• Le shabbat est fait pour l'Homme comme la fiancée pour son fiancé

     

     

    Écrit par Jacques on 5 mai 2014. Posted in Articles concernant le shabbat

     
     
     
     
    Le shabbat est-il fait pour l'homme ou l'homme pour le shabbat ? That is the question ! Et cette question est d'autant plus riche de signification qu'elle révèle un des plus grands mystères de tous les temps, à savoir la  relation qui existe entre le Messie, le Fils du Dieu Vivant et sa kehila, c'est-à-dire la communauté des croyants lavés dans le sang de l'expiation des péchés du peuple ! 
     
    Il est évidemment intéressant de savoir s'il "faut" encore respecter le shabbat et si nous sommes plus importants aux yeux de Dieu que ce jour de repos proprement dit. Et pour cette question c'est clair qu'aux yeux de Dieu, nos vies sont plus importantes qu'un jour établi dans la semaine qui, avec la terre et les étoiles, pourraient bien disparaitre un jour dans un déluge de feu et de soufre. 
    Avant de débattre de la question, il n'est même pas question ici de se poser la question s'il s'agit du samedi ou du dimanche puisque la Torah nous dit d'avance qu'il s'agit bien du septième jour de la semaine c'est-à-dire bien entendu le samedi 
    Dans le livre de l'Exode, lorsque Dieu donne les 10 Paroles à Moïse, ce jour du repos en hébreu se dit "shabbat" et non "yom rishon" c'est-à-dire le premier jour de la semaine. Il est donc exclu de discuter encore de savoir si Dieu a ordonné le jour du repos le dimanche à la place du samedi comme l'avait décidé l'Empereur Constantin. 

    Flavius Valerius Aurelius Constantinus, né à Naissus en Mésie (aujourd'hui Niš en Serbie) le 27 février 2721, est proclamé 34e empereur romain sous le nom Constantin Ier en 306 par les légions de Bretagne et mort le 22 mai 337 après 31 ans de règne, est une figure prépondérante du 4ème siècle.

    En rupture avec le règne de Dioclétien, il est le premier empereur romain à adopter le christianisme comme religion d'État ; non seulement il marque la fin d'une ère de persécutions des chrétiens, mais il aide l'Église chrétienne à prendre son essor, en établissant la liberté de culte par le biais de l'édit de Milan (313), et en plaçant le Dieu chrétien au-dessus de son rôle d'empereur à l'instar du Sol Invictus. Il est considéré comme saint par l'Église orthodoxe, de même que sa mère Hélène. Par la promotion du christianisme, il favorise l'extinction du culte de Mithra.

    Devant tant de faveur et d'honneur, aucun reproche ne pouvait se trouver chez lui aux yeux du monde chrétien. C'était en fait le même piège dans lequel le monde chrétien d'aujourd'hui, à l'image de ce que fera l'église mondaine de notre temps sous la séduction de l'Antéchrist. Et c'est ainsi que l'église tombera et est actuellement en train de tomber dans la pente glissante de la damnation éternelle, dans la haine d'Israël, la haine de la morale chrétienne et l'approbation des mariages mixtes et de l'enseignement amoral et immoral dans les écoles.

    Et c'est ça qui est la base du jour du dimanche, le repos dominical, qui comme son nom l'indique, est le repos du dimanche, correspondant à une norme sociale dans la plupart des pays ainsi que dans la religion constantinienneD'un point de vue religieux chrétien, il s'agit du premier jour de la semaine religieuse (dernier jour de la semaine civile), où les chrétiens sont invités à se reposer.
     
    Une des questions est de savoir s'il s'agit d'un commandement de Dieu ou pas. 
     
    Le shabbat est pour l'homme tout comme l'épouse pour son Messie !
     
    Un midrash dit que chaque jour de la semaine a son fiancé : dimanche avec lundi, mardi avec mercredi, jeudi avec vendredi, de sorte que le Shabbat s’est plaint au Seigneur disant : « tu ne m’as donné personne ! », et la réponse fut : « toi, tu es fiancée à Israël. » Ainsi le jour du Shabbat est comparé à une fiancée qui s’avance chaque semaine à la rencontre de son époux Israël. La tradition juive dit que le shabbat est une alliance "brit", entre l'Eternel et Israël, un jour de rencontre des cieux et de la terre pour que le juif, séparé pendant tout un jour des préoccupations matérielles, puisse prendre conscience du sens de son existence en tant que témoin du message divin.
     

    Que dit la Torah sur le shabbat ?

    Quelques sources bibliques 

    « Ainsi furent achevés les cieux et la terre, et toute leur armée. Dieu acheva au septième jour son oeuvre, qu'il avait faite: et Il cessa au septième jour toute son oeuvre, qu'il avait faite. Dieu bénit le septième jour, et il le sanctifia, parce qu'en ce jour Il cessa toute son oeuvre qu'il avait créée en la faisant. » (Genèse 2)

    « Souviens-toi du jour du repos, pour le sanctifier. Tu travailleras six jours, et tu feras tout ton ouvrage. Mais le septième jour est le jour de cessation pour l'Éternel, ton Dieu: tu ne feras aucun ouvrage, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni ton bétail, ni l'étranger qui est dans tes portes. Car en six jours l'Éternel a fait les cieux, la terre et la mer, et tout ce qui y est contenu, et Il a cessé le septième jour: c'est pourquoi l'Éternel a béni le jour du shabbat et l'a sanctifié. » (Exode 20) 

    « Observe le jour du shabbat, pour le sanctifier, comme l'Éternel, ton Dieu, te l'a ordonné. Tu travailleras six jours, et tu feras tout ton ouvrage. Mais le septième jour est le jour de cessation de l'Éternel, ton Dieu: tu ne feras aucun ouvrage, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni ton boeuf, ni ton âne, ni aucune de tes bêtes, ni l'étranger qui est dans tes portes, afin que ton serviteur et ta servante se reposent comme toi. Tu te souviendras que tu as été esclave au pays d'Égypte, et que l'Éternel, ton Dieu, t'en a fait sortir à main forte et à bras étendu: c'est pourquoi l'Éternel, ton Dieu, t'a ordonné d'observer le jour de cessation. » (Deutéronome 5)

    « Si tu retiens ton pied pendant le Shabbat, pour ne pas faire ta volonté en mon saint jour, Si tu fais du Shabbat tes délices, pour sanctifier l'Éternel en le glorifiant, Et si tu l'honores en ne suivant point tes voies, En ne te livrant pas à tes penchants et à de vaines paroles. Alors tu mettras ton plaisir en l'Éternel, Et Je te ferai monter sur les hauteurs du pays, Je te ferai jouir de l'héritage de Jacob, ton père. Car la bouche de l'Éternel a parlé. » (Isaïe LVIII)

     
    Par rapport à la question de savoir s'il faut respecter oui ou non le jour du shabbat, si la réponse est oui, alors oui le shabbat est fait pour l'homme pour qu'il se repose et pour qu'il puisse prendre le temps pour son Dieu.
    Si la réponse est non, alors effectivement il n'est plus nécessaire de se reposer le jour du shabbat et il n'est plus recommandé d'adorer Dieu chaque semaine dans l'assemblée ni dans nos maisons ni non plus dans nos coeurs.
    Alors que le premier jour de la semaine, le dimanche, est un jour destiné aux hommes et non à Dieu puisqu'on se remet au travail ce jour là, le shabbat est un jour saint que nous devons sanctifier, mettre à part. 
     
    On ne doit même pas craindre de dire que cela signifie aussi mettre à part le shabbat par rapport aux nations dites chrétiennes qui tirent leur racine chez Constantin.
     

    Mais... !

    Mais comme les hommes ont désobéi et modifiant le jour de la semaine en dimanche, Dieu qui ne veut pas la mort du pécheur mais qu'il désire qu'il se repente, a été contraint de s'adapter à l'homme au lieu que ce soient les hommes qui s'adaptent à Dieu.

    Même si ça, c'est la Miséricorde de Dieu, cela ne change pas la Parole de Dieu.
     
    Il faut préciser en outre une chose importante : Le shabbat représente aux yeux du peuple juif dans le judaïsme : la fiancée qui a été faite pour l'homme tout en sachant que l'homme ici représente le Messie. 
     
    Ce n'est pas le Messie qui devrait s'adapter à sa fiancée mais c'est la fiancée qui devrait s'adapter à son Messie.

    GLOIRE A DIEU ! AMEN !