• La préparation au retour du Messie

    Par Jacques:

    Signe des temps, la fête des trompettes approche : Yom Hashofarim,                           (Rosh Hashana) est la célébration par excellence du témoignage et du jugement. Lors des quatre fêtes de l'Eternel passées (Pessah, Matsot, Gerbes, Shavouot), Dieu s'impliquait personnellement. Les trois fêtes suivantes, les fêtes de Tishri, exigent notre implication personnelle. 

    On en parle bien assez : Yeshoua revient. Il est à la porte. Yeshoua HaMashiah (Jésus-Christ) pourrait revenir ce soir. Ou il pourrait revenir demain. Le Fils de Dieu pourrait revenir cette semaine. Ou il pourrait revenir la semaine prochaine. Si nous l'aimons et si nous gardons ses commandements notre espérance sera récompensée.

     "Vous avez intérêt à donner maintenant votre cœur au Seigneur, tant qu’Il vous appelle. Vous n’aurez plus jamais une autre occasion comme celle-ci ! » disait un évangéliste.  

     “Yeshoua va revenir aujourd’hui”, car, quel que soit le jour où Il reviendra, ce sera “aujourd’hui”. »

    La Bible annonce que Yeshoua HaMashiah reviendra bientôt ! Il gouvernera le monde avec une «verge de fer ». Il établira un gouvernement sur cette terre dont le Siège Central sera à Jérusalem!
    C’est du moins ce que dit la Bible :

     "8 Demande-moi et je te donnerai les nations pour héritage, les extrémités de la terre pour possession; 9Tu les briseras avec une verge de fer, Tu les briseras comme le vase d'un potier. 10Et maintenant, rois, conduisez-vous avec sagesse! Juges de la terre, recevez instruction!…" (Psaume 2:8-10)

    "26A celui qui vaincra, et qui gardera jusqu'à la fin mes oeuvres, je donnerai autorité sur les nations. 27Il les paîtra avec une verge de fer, comme on brise les vases d'argile, ainsi que moi-même j'en ai reçu le pouvoir de mon Père." (Apocalypse 2:26-27)

     Comment pouvons-nous personnellement nous préparer au retour du Messie ? Que devons-nous faire ? Que devons-nous changer dans notre mode vie ? Ce sont ces questions fondamentales, que doit se poser tout véritable chrétien. Quelles sont les véritables réponses ?
    Avant tout, nous devons comprendre notre comportement. D’après la Bible, nous vivons précisément aux « derniers jours » de la civilisation telle que nous la connaissons. Dans Matthieu 24 :3, les disciples de Yeshoua Lui demandèrent : « Quel sera le signe de ton avènement et de la fin du monde ? » (Mathieu 24:3)

     La nature autour de nous hurle silencieusement la fin de la terre qui nous aura accueilli pendant 6000 ans.

     "Or, nous savons que, jusqu'à ce jour, la création tout entière soupire et souffre les douleurs de l'enfantement." (Romains 8:22)

    « La planète est confrontée à la sixième extinction massive de la vie, aujourd’hui non pas par le fait d’un astéroïde, mais par celui de l’être humain lui-même. Avec son système de vie, il s’est converti de fait en une force géologique destructrice de la biodiversité à un rythme mille fois plus grand qu’avant l’apparition de l’être humain. Avec la pollution atmosphérique nous sommes en train de provoquer un réchauffement planétaire – c’est maintenant presque assuré – de plus de ces 3°C, considérés comme le point limite dont la transgression déchaînera un chaos irréversible qui exterminera massivement la vie et l’humanité elle-même. » [1]

     Tant de gens souffrent. Les génocides, les catastrophes naturelles ou personnelles? Outre la faim et la soif, les gens meurent faute de nourriture spirituelle. Et s'ils meurent dans le désespoir, pour la majorité d'entre eux, c'est parce qu'ils ont rejeté la connaissance de Dieu, ils ont rejeté Dieu Lui-même.

     "11Voici, les jours viennent, dit le Seigneur, l'Eternel, où j'enverrai la famine dans le pays, non pas la disette du pain et la soif de l'eau, mais la faim et la soif d'entendre les paroles de l'Eternel. (Amos 8)

     Les prophéties nous avaient annoncé ces temps de famine, surtout l'histoire de Joseph en Egypte. Joseph représente Yeshoua le Messie qui revient après tant d'années pour sauver son peuple de la famine. Des années auparavant il avait été emmené captif en Egypte.

      Préparer des réserves

     

     

    Aujourd'hui Yeshoua commence à apparaître à plusieurs des enfants d'Israël mais, tout comme du temps de Joseph, la majorité des israélites ne peuvent pas encore le reconnaître. Faut-il leur en vouloir leur coeur fermé ? Là aussi, n'est-ce pas dirigé entièrement par l'Eternel :

     

     

     "7 Dieu m'a envoyé devant vous pour vous faire subsister dans le pays, et pour vous faire vivre par une grande délivrance. 8 Ce n'est donc pas vous qui m'avez envoyé ici, mais c'est Dieu; il m'a établi père de Pharaon, maître de toute sa maison, et gouverneur de tout le pays d'Egypte." (Genèse 45:7-8)

     De la même manière que les 11 frères de Joseph sont venus en Egypte pour y trouver du ravitaillement pour leur peuple, de même aujourd'hui Yeshoua reviendra au milieu de ses frères à une époque de trouble et de famine. Entre ses mains se trouvent les "réserves" de blé, des céréales, du pain a pu sauver toute une génération.

     Le pain de vie mis en réserve, n'est-ce pas ce que nous devrions faire : faire de réserves pour le Royaume de Dieu ?

     "1Jette ton pain sur la face des eaux, car avec le temps tu le retrouveras; 2donnes-en une part à sept et même à huit, car tu ne sais pas quel malheur peut arriver sur la terre. 3Quand les nuages sont pleins de pluie, ils la répandent sur la terre; et si un arbre tombe, au midi ou au nord, il reste à la place où il est tombé. 4Celui qui observe le vent ne sèmera point, et celui qui regarde les nuages ne moissonnera point. 5Comme tu ne sais pas quel est le chemin du vent, ni comment se forment les os dans le ventre de la femme enceinte, tu ne connais pas non plus l'oeuvre de Dieu qui fait tout. 6Dès le matin sème ta semence, et le soir ne laisse pas reposer ta main; car tu ne sais point ce qui réussira, ceci ou cela, ou si l'un et l'autre sont également bons. 7La lumière est douce, et il est agréable aux yeux de voir le soleil. 8Si donc un homme vit beaucoup d'années, qu'il se réjouisse pendant toutes ces années, et qu'il pense aux jours de ténèbres qui seront nombreux; tout ce qui arrivera est vanité. 9Jeune homme, réjouis-toi dans ta jeunesse, livre ton coeur à la joie pendant les jours de ta jeunesse, marche dans les voies de ton coeur et selon les regards de tes yeux; mais sache que pour tout cela Dieu t'appellera en jugement. 10Bannis de ton coeur le chagrin, et éloigne le mal de ton corps; car la jeunesse et l'aurore sont vanité." (Ecclésiaste 11:6-10)

     

     L'accès aux réservoirs célestes de blé au prix du sang 

     

     

     

    Deux types de pains doivent nous inquiéter : un pain pour nous mêmes et un pain pour les autres. Avant de jeter du pain à la surface des eaux, il nous faut être convenablement nourri.

     Ce pain doit être dans nos réserves. Afin de mettre en réserve ce pain de vie, encore faut-il savoir quel type de pain nous allons jeter à la surface des eaux ? Un pain mondain? Un pain de colère ? Un pain de vie ? Un pain de religiosité ?

     Avec le temps, nous dit l'Ecclésiaste, ce pain, nous le retrouverons. En effet si nous semons du pain de colère ou du pain d'égoïsme ou du pain mondain, c'est ce même type de pain que nous récolterons et que nous mettons en réserve pour l'éternité.

     Lorsque nous avons faim, nous allons alors dans l'armoire à pain pour nous servir avec ce qui s'y trouve. Et ce qui s'y trouve c'est évidemment ce que nous aurons acheté. Si nous avons mis en réserve pendant des années un pain d'amertume, un pain d'égoïsme, un pain de Mamon, un pain terrestre, lorsque nous aurons faim, nous ne pourrons manger que ce que nous aurons mis en réserve. Nous ne trouverons dans le réservoir céleste que du pain que nous nous serions préparés pour l'éternité. On ne peut manger que ce que l'on a acheté et rien d'autre ! 

     Le blé mis en réserve par Joseph l'a été avec une valeur prophétique certaine sur base du sang. Lorsque le Pharaon ôte son anneau pour le donner à Joseph en signe d'autorité, cet anneau signifie en hébreu "tabba" et son sens est la fixation, le percement comment celui d'un clou. L'anneau représente alors aussi le prix du sang pour pouvoir accorder du pain de vie à celui qui met sa confiance en Dieu.

     Pas de pain de Vie sans le sang de l'Agneau immolé pour le pardon des péchés. 

     Tout autre pain n'a aucun pouvoir de donner la vie. L'expression connue de faire de quelque chose "son pain quotidien" montre que s'il ne s'agit pas des choses de Dieu couvertes par le sang de Yeshoua, on se retrouve alors dans les cas de pains mondains. 

     

    Briller                                                                                                                                         Le temps passe. Ce pain que vous avez acheté, c'est ce que vous mangerez. Impossible de le changer. Vous mangez ce que vous avez payez. Rien ne revient du passé.

    Aujourd'hui, Dieu n'intéresse plus grand monde. Même dans nos assemblées, les choses de Dieu "fatiguent". Certains préfèrent débattre des choses terrestres plutôt que des choses célestes. Brillons-nous? Avons-nous du sel en nous-même ? Notre lampe brille-t-elle ? Posons-nous la question si nous sommes une lumière pour autrui et si d'autres sont éclairés par notre vie ?

     Joseph brillait aux yeux des égyptiens et surtout aux yeux du pharaon. C'est lui seul qui pouvait apporter les réponses aux gens de son époque. C'est vers lui que tout le monde venait pour obtenir des réponses : il brillait.

     

    Que faire?

     La Bible nous met en garde contre l’auto-indulgence et le mode de vie lamentable adopté par de nombreuses personnes censément chrétiennes. Comme nous le voyons dans 2 Timothée 3, Dieu condamne ceux qui sont égoïstes et égocentriques. Il condamne ceux qui ont comme objectif l’argent et les richesses – « l’amour de l’argent », ainsi que ceux qui « aiment le plaisir plus que Dieu ».

     Vous reconnaissez-vous dans ces caractéristiques ? Le cas échéant, au nom de Yeshoua, je vous exhorte : Repentez-vous ! Demandez à Dieu de vous aider à changer véritablement et sincèrement. Comme Jésus l’a dit : « Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu » (Matthieu 6 :33).

     Yeshoua HaMashiah nous met en garde, nous qui vivons aux temps de la fin, en disant : « Je connais tes œuvres. Je sais que tu n’es ni froid ni bouillant. Puisses-tu être froid ou bouillant ! Ainsi, parce que tu es tiède, et que tu n’es ni froid ni bouillant, je te vomirai de ma bouche » (Apocalypse 3 :15-16).

     

    Dans la pratique ?

     Si nous sommes nés de nouveau, nous avons reçu un cadeau immense de Dieu : le pardon des péchés, le salut et la Vie éternelle.                                                                     Que le Seigneur Yeshoua nous garde dans sa main, qu'Il nous donne toujours les dons de l'Esprit et la connaissance/discernement de sa Parole pour avancer avec Lui en toute humilité.

     

     Dons spirituels : puissance - révélation - inspiration

     Les dons sont des capacités qui nous sont données par le Saint Esprit afin d’accomplir la volonté de Dieu. Mis à part le parler en langues, ils ne sont pas pour notre édification personnelle (1 corinthiens 12 v 7), mais pour l’édification du corps de Mashiah.

     "Recherchez l’amour. Aspirez aussi aux dons spirituels " 1 Cor.14.1

     Nous n'avons pas à "demander" à Dieu de l'amour : Il nous l'a donné une bonne fois pour toutes en Yeshoua à la croix.

     Par contre en ce qui concerne les dons spirituels, il faut tout le temps et toujours les demander.

     "Ne méprisons pas les dons spirituels." Nous avons plutôt tendance dans nos assemblées à les mettre de côté. La Bible ne change pourtant pas. Dieu ne change pas.

     "Pour ce qui concerne les dons spirituels, je ne veux pas, frères, que vous soyez dans l’ignorance." (1 Corinthiens 12:1)

     "Il y a diversité de dons, mais le même Esprit;
    diversité de ministères, mais le même Seigneur;
    diversité d’opérations, mais le même Dieu qui opère tout en tous.

     Or, à chacun la manifestation de l’Esprit est donnée pour l’utilité commune.

     En effet, à l’un est donnée par l’Esprit une parole de sagesse; à un autre, une parole de connaissance, selon le même Esprit;
    à un autre, la foi, par le même Esprit; à un autre, le don des guérisons, par le même Esprit; à un autre, le don d’opérer des miracles; à un autre, la prophétie; à un autre, le discernement des esprits; à un autre, la diversité des langues; à un autre, l’interprétation des langues.

     Un seul et même Esprit opère toutes ces choses, les distribuant à chacun en particulier comme il veut.

     Que chacun s'éprouve soi-même et aimons nous les uns les autres.

     

    Source: http://bethyeshoua.org/

     

     

     



    « L’ABLUTION DES MAINS (LAVAGE DES MAINS) en signe de purificationL'écrit de condamnation détruit à la croix dont parle Paul Ruth (Forum »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :