• La FOI que Dieu exige de nous

    La véritable Foi est d’abord la Foi en une seule et même Personne qui est la Trois fois Sainte Personne de Dieu, la Personne de son Fils unique Yeshoua (Jésus) et la Personne du Saint-Esprit de Dieu. Mais une croyance qui s’arrêterait là serait semblable à une idolâtrie ; que Dieu condamne fermement. Pour plaire à Dieu il faut donc non seulement croire en Dieu, mais aussi croire ce que Dieu nous affirme, le comprendre, y adhérer pleinement et le mettre en pratique dans nos vies.
    Ce qui implique une bonne définition de mot Foi !
    Le mot « Foi » est un mot d'une importance extrême pour le salut, puisque la bible nous déclare que la Rédemption (le rachat) pour le salut en Yeshoua Ha Mashiah (Jésus-Christ) repose sur la FOI. Romains 1 :17 parce qu'en lui est révélée la justice de Dieu par la foi et pour la foi, selon qu'il est écrit : Le juste vivra par la foi. Encore faut-il définir correctement ce mot « Foi » largement dévalué au fil des traduction, car on le confond trop souvent avec une « croyance » si bien que le verbe « Je crois » signifie plutôt en français courant « je suppose » ou « j'imagine » ou « j’espère » ! Cette dévaluation de l’idée originelle traduite par le mot « Foi », s'exprime par un slogan largement répandu : « Il faut croire sans comprendre ». Slogan qui est la définition de la « foi du charbonnier ». Formule à l’usage de certains ecclésiastiques, lesquels rechignant a dévoiler leurs éventuelles lacunes on tout loisir de ce cacher derrière cette expression « foi » et d’ajouter « C’est le mystère de Dieu, il faut avoir la foi, crois et ne pose plus ce genre de question ! »
    Attention danger car la parole de Dieu met justement en garde du refus catégorique de Dieu de ce genre de croyance mystique basée sur la soumission aveugle à une autorité sans rechercher de Vérité tangible. 
    Osée 4 :6 Mon peuple est détruit, (meurt dans certaines versions) parce qu'il lui manque la connaissance. Puisque tu as rejeté la connaissance, Je te rejetterai, et tu seras dépouillé de mon sacerdoce ; Puisque tu as oublié la loi de ton Dieu, J'oublierai aussi tes enfants.
    Premier principe à retenir : Croire, sans baser sa croyance sur les vérités établies de la parole de Dieu, est donc un grave péché passible de mort, ce qui devrait en responsabiliser plus d’un ! 
    Pourtant, la bible a parfaitement défini que la Foi est un don de Dieu, d’une part, par sa parole écrite et d’autre part, par son Saint-Esprit. La Foi naissante (comme une graine) est donc un don gratuit qui se greffe sur notre intelligence, de sorte qu'elle reçoit une assistance spéciale, qui est une grâce, pour comprendre les Vérités révélées par Dieu, de sorte que notre volonté et notre esprit y adhèrent totalement. Nous pourrions dire que la « Foi » est basée sur l’intelligence ou la connaissance des choses divines, sublimées par l’action du Saint-Esprit de Dieu qui transforme la connaissance en ferme assurance des choses qu’on espère et en indispensable bouclier !
    Cœur et Cerveau au temps de Jésus.
    Pour bien comprendre les paroles de Dieu, il faut souvent faire l’effort de retourner aux racines de l’Olivier Franc (L’histoire et les traditions d’Israël). Il faut savoir que dans l’esprit hébraïque la notion de «Cœur» était différente que chez les occidentaux. Pour un occidental le « cœur est le siège des émotions subjectives et le cerveau celui des réflexions objectives. Mais chez les hébreux du temps de Jésus et donc dans le texte biblique, le cœur désignait une adhérence globale qui comprend l’adhérence objective, intellectuelle et l’adhérence sentimentale émotionnelle et donc subjective. (Ce que les occidentaux désignent par cœur). Quand la bible parle de cœur et de Foi il faut donc comprendre une adhérence complète disons de cœur et d’esprit. C’est l’adhérence à une idée forgée dans l’esprit et adoptée sans réserve. (L’excellent linguiste André Chouraqui traduit d’ailleurs le mot grec « pistos » et le mot hébreu « Emuwnah » habituellement traduit par « Foi » par le mot « adhérence »)
    La Foi se traduirait donc par cette phrase : « j’ai appris, je sais, j’aime, et donc j’adhère sans réserve car le saint-Esprit m’a convaincu »
    Mais retournons encore aux sources.
    Le mot  « Foi » en Français, est la traduction des mots Hébreux : Aman, Emuwnah, et Emeth ;  et pour le nouveau testament, la traduction du mot latin « fides », lui-même traduit du grec « pistis » qui, transcrivait en réalité l'hébreu « emounah ». Or, le verbe « aman » de la même famille qu’emounah  veut dire « être certain de la vérité ». Le mot « Amen » même étymologie est très bien traduit par : « Ainsi soit-il » de ce que nous avons entendu. Rendre « emounah » par le mot « Foi » est donc une déviation notable de son sens premier et une hellénisation de la pensée biblique. Car la Foi, en français courant, n'est pas une certitude. Bien au contraire, la « foi », dans notre esprit occidental est très opposée à la connaissance rationnelle. Or, pour les Hébreux, et  donc dans l'enseignement de Jésus, cette opposition n'existait pas.
    Vérifions dans la bible.
    Le mot « emounah » traduit par « Foi » n’est utilisé que six fois dans l’ancien testament. Trois fois seulement dans le sens de confiance en les paroles de l’Eternel, et jamais dans un sens mystique d’une confiance aveugle, ne laissant aucune place à la réflexion et au libre arbitre !
    Deutéronome 9:23  Et lorsque YHWH (l’Eternel) vous envoya à Kadès-Barnéa, en disant : Montez, et prenez possession du pays que je vous donne ! Vous fûtes rebelles à l'ordre de l'Eternel, votre Dieu, vous n'eûtes point foi en lui, et vous n'obéîtes point à sa voix. Si Dieu reproche une désobéissance c’est que les Hébreux devaient avoir confiance dans des promesses ou paroles de Dieu exprimées et non dans une sorte de fatalisme en la protection Divine. Le mot utilisé dans ce verset et traduit par « foi », est le mot "aman" qui se traduit par : confiance, éprouver, fidèle, stable, opiniâtre, établi, gouverneurs, nourrice, nourricier.
    Habakuk 2: 4  Voici, son âme s'est enflée, elle n'est pas droite en lui ; Mais le juste vivra par sa foi Ici la bible parle de justice selon la loi de Dieu écrite et qui est la TORAH ! (quatre premiers livres de la bible) Il s’agit donc ici d’une adhérence à la loi de Dieu écrite, étudiée, et acceptée de tout son cœur ?  Aucune idée subjective ou mystique dans ce verset !
    Esaïe 8:2  Je pris avec moi des témoins dignes de foi Le mot utilisé dans ces deux versets est « emuwnah » qui se traduit par : fidélité, vérité, probité, fonctions, direction, service, accompli, sûreté, fermement, fidélité, constance, le devoir accompli, vérité, probité (loyauté). La encore aucune sorte de mysticisme !
    Les trois autres fois où nous trouvons le mot « Foi » dans l’AT, c’est plutôt dans le sens de « de bonne foi » et donc d’honnêteté intellectuelle, envers soi-même et envers les autres ! Juges 9:15  Et le buisson d'épines répondit aux arbres : Si c'est de bonne foi Juges 9:16  Maintenant, est-ce de bonne foi…. Juges 9:19  Si c'est de bonne foi et avec intégrité…. (Le mot utilisé dans ces trois derniers versets est emeth.)    Emeth fidélité, vérité, vrai, intègre, assurance, bonne foi, sécurité…
    Mais le mot « Foi » est  utilisé de nombreuse fois dans le nouveau testament 66 fois exactement. Dans le Nouveau Testament les mots suivants sont utilisés : Nous trouvons le mot "oligopistos" Matthieu 6:30 gens de peu de foi  (le mot foi est ici oligopistos) Oligopistos = oligo signifie petit et pistos signifie foi.
    Mais à quelle genre de « Foi » Jésus se référait-il ?
    Yeshoua (Jésus) étant Juif et parlant l’araméen, se référait sans doute à l’une des trois expressions que nous retrouvons dans l’ancien testament : aman, emuwnah ou emeth,  que nous venons d’étudier, et comme la bible dit que : « la foi vient de ce qu’on entend » Ici encore nous ne trouvons aucune forme subjective, mystique ou d’une croyance aveugle ! En disant « Homme de peu de foi » Jésus affirmait simplement qu’ils manquaient de : vérités bibliques, connaissances, de fidélité, de confiance, de constance, de loyauté, où de bonne foi.
    Dans ce contexte Jésus leur dit donc a peu près ceci : « vous deviez savoir, et croire la vérité observable suivante, c’est que : Si Dieu revêt ainsi l'herbe des champs, qui existe aujourd'hui et qui demain sera jetée au four, ne vous vêtira-t-il pas à plus forte raison »  c’est ce sont les paroles de Jésus qui précèdent  « gens de peu de foi » en Matthieu 6:30  Jésus ne leur reproche ici, que leur ignorance des écritures et leur aveuglement devant la création, qui provoque leur manque de confiance en Dieu ! Nous trouvons ce mot oligipistos dans cinq versets du nouveau testament : Matthieu 6 :30 ; 8 :26 ; 14 :31 ; 16 :8 et Luc 12 :28. 
    Puis nous trouvons le mot « pistis » dans de très nombreux versets du nouveau testament. « pistis » qui se traduit par : foi, fidélité, grâce, preuve certaine, croire, conviction, croyant, engagement. Le premier constat est que ce terme « pistis » est employé ou traduit, dans de nombreux passages sous la plume de Paul. Comme Paul était Juif son arrière-pensée était bien sûr le terme hébreu emuwnah (racine aman « être stable » qui a donné le mot amen, « La chose entendue est sûr, c’est vrai ») Le mot »Foi » dans le nouveau testament doit donc avoir la même signification que dans l’ancien ! Comme l’indique le linguiste Léon-Dufour, il y a dans le passage en grec un surplus de sens qui ne figurait pas initialement. Selon lui « Le mot « pistis » ajoute au sens initial le fait de croire de façon subjective et mystique, ce qui devient une idolâtrie selon la Bible ». Croire, sans étudier la parole de Dieu, sans la méditer et sans y adhérer pleinement est une idolâtrie. C’est une adoration dans les ténèbres, semblable à celles des idoles de bois ou de pierre qui ne parlent pas. C’est un grand péché devant Dieu !   Habakuk 2:18  A quoi sert une image taillée, pour qu'un ouvrier la taille ? A quoi sert une image en fonte et qui enseigne le mensonge, Pour que l'ouvrier qui l'a faite place en elle sa confiance, Tandis qu'il fabrique des idoles muettes ?
    La différence entre Dieu et les idoles c’est la parole que des oreilles écoutent.
    C’est pour cela qu’en hébreu le mot « emuwnah » désigne quelque chose qui est stable, certain, sûr, de contrôlable, de tangible et de vérifiable. Le mot « emuwnah » est construit sur le mot « Amen », qui revient souvent dans le langage Chrétien.  On le traduisait aussi par : « Ainsi soit-il ». Ou « Que les choses dont nous parlons s’accomplissent ! » ce qui est une très bonne traduction ! Le mot « Amen » est donc bien plus explicite, car signifie l'approbation consciente d'une expression, d’un discours ou prière, qui expriment une Vérité. Ce n’est absolument pas une sorte d’invocation ou un de vœu pieux ! L’Apôtre Jean, désignait le Christ comme «le témoin fidèle» et «l'Amen véritable» (Apocalypse .3 :14) ainsi par un seul mot, nous comprenons que toute la vie du Christ, fut un acquiescement parfait à la volonté du Père, de son origine, de sa naissance, jusqu'à sa résurrection et son ascension dans la gloire.
    La vraie FOI consiste donc à recevoir, comprendre, aimer, adhérer, puis mettre en pratique les paroles de Dieu, et glorifier celui qui les a incarné !
    Ce qui implique ceci : Comme on ne peut pas« désapprendre » ce qu’on a apprit, ni « décomprendre » ce que l'on a compris, nous avons la preuve évidente que l’on ne peut pas perdre la foi, et donc que l’on ne peut perdre son salut, si on garde sa fidélité à la personne de Christ.  La seule façon de perdre son salut serait qu'après avoir adhéré à la parole de Dieu en Jésu-Christ, de rejeter en conscience la Vérité de Dieu, pour choisir délibérément de servir Satan comme l'a fait un certain Karl Marx. Dans ce cas il s'agirait du fameux péché contre le Saint-Esprit c'est-à-dire du rejet conscient de Dieu. Matthieu 12:31  C'est pourquoi je vous dis : Tout péché et tout blasphème sera pardonné aux hommes, mais le blasphème contre l'Esprit ne sera point pardonné.
    La progression dans la Foi exige plusieurs étapes, précisées par Jésus en Jean 8 :31-32 
    Jésus disait alors aux Juifs qui avaient cru en lui : Jean 8 :31-32 « Si vous demeurez en ma parole, vous êtes vraiment mes disciples, et vous connaîtrez la vérité et la vérité vous affranchira ».
    Et voyant l'incrédulité des pharisiens, il leur prédit : « Quand vous aurez dressé en haut le Fils de l'homme... » Curieusement c'est la prédiction de son témoignage suprême devant l'incrédulité des responsables du peuple qui allume la foi : « Comme il parlait ainsi, beaucoup crurent en lui... »
    Il exhorte donc ces hommes à progresser dans leur « Foi » naissante par une adhérence de principe, en se démarquant déjà de l'incrédulité des chefs du peuple et des docteurs. Jésus leur annonçait qu'il était l'envoyé du Père, qu’il était le fils de Dieu et donc qu'il avait une autorité divine, et un mandat divin. Il est l’OINT de Dieu. Mot qui se traduit par MASHIAH (Messie) et par Christ.
    Yeshoua Ha Mashiah (Jésus-Christ) qui est la parole de Dieu faite chair, leur dit donc :
    1) «demeurez en ma parole» : ne pas la contester mais la retenir et chercher à bien la comprendre. 2) «vous deviendrez mes disciples » c’est-à-dire : prendre spirituellement, intelligemment donc avec la connaissance, et physiquement son parti, au point que le Christ les reconnaîtra comme ses disciples. 3) «vous connaîtrez la Vérité» : les vrais disciples obtiendront en effet par le SAINT-ESPRIT la grâce de la foi intelligente, pour comprendre le sens profond des écritures, et découvrir comment Jésus est à la fois fils de l'homme et Fils de Dieu, et une des trois Personnes Divines de la Sainte Unité. (Je préfère dire sainte Unité plutôt que Sainte Trinité car les trois personnes Divines sont UN !) 4) « la vérité vous affranchira ». De quoi ? - Des liens de Satan qui tient la créature humaine dans l’ignorance pour mieux le garder dans l’esclavage du péché et de la mort. (Hébreux. 2 :14).
    C’est la marque des vrais enfants de Dieu ; ils sont libres des fausses religions mystiques car ils connaissent la parole de Dieu, qui est aussi la Personne de Yeshoua Ha Mashiah (Jésus-Christ) et ils connaissent, adhérent et appliquent l’esprit de ces Paroles dans leur vie !
    Nous trouvons aussi dans le nouveau testament en grec le mot « Pisteuo » Pisteuo dont est dérivé le mot « Pistis » qui signifie persuader.
    Puis nous lisons en 2 Timothée 3 :16« Toute écriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice » Paul disait en Romains 10 : 8  Que dit-elle donc ? La parole est près de toi, dans ta bouche et dans  ton  coeur. Or, c'est la parole de la foi, que nous prêchons.
    Dans ces versets Paul faisait référence aux versets de : Deutéronome 30 : 10 à 16 qui disent clairement : 10  lorsque tu obéiras à la voix de l'Eternel, ton Dieu, en observant ses commandements et ses ordres écrits dans ce livre de la loi, (C’est-à-dire aux ordonnances écrites et vérifiables de Dieu) lorsque tu reviendras à l'Eternel, ton Dieu, de tout ton coeur et de toute ton âme. 11 Ce commandement que je te prescris aujourd’hui n’est certainement point au-dessus de tes forces et hors de ta portée. 12  Il n'est pas dans le ciel, pour que tu dises : Qui montera pour nous au ciel et nous l'ira chercher, qui nous le fera entendre, afin que nous le mettions en pratique ? 13  Il n'est pas de l'autre côté de la mer, pour que tu dises : Qui passera pour nous de l'autre côté de la mer et nous l'ira chercher, qui nous le fera entendre, afin que nous le mettions en pratique ? (C’est-à-dire que la parole de Dieu n’est, ni dans les rêveries mystiques (les nuages) ni dans des recherches inaccessibles aux êtres humains (dans le fond des mers) 14  C'est une chose, au contraire, qui est tout près de toi, dans ta bouche et dans ton coeur, afin que tu la mettes en pratique.  (Dans mes paroles écrites qui te sont accessibles, que tu récites par cœur, et que tu n’ignores pas) 15 Vois, je mets aujourd'hui devant toi la vie et le bien, la mort et le mal. (En connaissance de cause Dieu nous demande donc de choisir entre le bien et le mal !) 16  Car je te prescris aujourd'hui d'aimer l'Eternel, ton Dieu, de marcher dans ses voies, et d'observer ses commandements, ses lois et ses ordonnances, afin que tu vives et que tu multiplies, et que l'Eternel, ton Dieu, te bénisse dans le pays dont tu vas entrer en possession.
    C’est la Foi que Dieu, son fils Jésus, et Paul ordonnent que nous ayons !
    Mais voyons quelques autres versets : Hébreux 11 :1 Or la foi est une ferme assurance des choses qu'on espère, une démonstration de celles qu'on ne voit pas. Romains 10 :17 Ainsi la foi vient de ce qu'on entend, et ce qu'on entend vient de la parole de Christ.
    La Parole nous dit bien que la foi se nourrit de l’entendement de la parole de Dieu !
    Puis voyons un verset si souvent utilisé à mauvais escient. Jean 20 : 29 Jésus lui dit : Parce que tu m'as vu, tu as cru. Heureux ceux qui n'ont pas vu, et qui ont cru !
    Analysons ces trois versets. Depuis toujours certains ecclésiastiques ont interprété, pour faciliter leur domination sur les chrétiens, ce dernier verset de Jean 20 : 29 dans le but de faire croire à leurs paroissiens, que leur « Foi » était une sorte de sentiment directement venu d’en haut et par leur intermédiaire bien sûr, sans passer par le crible de la bible. En réalité ces ecclésiastiques disaient à leurs paroissiens : « écoutez nous sans vous poser de question, soyez obéissant nous pensons pour vous ! » Hors que dit Jésus en Jean 20 : 29 Heureux ceux qui n'ont pas vu, et qui ont cru ! Il faut bien lire ce qui est écrit sans transformer les paroles de Christ, qui ne dit nullement heureux ceux qui auront cru sans avoir connu ou su. Sans avoir vu c’est le cas de tous ceux qui vécurent aux siècles suivants jusqu’aujourd’hui, mais ce verset ne remet en aucun cas en question le fait de baser sa foi sur Christ et sur la connaissance des paroles de Dieu de la Genèse à l’Apocalypse, paroles mises en lumière par l’action du Saint- Esprit.
    La Foi ce n’est pas croire en l’existence de Dieu, mais Croire ce que dit Dieu, Croire en la Personne de Jésus, en sa mission salvatrice et y adhérer pleinement de cœur et d’esprit !
    La Foi est donc l'adhésion de l'esprit et du coeur au témoignage de Dieu, tel qu'il s'est manifesté par des faits historiques et des paroles de Dieu, aussi bien de l'Ancien ou le premier Testament ainsi que dans le Nouveau Testament, Et avant tout de la personne de Dieu, de son fils, et de celle du Saint-Esprit.
    Rien à voir avec les croyances qui sont des «religions» inventées par des hommes qui ont tentés d’apporter des réponses aux «sentiments religieux» qui subsistent dans la conscience de l'homme déchu. On peut donc dire que Yeshoua Ha Mashiah (Jésus-Christ) a détruit toutes les religions, parce qu'il a apporté la véritable réponse vécu, visible, contrôlable, et en accord avec les prophètes, aux problèmes de la destinée humaine. « Il n'y a qu'une seule foi » Paul, en Ephésiens. 4 :1à 6.
    Autre idée importante à retenir : S’il n’y a qu’une seule foi basée sur les Saintes Paroles de Dieu, et sur la personne de Christ, en conséquence lorsque deux prédicateurs annoncent des doctrines divergentes, il y en a au moins un qui est dans l’erreur car Dieu ne dit jamais le pour et son contraire ! Si une doctrine est contredite par une seule affirmation biblique placée dans son contexte, nous avons la preuve que cette opinion ou cette hypothèse est fausse, quelle vient donc du malin, et notre première réaction devrait être de la rejeter. Ce qui n’est malheureusement pas le cas de bien des personnes qui placent l’autorité de certaines églises, de certaines traditions ou de certains grands hommes bien au dessus de ce que la bible démontre si formellement et avec tant de lumière. Ezékiel 20:7  Je leur dis : Rejetez chacun les abominations qui attirent vos regards, et ne vous souillez pas par les idoles de l'Egypte ! Je suis l'Eternel, votre Dieu.
    En résumé nous pourrions dire ceci : Le Saint-Esprit nous convainc de péché par des arguments tangibles et vérifiables, d’une part dans le texte de la parole de Dieu, mais aussi par les transformations radicales qu’il opère dans nos vies. Transformations que nous devons à notre tour confronter à la parole de Dieu.
    En revanche Satan l’ennemi de Dieu, qui lui-même croit en Dieu puisqu’il le connaît, mais qui ne croit pas en la vérité de la parole de Dieu, tente de nous séduire, non avec des vérités contrôlables et tangibles, mais par les charmes de ses mensonges.
    Le Saint-Esprit convainc avec arguments tangibles et Satan séduit par subjectivité ! C’est deux façons d’agir sont diamétralement opposées car convaincre c’est argumenter avec amour pour faire du bien et séduire c’est charmer dans le but d'obtenir une faveur !
    Jamais le Saint-Esprit n’utilise les armes de Satan pour attirer a lui le cœur des pécheurs !
    Il y a une vérité tragique à admettre, c’est que dans chaque église ou synagogue il y a des personnes qui sont attirées plus par la musique ou par la convivialité que par la découverte de la parole de Dieu ! Matthieu 7:21 affirme : Ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur, n'entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux.
    Si vous ne cherchez pas à connaître la Personne de Yeshoua (Jésus), l’étendue des paroles de Dieu, et de mettre votre vie en règle avec lui ; vous rejetez implicitement Dieu, vous rejetez son œuvre de salut en Jésus-Christ et par là même vous-vous excluez vous-même de sa grâce. Ce n’est, ni en chantant dans les églises, ni en donnant votre argent pour les bonnes œuvres que vous ferez la volonté de Dieu ! En revanche quand vous ferez la volonté de Dieu vous chanterez ses louanges et vous ferez de véritables bonnes œuvres qui lui plairont !
    L'Amour de la vérité ! 2 Thessaloniciens 2:10  toutes les séductions de l'iniquité pour ceux qui périssent parce qu'ils n'ont pas reçu l'amour  de la vérité pour être sauvés.
    Voici donc la bonne attitude qui conduit au salut : Au sujet des Juifs de Bérée Actes 17 :11 Ces Juifs avaient des sentiments plus nobles que ceux de Thessalonique ; ils reçurent la parole avec beaucoup d'empressement, et ils examinaient chaque jour les Ecritures, pour voir si ce qu'on leur disait était exact.
    La foi vient de ce que l’on entend Romains 10 :17  Ainsi la foi vient de ce qu’on entend, et ce qu’on entend vient de la parole de Christ .
    Galates 3 :2 Voici seulement ce que je veux apprendre de vous : Est-ce par les œuvres de la loi que vous avez reçu l’Esprit, ou par la prédication de la foi ?
    Hébreux 4 :2  Car cette bonne nouvelle nous a été annoncée aussi bien qu’à eux ; mais la parole qui leur fut annoncée ne leur servit de rien, parce qu’elle ne trouva pas de la foi  chez ceux qui l’entendirent .
    Il faut avoir une graine de Foi pour recevoir la Foi qui vient de ce que l’on entend ? Dieu a déjà donné cette graine de Foi à tous les hommes : Ecclésiaste 3:11  (Dieu) a mis dans leur coeur (de l’homme) la pensée de l'éternité
    Il y a donc la foi donnée par Dieu !  La foi pour être sauvé ! Ephésiens 2:8  Car c'est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu.
    Luc 17:5  Les apôtres dirent au Seigneur : Augmente-nous la foi.
    Et la Foi pour SAISIR les choses de Dieu, la Foi pour être des Chrétiens utiles à Dieu ! Romains 1:17  parce qu'en lui (Christ) est révélée la justice de Dieu par la foi et pour la foi, selon qu'il est écrit: Le juste vivra par la foi.
    Dieu nous donne la Foi suffisante pour être sauvé, mais il nous reste l’effort de la sanctification qui consiste à nous saisir des vérités bibliques pour mettre notre vie en conformité avec elles. 
    Ephésiens 6:16  prenez par-dessus tout cela le bouclier de la  foi, avec lequel vous pourrez éteindre tous les traits enflammés du malin…
    Hébreux 11:3  C'est par la foi que nous reconnaissons que le monde  a été formé par la parole de Dieu, en sorte que ce qu’on voit n'a pas été fait de choses visibles.
    C'est quoi la Foi ?
    1) - Définition de LA FOI dans l'Epître aux Hébreux. (Hébreux 11:1-3) « la foi est une ferme assurance des choses qu’on espère, une démonstration de celles qu’on ne voit pas ».
    2) - Avoir la foi justifie l’homme. (Romains 3 :28) « car nous pensons que l’homme est justifié par la foi, sans les œuvres de la loi ».
    3) - La foi est le moyen permettant de recevoir la grâce de Dieu. (Ephésiens 2 : 8 et 9) « C’est par grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. Ce n’est point par les œuvres, afin que personne ne se glorifie. »
    4) - La foi est un don qui vient de Dieu. (1Corinthiens 12 : 8 et 9) « En effet, à l’un est donnée par l’Esprit une parole de sagesse ; à un autre, une parole de connaissance, selon le même Esprit ; à un autre, la foi, par le même Esprit ; à un autre le don des guérisons par le même Esprit »… (C’est la parole vivante de Dieu qui est un don et à laquelle le Saint-Esprit nous convint d’adhérer. c’est ainsi que nous aurons sagesse, connaissance, foi, et même le don de guérir les malades !)
    La Foi pourquoi faire ?
    5) - Dieu peut purifier par la foi TOUT être humain. (Actes 15 : 9 Romains 3 :30) Il n’a fait aucune différence entre nous et eux, ayant purifié leurs cœurs par la foi. » Il y a un seul Dieu, qui justifiera par la foi les circoncis, et par la foi les incirconcis. »
    6) - La justification par la foi ouvre la porte vers la vie éternelle. (Romains 1 : 17)  Le juste vivra par la foi. »
    7) - La Foi est personnelle, à chacun SA foi ! (Habakuk 2:4) « Mais le juste vivra par sa foi. "  (Marc 5:34 ; Luc 7:50 ; Luc 8:48) « Ta foi t'a sauvée. »  (Marc 10:52 ; Luc 17:19 ; Luc 18:42) « Ta foi t'a sauvé. » 
    8) - La foi chrétienne repose sur la croyance en l'oeuvre de Jésus-Christ. (Galates 2:16) « Ce n’est pas par les oeuvres de la loi que l’homme est justifié, mais par la foi en Jésus-Christ. » 
    9) - Le Nom de Yeshoua (Jésus) est source de guérisons. (Actes 16:18)  Au sujet d’une femme qui avait un esprit impur : Paul fatigué se retourna, et dit à l'esprit : Je t'ordonne, au nom de Yeshoua Ha Mashiah (Jésus-Christ), de sortir d'elle. Et il sortit à l'heure même.
    La Foi, c'est l'arme du chrétien !
    10) - La Foi est source de prodiges ! (Hébreux 11 :30) « C'est par la foi que les murailles de Jéricho tombèrent, après qu'on en eut fait le tour pendant sept jours. » 
    11) - La Foi chrétienne est puissance de l'Esprit.  (2 Corinthiens 10:4) « Car les armes avec lesquelles nous combattons ne sont pas charnelles ; mais elles sont puissantes, par la vertu de Dieu, pour renverser des forteresses. » 
    12) - La force de la Foi est inversement proportionnelle à celle du doute. (Marc 11:23) « Je vous le dis en vérité, si quelqu’un dit à cette montagne : Ote-toi de là et jette-toi dans la mer, et s’il ne doute point en son coeur, mais croit que ce qu’il dit arrive, il le verra s’accomplir. » 
    13) - La prière dans la foi doit être persévérante. (1 Thessaloniciens 5 :17) « Priez sans cesse. » 
    La Foi pour servir, ça va ... ça vient ...
    14) - La Foi faiblit parfois ? Demandons au Seigneur Jésus de l'amplifier ! (Luc 17 :5) « Les apôtres dirent au Seigneur : Augmente-nous la foi. » 
    15) - Le peu de Foi et l'impatience expliquent bien des échecs dans les prières. (Luc 17 :6) « Si vous aviez de la foi comme un grain de sénevé, vous diriez à ce sycomore : Déracine-toi, et plante-toi dans la mer ; et il vous obéirait. »  (Jacques 1:3) « sachant que l’épreuve de votre foi produit la patience »
    16) - Avoir la Foi est un bouclier contre la peur et l'adversaire. (Matthieu 8 :26) « Pourquoi avez-vous peur, gens de peu de foi ? Alors il se leva, menaça les vents et la mer, et il y eut un grand calme. »  (Ephésiens 6 :16) « Prenez par-dessus tout cela le bouclier de la foi, avec lequel vous pourrez éteindre tous les traits enflammés du malin. » 
    17) - Le don de la Foi ne mène à rien sans l'Amour. (1 Corinthiens 13 :2) « Et quand j’aurais le don de prophétie, la science de tous les mystères et toute la connaissance, quand j’aurais même toute la foi jusqu’à transporter des montagnes, si je n’ai pas l'amour, je ne suis rien. » 
    La Foi transcende ...
    18) - La Foi s'épanouit dans le fruit de l'Esprit Saint (Galates 5:22) « Mais le fruit de l’Esprit, c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité ... » 
    19) - Elle peut alors culminer aux côtés de l'Amour (1 Corinthiens 13 :13) « Maintenant donc ces trois choses demeurent : la foi, l’espérance, l'amour ; mais la plus grande de ces choses, c’est l'amour. » 
    20) - La justification par la Foi réconcilie l'homme avec Dieu. (Romains 5 :1) « Etant donc justifiés par la foi, nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus-Christ » 
    21) - L'homme justifié par la Foi devient " fils de Dieu " (Galates 3 :26) « Car vous êtes tous fils de Dieu par la foi en Jésus-Christ. »
    22) - Tout enfant de Dieu pourra déclarer au terme de sa vie terrestre. (2 Timothée 4 :7) « J’ai combattu le bon combat, j’ai achevé la course, j’ai gardé la foi. »
    La Foi ... on la reçoit ... on peut la garder petite et faible ou la faire grandir !
    23) - La Foi se transmet par la Parole (la Bible) (Romains 10 :7) « Ainsi la foi vient de ce qu’on entend, et ce qu’on entend vient de la parole de Christ ».
    24) – Soyons bienveillant avec celui dont la Foi vacille. (Romains 14 :1) « Faites accueil à celui qui est faible dans la foi, et ne discutez pas sur les opinions. » « Recherchons ce qui contribue à la paix et à l'édification mutuelle. »
    25) - L'amour de l'argent vous détourne de la Foi. (1 Timothée 6 :10 et 11) « Car l’amour de l’argent est une racine de tous les maux ; et quelques-uns, en étant possédés, se sont égarés loin de la foi, et se sont jetés eux-mêmes dans bien des tourments. Pour toi, homme de Dieu, fuis ces choses, et recherche la justice, la piété, la foi, la charité, la patience, la douceur. »  (Jacques 2:5) « Dieu n’a-t-il pas choisi les pauvres aux yeux du monde, pour qu’ils soient riches
    en la foi, et héritiers du royaume qu’il a promis à ceux qui l’aiment ? »

    26) - Justifié par la Foi, l'homme doit exprimer sa foi par son comportement. (Jacques 2:18) « Montre-moi ta foi sans les oeuvres, et moi, je te montrerai la foi par mes oeuvres. »  (Jacques 2:26) « Comme le corps sans âme est mort, de même la foi sans les oeuvres est morte. » 
    27) - Avez-vous perdu la Foi ? (1 Timothée 4 :1à3) « Mais l’Esprit dit expressément que, dans les derniers temps, quelques-uns abandonneront la foi, pour s’attacher à des esprits séducteurs et à des doctrines de démons ... prescrivant de ne pas se marier, et de s’abstenir d’aliments que Dieu a créés. » 
    La Foi pour nous unir, et non pour diviser !
    28) - La foi nous unit entre chrétiens et dans notre famille (1 Timothée 5 :8) « Si quelqu’un n’a pas soin des siens, et principalement de ceux de sa famille, il a renié la foi, et il est pire qu’un infidèle. » 
    29) - Les hommes de Dieu doivent promouvoir l'unité de la Foi (Ephésiens 4 :11-13) « Et il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs, pour le perfectionnement des saints en vue de l’oeuvre du ministère et de l’édification du corps de Christ, jusqu’à ce que nous soyons tous parvenus à l’unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu. » 
    30) - Un même Dieu, une même foi en Jésus, un seul baptême dans l'Esprit Saint (Ephésiens 4 :5) « Il y a un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême ... »
                                                                                            L’équipe de Cantique de l’Olivier Franc ……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………........... Dictionnaire biblique des éditions Emmaüs :
    « Fidélité A.T. (hébr.‘emounah, du verbe ‘aman = tenir solidement, être solide, d’où être digne de confiance). C’est de ce verbe que découle le mot Amen. N.T. (gr. pistis = foi, fidélité-les deux idées étant étroitement liées d’où l’adj. verbal pistos = croyant, [donc] fidèle). L’importance de la fidélité dans la pensée bibl. est soulignée, d’abord par la fréquence d’utilisation de pistos dans le N.T. (66 fois), mais aussi et surtout par l’enseignement du Seigneur, p. ex. dans les paraboles eschatologiques Mt 24; 25 de même que par celui des apôtres qui appellent les croyants fidèles et les exhortent à la fidélité Ga 5.22; 2Ti 2.2 - La fidélité est un attribut de Dieu, tant sous l’ancienne alliance que sous la nouvelle De 7.9; 32.4; 1Th 5.24; 2Ti 2.13; Heb 10.23 (etc.). Elle est également un attribut de Jésus-Christ, sur laquelle insiste en part. l’ép. aux Hébreux (2.17; ch. 3). Cet attribut divin est un encouragement et un stimulant pour les croyants, chez qui Dieu cherche une fidélité réciproque, c.-à-d. une foi persévérante envers lui et une conduite constante et loyale en toutes circonstances. Dans sa prière sacerdotale, Jésus prie pour la fidélité de ses disciples. Joh 17.6-19 - L’Ecriture présente une liste impressionnante d’hommes et de femmes fidèles au Seigneur: Lydie Ac 16.15 Paul 1Co 7.25; 1Ti 1.12 Timothée 1Co 4.17 Abraham Ga 3.9 Tychique Eph 6.21; Col 4.7 Epaphras Col 1.7 Onésime Col 4.9 Moïse Heb 3.5 Sylvain 1Pe 5.12 et Antipas Re 2.13 - La fidélité jaillit de la foi, dès lors que cette dernière est un engagement de l’homme entier (=" croire du coeur," Rom. 10.9,10) par rapport au Christ entier, dans un attachement exclusif, définitif et sans réserve. Une telle relation ne peut s’exprimer qu’au travers de la fidélité. Le chrétien véritable, uni au Christ par la foi, demeure en lui Joh 15.4 il garde sa Parole. Sans être du monde il est dans le monde, et reconnaît sa mission d’être envoyé dans le monde par et pour le Seigneur Joh 17.9-19 afin d’y être sel et lumière. En exauçant la prière de son Fils, Dieu se porte garant de la fidélité de son peuple, en le gardant [du péril intérieur], en le préservant [du péril extérieur], et en le sanctifiant. Joh 17.11, 15, 17 On ne saurait trop souligner l’importance, dans l’accomplissement des desseins de Dieu, du rôle d’une minorité consacrée, fidèle: "Il a choisi les choses faibles du monde pour confondre les fortes". 1Co 1.27” Foi  La foi est une ferme assurance des choses qu’on espère, une démonstration de celles qu’on ne voit pas". Heb 11.1
    Xavier Léon-Dufour, Dictionnaire du Nouveau Testament, éd. du Seuil, 1996, p.269-270. Même pensée dans Vocabulaire de théologie biblique, publiée sous la dir.du même auteur, éd. du Cerf, pp.476-486 Dictionnaire français-grec, coll., Hatier, 1956, p.386 pour fidélité et p.395 pour foi.  

    Source: http://olivier-franc-romains11.com/

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique