• L’unité de l’esprit, c’est le ciel sur la terre !

    Article de Henri Viaud-Murat.

    C’est l’objectif que nous fixe le Seigneur sur cette terre. Et nous ne pouvons atteindre cet objectif qu’en marchant par l’esprit! 

    L’apôtre Paul nous dit, dans Ephésiens 4: 1-3:

    « Je vous exhorte donc, moi, le prisonnier dans le Seigneur, à marcher d’une manière digne de la vocation qui vous a été adressée, en toute humilité et douceur, avec patience, vous supportant les uns les autres avec charité, vous efforçant de conserver l’unité de l’esprit par le lien de la paix. »

    S’il nous demande de conserver l’unité de l’esprit, c’est que nous la possédons déjà!

    Or nous sommes obligés de constater que l’unité de l’esprit, au milieu des chrétiens, est quelque chose de rare! En quoi consiste donc cette unité de l’esprit?

    Un disciple de Christ est avant tout une nouvelle création. Son être intérieur, l’esprit, est passé par une nouvelle naissance en Christ. Son esprit est défini comme un « homme nouveau, créé selon Dieu dans une justice et une sainteté que produit la vérité »(Ephésiens 4: 24).

    Notre esprit est participant direct de la nature divine. Il n’est pas parfait en connaissance, mais il est parfait en justice et en sainteté.

    Notre esprit est le lieu très saint de la présence divine du Saint-Esprit, qui demeure en nous en permanence, depuis notre nouvelle naissance.

    L’objectif du Seigneur, une fois que nous sommes nés de nouveau, c’est de faire passer cette glorieuse vie de l’esprit dans notre âme, notre corps, et toute notre vie de tous les jours.

    Pour cela, notre âme doit être renouvelée, sanctifiée et purifiée. Contrairement à notre esprit, notre âme n’est pas passée par une nouvelle naissance à notre conversion.

    Rappelons que notre âme peut être définie comme notre être conscient ordinaire, dans et par lequel nous sommes conscients de nous-même, des autres et du monde.

    A notre conversion, notre âme est toujours plus ou moins infectée et souillée par tout ce que le péché avait construit dans toute notre vie passée, dans nos pensées, nos sentiments, nos habitudes, nos raisonnements, nos valeurs et nos attitudes.

    Notre âme est donc le siège d’une personnalité construite par, et héritée de tout notre passé. L’image que nous avons de nous-mêmes, dans notre âme, ne correspond absolument pas à la réalité de la nouvelle personne que nous sommes en Christ, personne qui est semblable à celle du Seigneur.

    C’est la raison pour laquelle le Seigneur, dans les évangiles, exige de Ses disciples de « renoncer à eux-mêmes, de se charger chaque jour de leur croix, et de Le suivre » (Luc 9: 23).

    Nous ne pouvons renoncer à notre ancienne personnalité qu’une fois que nous savons que Christ a fait de nous, dans notre esprit régénéré, une nouvelle personne parfaite, pure et sainte à Son image.

    En attendant, tant que notre âme reste sous le contrôle, au moins partiel, de la loi de péché et de mort qui agit dans nos membres, elle sera un obstacle à la pleine manifestation de la pure vie de l’Esprit qui agit dans notre esprit.

    Comment définir cette vie de l’Esprit qui anime notre esprit? C’est simple, il s’agit de la Vie et de la nature même du Seigneur Jésus!

    Dieu est Amour. Nous sommes donc aussi Amour dans notre esprit régénéré!

    Dieu est Paix. Nous sommes donc aussi Paix dans notre esprit régénéré.

    Dieu est Joie. Nous sommes aussi Joie dans notre esprit régénéré!

    Tout ce que Dieu est, nous le sommes aussi dans notre esprit régénéré, comme un don de Sa grâce! Que Son Nom soit éternellement béni!

    Quel dommage que tant de chrétiens ne le savent pas ou ne le croient pas! Parce qu’ils ont toujours les yeux fixés sur la personne qu’ils étaient, ou qu’ils sont toujours dans leur âme! Ils n’ont pas renoncé à eux-mêmes, parce qu’ils ignorent qui ils sont réellement en Christ! Ils ignorent la gloire de leur position céleste en Christ, assis avec Lui dans les lieux célestes! Ils vivent infiniment au-dessous des moyens que Christ leur a donnés! Quelle tragédie!

    L’unité de l’esprit, dans le Corps de Christ, ne peut se manifester que lorsque nous avons appris à marcher par l’esprit, lorsque nous avons appris à ne plus permettre à la chair de nous contrôler!

    Autant notre esprit régénéré est tout ce que Christ est, autant la chair est tout ce que Satan est!

    Pour que Christ Se manifeste pleinement, la chair ne doit plus se manifester!

    Nous devons donc savoir que, lorsque Christ est mort, nous sommes aussi morts au péché, à la chair et à Satan; et que, quand Christ est ressuscité, nous sommes aussi ressuscités, en Lui et avec Lui, à Sa Vie éternelle!

    L’unité de l’esprit, entre tous les chrétiens nés de nouveau, est déjà réalisée au niveau de leurs esprits régénérés, qui sont tous en Christ dans les lieux célestes.

    Nous n’avons pas à courir après une unité de l’esprit que nous n’avons pas encore obtenue. Nous avons à laisser cette unité de l’esprit se manifester librement. Et elle se manifestera naturellement et immédiatement, dès que nous aurons appris à crucifier la chair et à marcher par l’esprit.

    Alors nous pourrons jouir, dans nos rapports mutuels, d’une divine communion fraternelle, qui sera pour nous un sujet de joie parfaite!

    La communion fraternelle est l’un des quatre piliers de la vie pratique de l’Eglise, avec l’enseignement des apôtres, la fraction du pain, et les prières (Actes 2: 42).

    Or, dans la mesure où les chrétiens laissent la chair les contrôler, cette communion fraternelle, qui devrait être pour eux comme le ciel sur la terre, devient l’enfer sur la terre!

    Toutefois, dès que nous sommes devenus spirituels, dès que la croix est passée sur notre âme, mettant à mort la chair de manière pratique, la vie magnifique de l’esprit peut passer librement au-travers de notre âme purifiée, et répandre l’Amour de Christ tout autour de nous!

    Et quand cet Amour de Christ nous atteint à notre tour, lorsqu’il est déversé sur nous par un autre chrétien spirituel, nous éprouvons alors, dans cette pure communion de l’esprit, un avant-goût du Ciel.

    On peut donc définir la vraie communion fraternelle, entre deux chrétiens spirituels, comme une commune union dans l’Amour de Christ, pleinement et consciemment partagée.

    A ce moment-là, le pur Amour de Christ, qui a déjà été déversé dans notre esprit, peut passer au-travers de notre âme purifiée, sans se charger au passage de tout ce que la chair pouvait y ajouter d’amour humain, charnel, terrestre et diabolique.

    Ce pur Amour peut alors atteindre tous ceux qui nous entourent, qui peuvent boire librement à cette source rafraîchissante!

    Donner cet Amour à boire aux autres en esprit et en vérité est une chose. Mais c’en est une autre de pouvoir boire ensemble et en même temps à cette même source, qui est la Vie de Christ Lui-même!

    Voici une représentation simple de ce bonheur parfait qui résulte de l’unité de l’esprit, défini comme l’Amour de Christ pleinement partagé entre deux chrétiens libérés du carcan de la chair:

    – Je t’aime (enfin!) du pur amour de Christ!

    – Tu sais que je t’aime de cet amour.

    – Tu reçois l’amour que je te donne (tu le crois et tu l’acceptes)

    – Tu m’aimes (enfin!) de ce même amour.

    – Je sais que tu m’aimes de cet amour.

    – Je reçois l’amour que tu me donnes.

    Quelle joie profonde dans cet échange d’amour qui vient de Dieu Lui-même!

    Il est dur de n’avoir personne à aimer! Il est très dur de n’être aimé de personne! Il est sans doute encore plus dur d’aimer quelqu’un dont on n’est pas aimé! Mais combien est grande la joie d’un amour partagé! Et quand il s’agit de l’Amour de Christ, cette joie est parfaite!

    En fait, c’est la joie que Dieu Lui-même éprouve quand nous réalisons à quel point Il nous a aimés le premier, en offrant Jésus Son Fils Bien-Aimé pour notre rachat, quand nous recevons cet Amour avec reconnaissance, et quand nous le Lui rendons de tout notre coeur!

    C’est alors que nous sommes pleinement en communion avec le Père et avec le Fils! C’est le fondement de notre communion fraternelle les uns avec les autres!

    Dieu le Père nous aime exactement de la même manière qu’Il aime Son Fils Jésus! Et Jésus Lui-même nous aime exactement comme Son Père L’aime!

    Et Il nous demande de nous aimer les uns les autres de ce même amour!

    Dieu nous permet de le faire, d’abord en nous faisant passer par une nouvelle naissance, qui fait de nous de nouvelles créations à Son image, puis en déversant Son Amour dans notre esprit, par le Saint-Esprit!

    Combien nous devrions être motivés à apprendre au plus vite à marcher par l’esprit, afin de libérer en nous, et au-travers de nous, ce pur Amour de Christ dont l’Eglise et le monde ont tant besoin!

    Le Seigneur veut nous conduire au plus vite dans cette marche par l’esprit, seule capable à la fois de Le glorifier pleinement, et de nous plonger en permanence dans la joie parfaite d’un amour divin pleinement partagé entre nous tous, Ses enfants bien-aimés!

    « Ce qui était dès le commencement, ce que nous avons entendu, ce que nous avons vu de nos yeux, ce que nous avons contemplé et que nos mains ont touché, concernant la parole de vie, car la vie a été manifestée, et nous l’avons vue et nous lui rendons témoignage, et nous vous annonçons la vie éternelle, qui était auprès du Père et qui nous a été manifestée, ce que nous avons vu et entendu, nous vous l’annonçons, à vous aussi, afin que vous aussi vous soyez en communion avec nous. Or, notre communion est avec le Père et avec son Fils Jésus-Christ. Et nous écrivons ces choses, afin que notre joie soit parfaite« (1 Jean 1: 1-4).

    « A cause de cela, je fléchis les genoux devant le Père,duquel tire son nom toute famille dans les cieux et sur la terre, afin qu’il vous donne, selon la richesse de sa gloire, d’être puissamment fortifiés par son Esprit dans l’homme intérieur, en sorte que Christ habite dans vos coeurs par la foi; afin qu’étant enracinés et fondés dans l’amour, vous puissiez comprendre avec tous les saints quelle est la largeur, la longueur, la profondeur et la hauteur, et connaître l’amour de Christ, qui surpasse toute connaissance, en sorte que vous soyez remplis jusqu’à toute la plénitude de Dieu. Or, à celui qui peut faire, par la puissance qui agit en nous, infiniment au delà de tout ce que nous demandons ou pensons, à lui soit la gloire dans l’Eglise et en Jésus-Christ, dans toutes les générations, aux siècles des siècles! Amen!«  (Ephésiens 3: 14-21).

    Faisons nôtre cette puissante prière de Paul, afin que nous puissions vivre cette communion dont parle Jean, et qui est source d’une joie parfaite!

    http://leve-toi.com

    « Tel est ta vie; tel est ton fruit -Le Machia'h Divin Annoncé »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :