• Le lavage des mains

     Par  Ruth:


    Le lavage des mains



    Matthieu 15:11

    .הנכנס בעד הפה אינו מלכלך האדם אבל היוצא מהפה מלכלך האדם
    Ce qui entre par la bouche ne souille pas l'Adam mais ce qui sort de la bouche souille l'Adam. (Psaume 10:7, ect...)


    Des Chrétiens croient que Yéhoshoua-Jésus abolit la Torah alimentaire par cette Parole alors que La Vérité est toute autre.

    Yéhoshoua répond simplement dans ce passage sur un rite de purification de l'âme avant de manger des repas communs de tous les jours, sujet qui ne concerne absolument pas les viandes impures interdites par Elohim dans Sa Torah.

    Savoir que les religieux pharisiens de son époque associaient aussi probablement ce rite de purification à la purification des aliments qu'ils consommaient.

    Ce rite de purification des mains avant de manger n'est absolument pas Un Commandement d'Elohim dans La Torah, vous pouvez chercher, vous ne le trouverez pas.

    Marc 7:3-5
    Or, les pharisiens et tous les Juifs ne mangent pas sans s'être lavé soigneusement les mains, conformément à la tradition des anciens; et, quand ils reviennent de la place publique, ils ne mangent qu'après s'être purifiés. Ils ont encore beaucoup d'autres observances traditionnelles, comme le lavage des coupes, des cruches et des vases d'airain.
    Et les pharisiens et les scribes lui demandèrent: Pourquoi tes disciples ne suivent-ils pas la tradition des anciens, mais prennent-ils leurs repas avec des mains impures?


    Yéhoshoua confirmera d'ailleurs qu'Il parle bien du lavage des mains à la fin de sa réponse dans le passage de Matthieu qui relate de ce même moment :

    Matthieu 15:20
    Voilà les choses qui souillent l'homme ; mais manger sans s'être lavé les mains, cela ne souille point l'homme.


    je vous invite maintenant à découvrir ce contre quoi Yéhoshoua s'élevait.

    Ce lavage des mains n'est pas un simple rite de purification corporelle mais il est un rite censé purifier l'âme, ce rite était suivi par les pharisiens, ce n'est absolument pas un Commandement de notre Elohim dans Sa Torah, cela est issu de la loi orale Juive takanah.

    Les Juifs orthodoxes pratiquent toujours ce rite de purification avant de prendre les repas communs, comme vous pouvez le lire ci-dessous.

    je cite l'extrait d'un commentaire d'un Juif orthodoxe qui cite le zohar sur le rituel du lavage des mains dans le Judaïsme orthodoxe

    Le Zohar souligne que les forces du mal ont une emprise sur les ongles. Le lavage des mains a donc précisément pour but de retirer cette emprise. La vitalité des ongles est très limitée. C'est, du reste, pour cela que les forces du mal peuvent en prendre possession, surtout lorsque ces ongles sont très sales. Le lavage des mains est alors impossible. Lorsque l'on se lève ou bien avant un repas, on ne peut les laver que dans la mesure où les ongles sont propres.

    On peut donner de tout cela l'explication suivante. Les mains font allusion aux sentiments, qui possèdent des "ongles". En effet, une différence existe entre l'intellect et les sentiments. Le premier a une démarche logique, procède par étapes successives. Les secondes sont directes, extrêmes. Une émotion, qu'elle relève de l'amour ou de la crainte, est toujours brutale, passionnée. Laver les mains consiste à verser de l'eau sur elles, c'est-à-dire à introduire l'intellect dans les sentiments (Voir à ce propos Michée 18,4) afin de les purifier, de leur retirer leur caractère agressif et enflammé et, en un mot, de les maîtriser.

    L'élévation des sentiments est possible de deux façons. La première, le lavage des mains du matin, a pour but de se défaire de l'esprit d'impureté qui découle de l'obscurité, inhérente aux comportements du monde. Les mains sont alors lavées par alternance, étape par étape. L'élévation est progressive et concerne, tour à tour, chaque sentiment, jusqu'à ce qu'elles parviennent toutes à la perfection.


    La seconde façon est le lavage des mains qui précède le repas. Celui-ci est réalisé d'un seul trait, car il n'a pas pour but de se libérer du mal, mais plutôt de sanctifier les émotions. L'ordre établi doit alors être respecté. Puis, on frotte les mains l'une contre l'autre, afin de souligner l'interdépendance des sentiments, car, dans le domaine de la sainteté, toutes doivent être parfaitement unies. C'est, par exemple, le cas de l'amour et de la crainte. N'avoir que l'une ou l'autre est insuffisant. Toutes à la fois doivent être gouvernées par la compréhension. Dès lors, elles s'unissent et agissent conjointement pour concourir au meilleur résultat. C'est de cette façon que l'homme parvient à la perfection.

    source : site loubavitch


    donc il faut bien comprendre que Yéhoshoua dit que manger sans s'être lavé les mains selon ce genre de croyance rituelle ne rend pas les aliments kasher impurs et Il va plus profond dans l'explication Spirituelle en disant que c'est du coeur que vient l'impureté de l'âme et non du fait de mettre des aliments dans notre bouche avec des mains impures, Il démontre la non incidence sur l'âme du non lavage des mains avant de consommer une nourriture propre à être consommée selon La Torah. Il défait un rite dont la doctrine n'est pas conforme avec la Torah.


    Ensuite, je tiens à prévenir les lecteurs de La Parole d'Elohim qu'une phrase qui ne se trouve pas dans le texte source Grec a été rajouté dans le passage du Livre de Marc 7:19, là voici :
    Il déclarait ainsi que tous les aliments sont purs.

    Vous pouvez regarder dans la source Grecque du texte, cette phrase insidieusement rajoutée par certains n'y est absolument pas !Source: http://messianique.forumpro.fr
    « Un enfant nous est né !LE JUGEMENT DE NATIONS ET LES BÉNÉDICTIONS FINALE »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :