie des assemblées.
    Des choses iniques, hérétiques et païennes sont mêlées subtilement à la fine fleur de Christ (Lévitique 2. 1-13). Cet agent impur et corrupteur contamine la vie individuelle et collective des croyants (Deutéronome 16. 4).

    Jézabel s'insinue dans les églises car elle désire régir la vie de Mon Peuple.
    Pour faire suivre aux saints des voies qui assoient son pouvoir dans leur assemblée,
    elle contrefait l'esprit prophétique qui est le témoignage authentique du Seigneur
    (Apocalypse 19. 10), et insuffle de fausses paroles tactiques à certains
    qui deviennent ses prophètes, et qui trompent les élus en se prévalant de Mon Nom.
    Elle séduit par ses propos ceux qui Me servent afin qu'ils se livrent dans l'Église
    à toutes sortes de pratiques illégitimes, abusives et arbitraires.

    Jézabel pousse ceux des leaders qu'elle contrôle à professer des choses liées à leurs objectifs personnels, de sorte que beaucoup d'entre eux ne dispensent plus droitement
    Ma Parole. Leur enseignement et leur prédication vont dans le sens de leurs propres intérêts, et non dans celui de l'édification en Christ de la congrégation.

    Parce qu'ils veulent tout gérer, tout régenter dans l'assemblée locale, ils entendent tout savoir de la vie des saints. Ils étendent leur influence aux affaires qui relèvent de la vie privée. Ils s'immiscent dans le cadre de la vie intime et familiale.
    Ils veulent détenir toutes les informations.
    Ils manœuvrent les saints par des menaces et des chantages.
    Leur domination se fonde sur l'intimidation et la menace de représailles (1 Rois 19. 2), notamment de bannissement de l'assemblée.
    L'usage de la peur dans l'exercice de leur emprise place les membres qui en sont victimes sous leur joug par crainte de perdre leur place dans la communauté.
    La chaire est le lieu public de leurs règlements de comptes et de leurs admonestations.
    Ils font peser sur les personnes qu'ils entendent opprimer un sentiment de culpabilité à leur égard. Ils ne supportent pas la contradiction de leurs enseignements fallacieux.

    L'accusation, la condamnation, l'interdiction, la malédiction et l'excommunication
    sont les armes de prédilection de leur autoritarisme.
    L'esprit de Jézabel est un esprit de vengeance personnelle, et non de pardon.

    Jézabel façonne dans les églises des personnalités égoïstes, imbues d'elles-mêmes, gonflées d'orgueil et de suffisance, intransigeantes.
    Les personnes qu'elle contrôle sont avides d'influence, d'ascendant et de domination.
    Elles s'entêtent dans leur propre volonté et n'admettent jamais qu'elles sont fautives ;
    elles ne sauraient se remettre en question et reconnaître leurs torts. Elles ne reconnaissent aucune nécessité personnelle de se repentir de leurs façons d'agir.
    Jézabel n'abandonne jamais le pouvoir usurpé, quelles qu'en soient les conséquences pour le Peuple. Jézabel entend avoir toujours raison. Jézabel ne capitule jamais.

    Jézabel met en place dans les églises toute une organisation religieuse, d'où la conduite de Mon Esprit est exclue au profit de programmes, de méthodes et de façons de faire
    les choses, pour tenir le Peuple en dépendance.
    Jézabel fait tout pour détruire dans l'Église l'effusion de l'Esprit et les Prophètes.
    Elle hait l'effusion prophétique et s'y oppose de toute sa force afin de la réduire au silence. Car le discernement des Prophètes l'empêche d'accomplir son dessein pernicieux parmi Mon Peuple.
    Aussi les conducteurs prophétiques sont-ils la cible principale de son acharnement.

    Beaucoup de responsables appelés à exercer l'autorité dans l'Église redoutent comme Achab la confrontation à Jézabel, et se laissent aller à succomber à son pouvoir, et plier à ses exigences. Pour confondre Jézabel, il faut oser lui tenir tête dans la puissance prophétique de l'onction.

    Jézabel suscite la jalousie spirituelle, la confusion, beaucoup de querelles et de divisions.
    Extorsions de fonds et de biens sont sous sa coupe pratiques courantes : ( 1 Rois 21. 7).
    Distorsion, manipulation, intimidation, domination et extorsion sont les abus manifestes dans l'Église de son pouvoir étranger.

    Jézabel essaie d'inoculer son levain dans la volonté, les pensées, et les sentiments de L'Homme ; dans sa foi, son espérance et son amour.

    Le désir de Mon cœur est de Me dispenser en lui en tant que

    Nourriture et Vie ; dans son esprit, son âme et son corps.

    Dès l'aube de sa vie, à son zénith, et à son crépuscule.
    Je connais son passé, son présent et son futur.
    Je suis le Même, hier, aujourd'hui, et éternellement."

    (Message récupéré, source messianique)

    Source: http://messianisite.over-blog.com