• Extase, grandes émotions et miracles : Esprit de Dieu ou séduction spirituelle ?

     
     

    « Accorde donc à ton serviteur un coeur intelligent pour juger ton peuple, pour discerner le bien du mal ! » (Salomon, 1 Rois 3.9)

    serpent eve modifPuissions-nous tous faire régulièrement cette belle prière du roi Salomon ! Effectivement, Si la joie, les prodiges et les miracles sont assurément des fruits de l’Esprit de l’Eternel, il convient de ne pas oublier que l’ennemi de nos âmes est aussi capable de séduire si possible même les élus par de bien malfaisantes falsification de l’Esprit.

    Il n’est pas rare d’entendre ce genre de témoignage : « Le Saint-Esprit a visité l’assemblée, plusieurs étaient dans les larmes et dans la joie ». Ou encore : « J’ai été visité par le Saint-Esprit, il m’a fait fondre en larme » et aussi : « l’onction était si forte et intense, j’étais en larme ». Egalement, nous pouvons entendre cela : « Dieu était présent, de la poussière d’or est tombée du ciel et a recouvert plusieurs, des guérisons ont eut lieu, etc,. »

    Si certaines de ces expériences peuvent être assurément authentiques et provenir véritablement de l’Esprit du Dieu de gloire, ne commettons surtout pas l’erreur d’« ajouter foi à tout esprit » (1 Jean 4.1) et d’acquiescer systématiquement dès que nous entendons ce genre de témoignage ou que nous voyons quelques larmes couler sur un visage, sans préalablement avoir « éprouvé les esprits » (1 Jean 4.1).

    Par exemple, nul n’ignore qu’une partie du monde dit « chrétien » foule au pied et/ou tord un grand nombre de versets émanant de La parole puissante de Dieu. Mais alors, que dire et que penser de toutes ces manifestations et de toutes ces émotions de joies, d’extases et de pleures accompagnées parfois même, de prodiges et des miracles ayant lieu au milieu de personnes ayant abandonnées depuis bien longtemps les sentiers de la Saine Doctrine, si tant est qu’elles ont un jour réellement marché sur le sentier resserré qui mène à la vie ?

    Dès lors qu’une personne affirme croire en Dieu et en son sublime Evangile, que le nom de Jésus se trouve sur ses lèvres et pour peu qu’il y ait quelques miracles et prodiges accompagnées d’émotions et de sentimentalisme, nous somme si enclins à fermer les yeux et à nous laisser séduire en oubliant parfois qu’il peut s’agir de « l’Eternel, votre Dieu, qui vous met à l’épreuve pour savoir si vous aimez l’Eternel, votre Dieu, de tout votre coeur et de toute votre âme. » (Deutéronome 13.3)

    N’oublions donc pas si facilement l’avertissement des Saintes Ecritures : « La puissance de Satan » est capable de se produire « avec toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers » (2 Thessaloniciens 2.9). De même, n’oublions pas le solennelle avertissement du Messie Lui-même : « Il s’élèvera de faux Christs et de faux prophètes; ils feront de GRANDS prodiges et des miracles, au point de séduire, s’il était possible, même les élus. » (Matthieu 24.24).

    Certains faux docteurs du courant oeucuménique prétendent que la doctrine divise et qu’elle nous empêcherait ainsi de nous unir dans l’amour alors que c’est précisément le contraire : c’est la Saine Doctrine qui nous unis dans l’amour et nous permet de faire face au mal en discernant les séductions de satan. Paul nous le rappelle : 

    « Pour toi, dis les choses qui sont conformes à la saine doctrine. » (Tite 2.1) étant « attaché à la vraie parole telle qu’elle a été enseignée, afin d’être capable d’exhorter selon la saine doctrine et de réfuter les contradicteurs. » (Tite 1.9)

    Revenons aux extases et aux grandes émotions et réfléchissons à cela : ne sait-on pas que les religions orientales à caractère mystique en donnent autant et souvent plus ?

    N’est-il pas écrit en Ézéchiel 8:14 que des femmes, à la porte du temple de Jérusalem, étaient plongées dans une dévotion qui leur arrachait des larmes ?

    Nul doute qu’elles en ressentaient un bienfait et un allègement intérieur, mais c’était une idole abominable appelée Thammuz qui les faisait accéder à cette extase :

    « Fils de l’homme, vois-tu ce que font dans les ténèbres les anciens de la maison d’Israël (…) Et il me conduisit à l’entrée de la porte de la maison de l’Éternel, du côté du septentrion. Et voici, il y avait là des femmes assises, qui pleuraient Thammuz. Et il me dit : Vois-tu, fils de l’homme ? Tu verras encore d’autres abominations plus grandes que celles-là. »

    Charles Chiniquy, ex prêtre catholique, ne témoigne-t-il pas que dans sa vie de prêtre, les moments les plus sublimes, il les a vécu agenouillé en adoration devant l’hostie. Il en était transporté et comme transfiguré.

    Après sa conversion au Messie Yéshoua, cette sublimation issue de l’abominable doctrine de la transsubstantiation, lui est apparue comme une idolâtrie. Et pourtant, quelle élévation, quelle exaltation devant son Bon Dieu en mie de pain, et quel témoignage de cette expérience !

    Note : la doctrine démoniaque de la transsubstantiation consiste à déclarer que le pain (l’hostie) de la messe devient réellement le corps du Messie après la formule du prêtre et que, ayant fait descendre le Messie dans le pain, il s’agit d’un sacrifice non sanglant : une terrible et malfaisante fausse doctrine.

    Regardez ces quelques autres témoignages tirés de l’article « comment discerner le vrai du faux » (source : http://www.unpoissondansle.net/xaris/xa.php?i=8#r6) :

    Donald Gee, dans le livre « les dons spirituels » affirme : « Des Mormons m’ont un jour mis au défi de lire leur livre après avoir sincèrement prié pour que la vérité me soit révélée. Ils m’ont affirmé qu’une sensation de chaleur dans la poitrine serait une indication claire de la conviction de Dieu. Ramseyer garantit l’authenticité du parler en langues par le sentiment que l’on ressent : « On peut sentir dans son esprit la beauté, l’élévation, la richesse d’une parole en langue inconnue, mais le but du don d’interprétation est de rendre ces choses accessibles à l’intelligence… »

    Que dire du bien-être (psychologique) éprouvé par ceux qui récitent des mantras ou qui utilisent des chapelets ? J’ai souvent discuté avec des Catholiques pratiquants qui ne jurent que par Marie grâce à la sensation précise de sa présence dans leur vie. Leurs sensations valident-elles leur doctrine ?

    David ressentit les sensations et la présence de l’Esprit saint. Il sentit de la chaleur et un picotement, ce qu’il a lui-même décrit comme une « énergie » pénétrant son corps. (De nombreuses personnes emploient des termes comme « énergie » ou « électricité » pour décrire les sensations qu’elles éprouvent pendant la prière pour la guérison.

    Je connais une personne non chrétienne qui éprouve les mêmes sensations lorsqu’elle guérit les brûlures. On ne peut dire que des picotements ou de la chaleur manifestent la présence de Dieu, d’abord parce que la Bible ne le dit pas. Ensuite parce que les mêmes phénomènes se produisent en dehors du christianisme. Il faut d’autres filtres que les sensations comme critère de vérité. « C’est l’Esprit qui vivifie, la chair ne sert de rien, les paroles que je vous ai dites sont Esprit et vie » (Jean 6.63).

    idolatrie pape francoisEt que dire de tous ces catholiques qui, après avoir témoigné et vécu l’expérience du baptême du Saint-Esprit et du parler en langue, continue de plus belles dans leurs hérésies contraire à la Saine Doctrine ?

    Fernand LeGrand dans son ouvrage « Tout savoir sur le parler en langues », soulève un point très intéressant au sujet des prétendus baptêmes du Saint Esprit observés dans une partie du monde catholique (**) :

    « L’esprit qui agit dans l’Église romaine est-il le Saint-Esprit ? En parlant de l’Esprit Saint, Jésus a dit : « Il vous conduira dans toute la vérité ». C’est le propre du Saint-Esprit. Le propre de l’esprit mauvais est de conduire dans une partie seulement de la vérité. Or, un des effets les plus frappants du charismatisme catholique, c’est de conduire ses adeptes dans une partie de la vérité et une partie d’erreur comme par exemple : la prière spontanée ET le chapelet ; l’adoration du Christ ET du saint-sacrement ; la lecture de la Bible ET le culte de Marie.

    Suivent quelques témoignages de gens qui ont été baptisés du Saint-Esprit, l’un en finissant de réciter son chapelet, l’autre pendant qu’il chantait une hymne à la messe, une autre encore pendant qu’elle était agenouillée et priait la sainte Vierge.

    Ces témoignages suffisent nettement à démontrer que l’esprit qui baptise ces gens est en contradiction avec les Écritures et ne peut aucunement être le Saint-Esprit. Ce n’est pas mettre en doute l’oeuvre du Saint-Esprit mais bien lui attribuer une telle horreur et une telle idolâtrie qui constitue un blasphème contre sa divine personne. »

    Alors mes amis, prenons garde et ne nous laissons pas fléchir ni séduire facilement par quelques inspirations, quelques expériences, quelques miracles ou quelques grands moments d’émotions qui viendraient soit disant de Dieu, quand bien même quelques miracles et prodiges auraient lieu, mais pratiquons avec fermeté et persévérance ce conseil de Jean : « Bien-aimés, n’ajoutez pas foi à tout esprit; mais éprouvez les esprits, pour savoir s’ils sont de Dieu, car plusieurs faux prophètes sont venus dans le monde. »

    Ainsi donc, remémorons nous le précieux conseil du Messie Yéshoua notre sauveur : « Soyez donc prudents comme les serpents, et simples comme les colombes. » (Matthieu 10.16). Que notre critère de vérité demeure avant toute chose La Parole de Dieu, le seul vrai rempart contre les séductions et les mensonges de l’ennemi.

    Les fruits de l’Esprit et l’amour selon Dieu (qui consiste à garder ses commandements – 1 Jean 5.3), le comportement dans l’épreuve, la fidélité et l’obéissance à la Torah de Dieu et aux Paroles du Messie : autant de clés nous permettant d’éprouver les esprits.

    Le Serpent ancien agit et sévit toujours grandement ici bas, séduisant si possible même les élus, et sachant qu’il a peu de temps, il redouble d’efforts. Ses moyens de séductions sont nombreux et subtils comme nous l’avons brièvement vu dans cet article. Nos armes les plus efficace ? La prière, La connaissance des Saintes-Ecritures, la fidélité à la Saine Doctrine, l’observation des commandements de Dieu, l’étude de la Torah, l’obéissance à Dieu afin de grandir dans l’humilité, la sagesse, le discernement et l’amour véritable afin de paraître « devant lui saints, irrépréhensibles et sans reproche » (Colossiens 1.22).

    Que l’Eternel Dieu vous comble de son plein discernement et puisse armer et équiper spirituellement tous les lecteurs de cet article afin de tenir ferme contre les ruses du diable après avoir tout surmonté !

    « Et ce que je demande dans mes prières, c’est que votre amour augmente de plus en plus en connaissance et en pleine intelligence pour le discernement des choses les meilleures, afin que vous soyez purs et irréprochables pour le jour du Messie, remplis du fruit de justice qui est par le Messie Yéshoua, à la gloire et à la louange de Dieu. » (Philippiens 1.9-11)

    Article réalisé par Thomas.

    ** : Concernant Fernand LeGrand, à part ce qui est présenté ici sur ce site, nous ne cautionnons pas forcément la totalité de ses enseignements, notamment ceux présents dans son ouvrage controversé « Tout savoir sur le parler en langues », bien qu’il écrit par ailleurs des choses vraies et intéressantes. Une fois encore : sachons retenir ce qui est bon et rejeter ce qui est mauvais ainsi que nous le demande Dieu dans les Ecritures.

    Source: http://www.rencontrerdieu.com

     
    « ATTENTATS DE PARIS DU VENDREDI 13, MESSAGE URGENT – Le cœur est atteint : La France doit se repentir ou elle périra.La Nouvelle Naissance (Message Audio) »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :