• Ne touchez pas a Mes Oints

     

    Ne touchez pas à MES Oints !

     

     

     


    Il est bon d'être loyal quand nous défendons la vérité, et quand notre motivation est juste. Mais nous ne devons pas accorder notre loyauté à ceux qui répandent le mensonge, ni nous engager à les suivre.

     

     " Celui qui absout le coupable et celui qui condamne le juste sont tous deux en abomination à l'Éternel " (Proverbes 17:15).

     

     Lorsque nous voulons découvrir ce qui est vrai et ce qui est faux, nous devons faire une enquête, écouter les deux parties, et aboutir à un jugement final.

     

     "Un cœur intelligent acquiert la science, et l'oreille des sages cherche la science " (Proverbes 18:15).

     

     Nous vivons à une époque où l'on aime les phrases faciles à retenir et les clichés. Sur ce plan, les "Chrétiens" peuvent être comme les autres. Quand la Bible nous demande de ne pas toucher aux "oints de Dieu (Elohim) ", que veut-elle dire exactement ? Qu'est-ce qui compte réellement, mon opinion et la vôtre, ou ce que dit la Parole de Elohim ?

     

     J'aimerais bien que ceux qui aiment répéter cette phrase étudient le contexte dans lequel elle a été prononcée. Qui étaient ceux que la Bible appelle les "oints de l'Éternel " ? Il s'agit des rois de la nation d'Israël (1 Samuel 12:3, 5; 24:6, 10; 26:9, 11, 16, 23; 2 Samuel 1:14, 16; 19:21; Psaumes 20:6; Lamentations 4:20). Il s'agit aussi des prophètes et des patriarches (Psaumes 105:8-15; 1 Chroniques 16:15-22).

     

     La première chose que nous devons remarquer est que le verbe "toucher" signifie "agresser physiquement" ou "tuer". Il ne signifie pas "dire publiquement la vérité sur quelqu'un".
    Par exemple, David a refusé de "toucher" (d'agresser physiquement ou de tuer) Saül, qui était roi d'Israël à cette époque.

     

     Mais David, ainsi que le prophète Samuel, ont "touché" Saül, quand ils ont dénoncé la désobéissance du roi. Elohim avait demandé à Saül de frapper Amalek, et de dévouer par interdit tout ce qui lui appartient. "Tu ne l'épargneras point, et tu feras mourir hommes et femmes, enfants et nourrissons, bœufs et brebis, chameaux et ânes" (1 Samuel 15:3). Au lieu de cela, Saül se contenta d'un compromis, et épargna "les meilleures brebis et les meilleurs bœufs, afin de les sacrifier à l'Éternel" (v. 15).Samuel lui dit que son attitude était de la rébellion, et que cette rébellion était aussi grave que la sorcellerie et l'idolâtrie (v. 24). Il ajouta que le royaume lui serait enlevé, parce qu'il n'avait pas obéi à Elohim. Saül admit qu'il avait craint le peuple, et qu'il avait obéi à sa voix.

     

     Nous lisons dans 1 Samuel 16:13-16 que David avait été oint comme roi, avant même que Elohim ait ôté la royauté à Saül. David a toujours refusé de s'attaquer physiquement à Saül, mais il ne s'est pas privé de dire publiquement la vérité sur Saül.

     

     Nous pouvons voir, dans 1 Samuel 26:9, 11, 23, que David ne fit aucun mal physique à Saül. Il se contenta de lui prendre sa lance et sa cruche. Au verset 15, David reprend sévèrement Abner pour n'avoir pas gardé le roi, et lui dit même qu'il mérite la mort. Saül entend l'altercation et sort. David le reprend publiquement, devant toutes ses troupes. Il lui demande pour quelle raison il s'en prend à sa vie, puisqu'il est innocent. David prend même un ton de moquerie, en disant à Saül qu'il s'est mis en marche "pour chercher une puce, comme on chasserait une perdrix sur les montagnes ".

     

     Saül manifeste alors une repentance temporaire, et regrette sa conduite violente, en s'accusant même d'être un insensé. David lui fait confiance, et lui fait remettre ses objets personnels, en proclamant qu'il n'a pas "voulu porter la main sur l'oint de l'Éternel" : "David dit à Abischaï : Ne le détruis pas ! Car qui pourrait impunément porter la main sur l'oint de l'Éternel ? Et David dit : L'Éternel est vivant ! C'est à l'Éternel seul à le frapper, soit que son jour vienne et qu'il meure, soit qu'il descende sur un champ de bataille et qu'il y périsse " (1 Samuel 26:9-10).

     

     Saül avait été oint comme roi d'Israël. Il occupait une position d'autorité qui devait bientôt lui être enlevée. Mais David refusa toujours de porter la main sur le roi que Elohim avait oint, et de le chasser de sa position. Il savait pourtant qu'il devait lui succéder.

     

     Ce serait Elohim, et non David, qui devait chasser Saül de son trône (1 Samuel 26:8-10).

     

     

     

                                 

     

     Nous devons aussi remarquer un aspect important de cette histoire. C'était Saül qui poursuivait David, qui le chassait, et qui en voulait à sa vie. Saül pensait que sa position était menacée, et il voulait tuer David, qui était innocent. N'est-ce pas ce que nous voyons aujourd'hui ?

     

     Ceux qui occupent une position d'autorité poursuivent ceux qui ont été oints par Elohim, parce que ces derniers osent les braver, dénoncer ce qu'ils disent, et dévoiler leurs mauvaises actions. Occupant une position d'autorité, ces hommes ont habitué les gens à les écouter, et ils veulent réduire au silence ceux qui les dénoncent. Ils les poursuivent en les menaçant avec des versets bibliques, et en leur disant : "Ne touchez pas aux oints de Dieu (Elohim), sinon vous allez commettre un blasphème contre le Saint Esprit, parce que vous critiquez un homme qui est aussi un homme de Dieu (Elohim) ! "

     

     Ils ignorent que le blasphème contre le Saint Esprit consiste à attribuer les miracles de Yeshoua à un mauvais esprit. Mais ce n'est pas blasphémer contre l'Esprit Saint que de dénoncer les prétendus miracles accomplis par un homme !                         

     

     Ce sont toujours ceux qui marchent selon la chair qui persécutent ceux qui marchent selon l'esprit, comme Saül l'a fait avec David. Ceux qui obéissent à l'Esprit de Elohim sondent Sa Parole pour se garder dans la vérité, malgré tout ce que leurs ennemis peuvent dire !

     

     Il est intéressant de lire ce que l'apôtre Jean écrit dans Apocalypse 6:9 : "Quand il ouvrit le cinquième sceau, je vis sous l'autel les âmes de ceux qui avaient été immolés à cause de la parole de Elohim et à cause du témoignage qu'ils avaient rendu". Ils avaient été mis à mort parce qu'ils étaient restés attachés à la Parole de Elohim, malgré toute l'opposition qu'ils avaient subie, et ils étaient devenus des martyrs. Ce sont toujours ceux qui sont tombés dans l'apostasie qui haïssent ceux qui gardent la Parole de Elohim !

     

     Nous connaissons la fin de Saül. David avait été écarté de la bataille au cours de laquelle Saül et son fils Jonathan trouvèrent la mort. David était allé combattre les Amalécites. On lui amena un Amalécite qui avait les vêtements déchirés et la tête couverte de poussière. C'étaient des signes de deuil. David l'interrogea, et l'homme lui dit qu'il avait tué Saül. David lui répondit : 

     

     " Comment n'as-tu pas craint de porter la main sur l'oint de l'Éternel et de lui donner la mort ? Et David appela l'un de ses gens, et dit : Approche, et tue-le ! Cet homme frappa l'Amalécite, qui mourut. Et David lui dit : Que ton sang retombe sur ta tête, car ta bouche a déposé contre toi, puisque tu as dit : J'ai donné la mort à l'oint de l'Éternel ! " (2 Samuel 1:13-16).

     

     Il est donc clair que "toucher l'oint de l'Éternel" signifie "agresser physiquement " ou "tuer". Si vous prenez ce mot au sens figuré, ou si vous le spiritualisez, vous pouvez lui faire dire ce que vous voulez !

     

     Dans 2 Samuel 1:17-19, nous voyons David prendre le deuil à cause de Saül, et ordonner que les enfants de Juda apprennent le cantique funèbre qu'il composa à cette occasion : " Voici le cantique funèbre que David composa sur Saül et sur Jonathan, son fils, et qu'il ordonna d'enseigner aux enfants de Juda. C'est le cantique de l'arc : il est écrit dans le livre du Juste : L'élite d'Israël a succombé sur tes collines ! Comment des héros sont-ils tombés ? "
    David parle de ceux qui ont " succombé ". David n'a trouvé aucun plaisir au fait que Saül était tombé dans l'apostasie et qu'il avait connu une telle fin. Mais il a pleuré.

     

     La plupart de ces prétendus "oints de Dieu" enseignent la Parole de Dieu-Elohim hors de son contexte. Il n'est donc pas surprenant qu'ils citent un verset de l'Écriture hors de son contexte, et qu'ils en tordent le sens dans le but d'assurer leur protection. Ceux qui s'écrient : "Ne touchez pas aux oints de l'Éternel !" pensent qu'ils accomplissent les œuvres de Elohim.

     

     Mais ils examinent rarement les faits qui leur sont présentés. Ils ne remettent pas en cause ceux qui les enseignent, et ne veulent pas écouter ceux qui leur présentent autre chose. Ils se bouchent eux-mêmes les oreilles pour ne pas entendre la vérité ! Parfois, même quand on leur a prouvé qu'ils avaient écouté des faux enseignements et des fausses prophéties, ils n'en ont cure, mais préfèrent s'attacher à des gens célèbres qui s'efforcent de gagner leur loyauté.

     

     Ils refusent d'écouter la raison, qui est leur pire ennemi ! Ils ne réalisent pas qu'ils ont subi un véritable conditionnement, comme les chiens de Pavlov, et qu'ils réagissent toujours de la même manière. Il est temps de briser ce joug ! 

    Que devons-nous donc faire ?

     

     Il est facile de ne pas dénoncer le mensonge. Mais il est devenu facile de dénoncer ceux qui révèlent le mensonge ! Combien de gens vous diront : "Ne touche pas à l'oint de l'Éternel ! " Mais combien ont vraiment cherché à étudier les arguments que pourraient leur présenter ceux qui ont pris la peine de découvrir la vérité concernant ces prétendus "oints" ? Très peu, je peux vous le dire par expérience ! Pourquoi donc ? Parce que la plupart n'ont pas eu accès à ces informations. Pour être plus précis, je dirais plutôt qu'on ne leur a pas permis d'avoir accès à ces informations ! Je le répète : pourquoi ?

     

     

     

                                 

     

     Ce fut un apôtre nommé Paul qui eut l'occasion de dire que les Béréens étaient plus nobles que les autres. Pour quelle raison ? Parce qu'ils sondaient les Écritures pour vérifier si ce que Paul leur enseignait était exact. Ceux qui font cela aujourd'hui voient les partisans de leurs enseignants favoris leur reprocher de "toucher à l'oint de l'Éternel" !

     

     Paul n'a jamais dit aux Béréens : "Ne touchez pas à l'oint de l'Éternel ! Ne faites aucun mal à Ses prophètes !" Vous n'entendrez jamais un véritable apôtre vous dire cela, et vous ne verrez jamais cela écrit dans le Nouveau Testament, pas une seule fois ! Pourquoi donc ? Pourtant, Paul faisait l'objet de critiques. Pourquoi n'a-t-il jamais dit cela ?

     

     Au contraire, Paul considère que ceux qui vérifiaient ce qu'il enseignait étaient "plus nobles" que les autres. Cela signifie qu'ils étaient de meilleures brebis que les autres. Êtes-vous noble ?Ou suivez-vous toujours le courant dominant ?

     

     Acceptez-vous de prendre position en faveur de la Parole de notre Elohim, malgré les critiques ? Ou préférez-vous suivre des moutons qui courent vers le précipice? 

     

     Si vous empêchez les gens de sonder les Écritures et de dénoncer les faux enseignements, comme David a osé dénoncer Saül, et si vous affirmez qu'ils ne doivent pas "toucher aux oints de l'Éternel", vous empêchez ceux qui ont la Parole de Elohim de l'utiliser correctement ! David lui-même, alors qu'il était devenu roi, a accepté d'être sévèrement repris et corrigé par le prophète Nathan. Il ne lui a pas répondu : "Ne touche pas à l'oint de l'Éternel ! " Il n'a pas cherché à se protéger en utilisant ce verset. Aucun partisan d'un ministère quelconque ne devrait donc le faire. 

    Qui sont les " oints " ?

     

     " Sanctifie-les par ta vérité : ta parole est la vérité " (Jean 17:17). Si quelqu'un n'enseigne pas la Parole de Elohim correctement, il n'enseigne pas la vérité, même s'il affirme qu'il est " oint ", et même s'il possède un " grand ministère " qui obtient de grands résultats.

     

     Comment vont donc agir ceux qui sont réellement des hommes et des femmes que Elohim a oints ? Vont-ils vous empêcher de contrôler dans la Parole de ce même Elohim si leurs enseignements sont justes ? Non, évidemment ! L'ancien de l'Église doit être " attaché à la vraie parole telle qu'elle a été enseignée, afin d'être capable d'exhorter selon la saine doctrine et de réfuter les contradicteurs " (Tite 1:9).

     

     Les véritables apôtres n'ont jamais affirmé qu'ils étaient "oints". Ils ne parlent pas comme cela ! Ils ne disent pas:"Ne touchez pas aux oints de Dieu" ! Ceux qui sont réellement oints de Dieu-Elohim ne décourageront jamais les gens de discerner la vérité.

     

     Ils aiment assez les brebis du Seigneur pour vouloir les protéger de l'erreur. Ils veulent les voir grandir. Ils aident les brebis à grandir et à réfléchir par elles-mêmes. Notre onction est celle du Saint Esprit. Le Saint Esprit est l'Esprit de Vérité. Il ne ferme jamais les yeux sur le mensonge, mais le dénonce chaque fois que cela est nécessaire. Il est toujours prêt à nous enseigner la Vérité de la Parole de Elohim, pour nous éloigner de l'erreur et du mensonge.

     

     Nous devons donc nous poser cette question : " Qui sont les "oints de Dieu-Elohim" ? "

     

     La Bible nous dit que tout le Corps de Christ a reçu l'onction de Elohim. Ce ne sont pas seulement certains membres du Corps de Christ qui sont oints. 

     

     " Car, pour ce qui concerne toutes les promesses de Elohim, c'est en lui qu'est le oui; c'est pourquoi encore l'Amen par lui est prononcé par nous à la gloire de Elohim. Et celui qui nous affermit avec vous en Christ, et qui nous a oints, c'est Elohim, lequel nous a aussi marqués d'un sceau et a mis dans nos cœurs les arrhes de l'Esprit" (2 Corinthiens 1:20-22).

     

     Permettez-moi de poser la question suivante à ceux qui prétendent que nous ne devons pas " toucher aux oints de l'Éternel " : " Croyez-vous que seuls certains ministères sont " oints ", ou admettez-vous que tout le Corps de Christ est oint ? " Si c'est tout le Corps de Christ qui est oint, cessez donc d'utiliser ce verset tiré de "l'Ancien Testament", comme si seules certaines personnes étaient aujourd'hui ointes, à l'instar des rois et des prophètes de l'Antiquité !

     

     

     

                                 

     

     Le "Nouveau Testament" considère comme " oints " tous ceux qui ont reconnu le Seigneur Yeshoua dans leur cœur, et qui ont été baptisés pour former le Corps de Christ (1 Corinthiens 12:13)... et plus précisément le "baptême en Sa mort" (celle de Yeshoua, Romains 6:3,4).

     

     Voir à ce sujet: http://enovavida.eklablog.com/le-faux-bapteme-trinitaire-a57905711

     

     Les " oints " ne sont pas seulement un petit groupe d'hommes qui sont les prétendus " dirigeants " de "l'Église", comme l'étaient les prophètes et les rois de l'Ancien Testament. Tout le Corps de Christ est oint. Ceux qui font des menaces et qui forcent les gens à se taire, quand ces derniers discernent quelque chose qui ne va pas dans leur ministère, sont ceux-là mêmes qui persécutent les oints de Dieu-Elohim !

     

     Car tous les "disciples" partagent la même onction. Réfléchissez bien à cela, avant de chercher à protéger votre ministère favori, en disant : " Ne touchez pas à l'oint de l'Éternel ! " Ne menacez pas de ce verset ceux qui sondent les Écritures ! Car il se peut que ce soit vous qui soyez en train de toucher à l'Oint de l'Éternel, à Yeshoua, l'auteur de Sa Parole, qui est la Vérité !

     

     Le "Nouveau Testament" nous enseigne que tous les baptisés ont reçu la même onction, et ont reçu le même Esprit Saint:

     

     " Pour vous, l'onction que vous avez reçue de lui demeure en vous, et vous n'avez pas besoin qu'on vous enseigne; mais comme son onction vous enseigne toutes choses, et qu'elle est véritable et qu'elle n'est point un mensonge, demeurez en lui selon les enseignements qu'elle vous a donnés " (1 Jean 2:27).

     

     Comment l'Esprit Saint nous enseigne-t-Il ? Par la Parole de Elohim. C'est par la Parole de Elohim que nous pouvons distinguer la vérité de l'erreur. Un peu plus tôt, Jean avait dit : " Pour vous, vous avez reçu l'onction de la part de celui qui est saint, et vous avez tous de la connaissance. Je vous ai écrit, non que vous ne connaissiez pas la vérité, mais parce que vous la connaissez, et parce qu'aucun mensonge ne vient de la vérité " (1 Jean 2:20-21).

     

     Si donc quelqu'un annonce un mensonge concernant Christ ou Sa Parole, il ne parle pas par l'Esprit de Elohim (le Rouah Hakodesh) et ne présente pas la vérité. C'est de cela que parle Jean. Il dit les choses très simplement, pour que tout le monde puisse comprendre. Jean nous dit que nous connaissons déjà la vérité, parce que nous sommes nés de nouveau, et parce que les enseignements du Seigneur dans le "Nouveau Testament" circulaient déjà dans toute l'Église (qui s'appuyait toujours et bien sûr sur le "Tanakh" ou "AT").

     

     Quand nous écoutons quelqu'un nous enseigner, nous devons toujours nous poser les questions suivantes : " Enseigne-t-il la Bible telle qu'elle est, ou est-il en train de nous présenter une interprétation humaine de la Bible, dans le but de nous conduire dans une expérience ? Croit-il être animé par le Saint Esprit, alors qu'il est en fait animé par un autre esprit ? " (2 Cor 11:4)

     

     La saine doctrine nous garde en communion avec Elohim et Son Fils Yeshoua.

     

     Si quelqu'un vous demande de ne pas vous soucier de la doctrine, et de ne rechercher que l'amour ou une expérience, fuyez, parce qu'il s'agit d'un mensonge ! La Bible dit : " Quiconque va plus loin et ne demeure pas dans la doctrine de Christ n'a point Elohim; celui qui demeure dans cette doctrine a le Père et le Fils. Si quelqu'un vient à vous et n'apporte pas cette doctrine, ne le recevez pas dans votre maison, et ne lui dites pas : Salut ! car celui qui lui dit : Salut ! participe à ses mauvaises œuvres " (2 Jean 1:9-11). 

     

     Et aussi : " Je te rappelle l'exhortation que je te fis, à mon départ pour la Macédoine, lorsque je t'engageai à rester à Éphèse, afin de recommander à certaines personnes de ne pas enseigner d'autres doctrines, et de ne pas s'attacher à des fables et à des généalogies sans fin, qui produisent des discussions plutôt qu'elles n'avancent l'œuvre de Elohim dans la foi " (1 Timothée 1:3-4). Ou pouvons-nous trouver la saine doctrine ? Dans la Bible, bien entendu !

     

     " Mais il ne permit à personne de les opprimer, et il châtia des rois à cause d'eux : Ne touchez pas à mes oints, et ne faites pas de mal à mes prophètes ! " (Psaumes 105:14-15). 

     

     Qui est Celui qui ne permit à personne de toucher à Ses oints ? C'est YHWH-Adonaï notre Elohim !

     

     Tout le peuple d'Israël devait être un royaume de sacrificateurs et de rois pour Elohim. Il avait été mis à part pour servir le Seigneur, et c'est Elohim qui empêchait qu'on lui fasse du mal. Nous savons que c'est de cela qu'il s'agit dans le contexte, car il est écrit au verset 13 : " Et ils allaient d'une nation à l'autre et d'un royaume vers un autre peuple ".

     

     Les prophètes et les rois d'Israël ne se souciaient pas trop de ce que les autres racontaient à leur sujet, mais ils se souciaient de ce que leurs ennemis racontaient sur Elohim (y compris quand ils l'appelaient par un autre nom). C'est ce qu'il faut demander aujourd'hui à ceux qui veulent protéger les " oints de l'Éternel": "Que voulez-vous protéger, la Parole de Elohim, ou un homme ? "

     

     C'est Elohim Lui-même qui protège Ses oints : " Je sais déjà que l'Éternel sauve son oint; Il l'exaucera des cieux, de sa sainte demeure, par le secours puissant de sa droite. Ceux-ci s'appuient sur leurs chars, ceux-là sur leurs chevaux; nous, nous invoquons le nom de l'Éternel, notre Elohim " (Psaumes 20:6-7). " L'Éternel est la force de son peuple, il est le rocher des délivrances de son oint " (Psaumes 28:8).

     

     Il est essentiel de ne jamais juger ("katakrino") un homme, car sa destinée éternelle est entre les mains de Elohim. Mais si nous discernons que leurs enseignements sont destructeurs, la Bible nous demande de juger ("krino").

     

     Il s'agit d'un ordre. Si vous demandez à quelqu'un de ne pas juger, en lui disant de " ne pas toucher à l'oint de l'Éternel ", vous leur demandez en fait de désobéir à Elohim. C'est clair et simple !

     

     Cela n'a absolument rien à voir avec le fait de ne pas toucher aux oints de l'Éternel. Si nous citons ce verset hors de son contexte, nous ne faisons qu'étaler notre ignorance de la Parole.
    L'interdiction de toucher aux " oints de l'Éternel " nous empêche d'exercer notre jugement biblique. Ceux qui demandent de " ne pas juger ", tout en s'efforçant d'expliquer à tout le monde qu'ils doivent juger selon la Bible, ne se rendent pas compte de la contradiction. Pour eux, le fait de dire : " Ne jugez pas ! " est déjà un jugement en soi !!

     

     C'est la Parole de Elohim que nous devons utiliser, quand nous jugeons quelqu'un. Il ne s'agit pas de notre jugement personnel, mais du jugement de Elohim. En obéissant au commandement de juger selon la Parole, nous faisons exactement ce que Yeshoua nous demande, c'est-à-dire de " juger selon la justice ".

     

     Dans Jean 7:24, Yeshoua a dit : " Ne jugez pas selon l'apparence, mais jugez selon la justice ". Vous voyez bien que Yeshoua nous demande de juger !

     

     En outre, si nous étudions Matthieu 7:1-5 dans le contexte, nous voyons que si nous enlevons la poutre qui est dans nos yeux, nous pourrons aider nos frères.
    Il semble que beaucoup de Chrétiens préfèrent écouter les hommes, au lieu d'écouter Elohim. Car ils doivent bien comprendre le contexte des passages de la Bible qu'ils citent.

     

     Ceux qui se sont eux-mêmes nommés conducteurs de l'Église ont enseigné aux gens à raisonner comme ils le souhaitent, parce qu'ils se sont eux-mêmes déclarés " oints ". Ils ont appris à leurs partisans à citer ces versets à ceux qui les reprennent, pour assurer leur propre protection. Le problème est évident. Mais ils ne peuvent que citer quelques versets choisis pour fermer la bouche à tout le monde !

     

     Pierre, Paul et Jean ont passé beaucoup de temps à juger, comme la Bible demande de le faire. De nombreuses épîtres ont été écrites pour juger les faux enseignements, et pour enseigner la vérité en réfutant l'erreur. Dans 2 Timothée 2:17, Paul met en garde Timothée contre les hérésies enseignées par deux hommes, dont il révèle publiquement les noms. Plus loin, dans la même épître (4:10), Paul juge encore, en mettant en garde contre un homme nommé Démas. Lorsqu'il s'agit de faux docteurs, Paul ne se prive pas de juger !

     

     Rappelez-vous que ses lettres sont inspirées par l'Esprit Saint.
    Nous avons donc l'obligation de juger les fausses doctrines. Dans l'épître aux Hébreux, l'auteur nous dit que " la nourriture solide est pour les hommes faits, pour ceux dont le jugement est exercé par l'usage à discerner ce qui est bien et ce qui est mal " (Hébreux 5:14). 

     

     Il faut du temps pour apprendre à grandir dans le discernement. Seuls les bébés en Christ et les immatures peuvent affirmer que nous ne devons jamais juger. Réfléchissez bien à cela.

     

     Nous ne devons pas rester passifs, quand nous voyons que certaines  "révélations spirituelles" viennent modifier la Parole de Elohim, quand on abandonne les doctrines fondamentales de la Bible pour s'attacher à des "nouvelles révélations ", ou quand certains se laissent aller à leurs visions, leurs rêves et leurs visitations angéliques pour interpréter la Bible à leur façon ! Nous devons le dénoncer ! C'est ce que la Bible exige.

     

     Nous devons rester attachés " à la vraie parole telle qu'elle a été enseignée, afin d'être capable d'exhorter selon la saine doctrine et de réfuter les contradicteurs " (Tite 1:9). Il ne s'agit pas de notre opinion personnelle. Nous ne sommes pas en train de persécuter certaines personnes parce qu'elles ne nous plaisent pas ! Il s'agit de la doctrine biblique, celle que nous devons pratiquer. Ceux qui discernent l'erreur doivent éviter ceux qui la répandent : 

     

     "Je vous exhorte, frères, à prendre garde à ceux qui causent des divisions et des scandales, au préjudice de l'enseignement que vous avez reçu. Éloignez-vous d'eux " (Romains 16:17).

     

     

     

                                

     

     Elohim nous a donné la Vérité objective, pour que nous vivions par elle. Il ne nous a pas révélé une vérité tellement vague et imprécise que tout le monde doive l'interpréter à sa manière. Mais Il nous a donné des instructions très claires, qui sont toujours valables et applicables aujourd'hui.

     

     Elohim nous a donné des moyens objectifs de connaître la Vérité, pour que nous marchions avec Lui en obéissant à Sa Parole écrite. Les brebis entendent la voix du bon Berger, telle qu'ils la trouvent dans Sa Parole. Ils n'écouteront pas les paroles que des hommes prétendent avoir reçues de Elohim. Les brebis du Seigneur sont attirées à Sa Parole. Ils y trouvent la réponse à toutes leurs questions.

     

    Si certains se prétendent "oints de Dieu (Elohim)" et "conduits par l'Esprit", tout en enseignant régulièrement des choses contraires à la Parole, ou hors de leur contexte biblique, vous pouvez être certains qu'ils ne sont pas conduits par l'Esprit dans toute la vérité. Cela est particulièrement important quand il s'agit des doctrines fondamentales de la Bible.

     

    Bien entendu, cela ne signifie pas que tout ce que nous enseignons sera toujours parfaitement exact. Il faut du temps pour étudier les Écritures et pour parvenir à une compréhension correcte de la Parole. Mais c'est notre objectif. Si quelqu'un tord la Parole de Elohim ou la réduit en pièces, s'il en modifie ou en rejette le sens, nous pouvons en conclure qu'il n'a pas passé assez de temps à l'étudier, ou qu'il ne s'en est pas soucié. Il ne devrait en aucun cas l'enseigner. S'il persévère dans ses erreurs ou ses mensonges, il ne faut plus hésiter à le dénoncer, pour protéger les bébés en Christ, les immatures et les naïfs. Il faut les empêcher d'absorber un tel poison.

     

    La seule parade est d'avertir le public en général des fausses doctrines qui circulent déjà, et qui minent les fondements de notre foi. Nous sommes tous censés devoir veiller sur nos frères, et certains sont appelés à veiller sur l'Église. Si nous choisissons d'ignorer cette nécessité, nous aurons du sang sur les mains (Actes 20:26). Si nous choisissons d'avertir les "Chrétiens" (surtout s'ils ne sont pas "disciples") menacés, nous serons animés de l'amour (agapê) et de la sollicitude dont Yeshoua Ha Mashiah Lui-même a fait preuve.

     

     JYH
    D'après : http://www.letusreason.org/Pent47.htm

     

     (Copie autorisée et même souhaitable, à condition d'en redonner le texte intégral et les sources)

     

     

  • Cette prière était en réponse à des menaces graves et à des avertissements de la part des chefs religieux de leur nation. Ce n’étaient pas de simples menaces. Il s’agissait des mêmes opposants qui n’avaient pas tenu compte des objections de Pilate et avaient fait crucifier Jésus. C’étaient aussi ceux qui, plus tard, réussirent à condamner Jacques et Étienne au martyre pour leur foi.

     

     

    Mon épouse et moi ne savions rien de l’église où nous étions invités à prêcher. L’une de nos chères amies à El Paso au Texas, nous avait mis en contact avec plusieurs assemblées et nous lui avions laissé le soin de prendre des rendez-vous pour nous. Cette église était la seule dans laquelle nous n’avions pas un seul contact. À cause de cela, nous ne connaissions pas l’ampleur des tensions auxquelles cette congrégation avait été confrontée au cours de l’année précédente. Nous ne savions pas non plus à quel point ses membres se sentaient menacés par de futurs problèmes. Mais Dieu savait tout d’eux et Il savait ce dont ils avaient besoin. De même, Dieu connaît ce par quoi chacun d’entre vous qui lisez ces lignes est en train de passer et je crois que ce sera une parole opportune pour vous aussi.
     
    Aujourd’hui, avec toute l’agitation sociale et politique qui agite une grande partie du monde, beaucoup de gens, y compris les chrétiens consacrés, sont profondément conscients des menaces de nos ennemis qui veulent nous faire du mal ou nous détruire. La sécurité est une question essentielle dans notre monde, tout simplement parce que notre vie comporte de nombreuses choses qui nous menacent et nous rendent conscients de la précarité de la situation. Les générations précédentes ne se souciaient pas de fermer leurs fenêtres et de verrouiller leurs portes. Les armes servaient à chasser, non à se défendre. Les contrôles avant de prendre un vol étaient relativement simples. Mais tout a changé au cours des dernières années.
     
    Sur un plan personnel, nombre d’entre nous ont entendu la voix de l’ennemi de nos âmes, menaçant de nous anéantir avec des attaques sur nos familles, nos amis ainsi que sur notre cheminement spirituel. Il a même pu nous menacer de tomber dans le péché, ou par la maladie ou la mort de nos enfants, etc. Mais le Seigneur nous a donné la puissance d’être victorieux sur les menaces, comme nous pouvons le voir dans ce passage du livre des Actes.
     
    Il se peut que nous n’y pensions pas, mais si c’était le cas, nous prendrions conscience que nous faisons beaucoup de choses, ou que nous nous abstenons d’en faire beaucoup d’autres, simplement parce que nous nous sentons menacés par un acte terroriste potentiel. En réalité, nous nous sentons aussi menacés par les opinions, les commentaires ou le regard des gens. Quelle est alors la clé pour surmonter la puissance de toutes ces affreuses menaces, que nos ennemis soient naturels ou spirituels ?
     
    LES APÔTRES RENCONTRÈRENT DE L’OPPOSITION ET DES MENACES
     
    À la suite d’une guérison miraculeuse en Actes 3, une autre poussée de croissance frappa l’église primitive, qui, d’après notre connaissance, n’avait pas de lieu spécial de réunion autre que le temple juif pas très accueillant, les grands espaces et les maisons des gens. C’était le merveilleux mouvement de puissance surnaturelle du Saint-Esprit, envoyé par le Père à la demande de Son Fils, Jésus, qui les avait mis dans cette situation sans précédent. Non seulement ils ne disposaient pas d’un endroit pour contenir une telle croissance, mais cet événement avait sérieusement déstabilisé et effrayé le pouvoir religieux en place, qui pensait avoir résolu le problème « Jésus » plusieurs semaines auparavant.
     

    Ben R. Peters   Traduction Dominique François    

    Après avoir fait arrêter et emprisonner les apôtres, ils les amenèrent devant leur conseil et les menacèrent sévèrement et à plusieurs reprises de ne plus prêcher au sujet de Jésus. Pierre et Jean leur répondirent respectueusement, mais avec défiance, précisant qu’il était plus important qu’ils obéissent à Dieu plutôt qu’aux hommes. Craignant la défaveur des habitants révoltés de Jérusalem, ils menacèrent les apôtres une fois de plus et de les laissèrent aller.
     
    Nous devrions répondre aujourd’hui exactement de la même manière que ces chefs de l’Église primitive. Leur réaction est pour moi un grand encouragement. C’est la prescription infaillible pour obtenir la victoire sur ceux qui nous menacent.
     
    1. ASSEMBLEZ VOS INTERCESSEURS
     
    Actes 4. 23, 24a dit, « Après avoir été relâchés, ils allèrent vers les leurs, et racontèrent tout ce que les principaux sacrificateurs et les anciens leur avaient dit. Lorsqu’ils l’eurent entendu, ils élevèrent à Dieu la voix tous ensemble… »
     
    Les apôtres reconnurent leur besoin du Corps du Christ, et en particulier de ceux qui pouvaient prier avec eux dans l’unité. Ils ne dirent pas : « Nous sommes les apôtres choisis. Nous avons l’autorité apostolique et nous ne devons parler à personne de nos problèmes, seulement à Dieu. » Non, ils étaient humbles et dans le besoin devant le peuple qu’ils servaient, ce qui leur permit d’être une partie de la solution.
     
    2. RAPPELEZ À DIEU SES PROMESSES
     
    Les apôtres et les intercesseurs crièrent à Dieu en lui rappelant ses propres mots dans les Écritures. Dieu aime nous entendre Lui proclamer la vérité de Sa Parole. Elle Lui permet de répondre à la foi qui anime nos cœurs quand nous Lui répétons Ses paroles. Ils rappelèrent à Dieu la prophétie de David dans le Psaume 2 sur le tumulte des nations contre le Seigneur et Son Christ. Ensuite, ils l’appliquèrent à leur propre situation, alors qu’ils étaient menacés par les chefs religieux. C’est une grande stratégie à retenir. Dites à Dieu ce qu’Il a promis et demandez-Lui comment l’appliquer à votre situation aujourd’hui.
     
    3. DEMANDEZ À DIEU D’OBSERVER LEURS MENACES
     
    Actes 4. 29a dit : « Et maintenant, Seigneur, vois leurs menaces… »
     
    Dieu connaissait bien sûr chaque détail de leur situation, mais les apôtres et les intercesseurs suivirent le protocole institué dans une salle de tribunal. Ils présentèrent leur requête en donnant leur preuve au Juge de toute la terre.
     
     
    4. DEMANDEZ À DIEU DE VOUS DONNER LE COURAGE DE TÉMOIGNER AUX AUTRES POUR ÉLARGIR SON ROYAUME.
     
    Actes 4. 29b dit :  « […] et donne à tes serviteurs d’annoncer ta parole avec une pleine assurance… ».
     
    Ils ne demandèrent pas Dieu de simplement les protéger de leur souffrance personnelle – en fait, ils ne la mentionnèrent même pas. Ils demandèrent l’audace afin qu’ils puissent être forts et continuer d’élargir Son royaume. Il ne s’agissait pas tant d’eux que de leur Roi et de Son royaume. C’est très important. Cela signifie que nous cherchons d’abord le Royaume de Dieu en abandonnant nos besoins entre ses mains, confiants dans Ses promesses qu’Il prendra soin de nous, si nous prenons d’abord soin de Son royaume.
     
    « Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu ; et toutes ces choses vous seront données par-dessus. » (Matt. 6. 33).
     
    5. DITES À DIEU CE QU’IL PEUT FAIRE POUR VOUS DONNER DAVANTAGE DE COURAGE.
     
    Actes 4. 30 dit : «[…] en étendant ta main, pour qu’il se fasse des guérisons, des miracles et des prodiges, par le nom de ton saint serviteur Jésus. »
     
    Ceci est le point le plus important pour moi à des fins personnelles mais aussi pour notre victoire en tant que Corps de Christ sur les menaces de l’ennemi. Les apôtres avaient vu Jésus faire beaucoup de miracles, et ils avaient été utilisés pour en opérer quelques-uns eux-mêmes, mais ils savaient que la foi et l’audace augmenteraient chaque fois que Dieu apparaîtrait d’une manière surnaturelle.
     
    Dieu attend que Son peuple s’aligne à nouveau sur les priorités et le cœur de l’église primitive. Ses chefs s’humilièrent et prièrent ensemble avec ferveur. Ils connaissaient la Parole de Dieu et lui rappelèrent Ses promesses. Ils lui demandèrent de prêter attention à leur situation, à cause de son propre royaume. Ils prièrent pour que leur hardiesse augmente et en particulier demandèrent à Dieu de manifester sa puissance pour réveiller leur foi et leur courage de témoigner pour Lui.
     
    DIEU SE MONTRE ET DÉMONTRE SA PUISSANCE
     
    Actes 4. 31 dit : « Quand ils eurent prié, le lieu où ils étaient assemblés trembla ; ils furent tous remplis du Saint Esprit, et ils annonçaient la parole de Dieu avec assurance. »
     
    Actes 4. 33 dit : « Les apôtres rendaient avec beaucoup de force témoignage de la résurrection du Seigneur Jésus. Et une grande grâce reposait sur eux tous. »
     
    Nous ne savons pas exactement à quoi ressembla ce tremblement de terre, ou ce qui arriva au moment où ils furent tous à nouveau remplis du Saint-Esprit, mais il ne fait aucun doute que l’expérience dut être puissante. Le résultat fut la réponse précise à leurs prières – ils annoncèrent la parole de Dieu avec assurance.
     
    Le verset 33 nous dit que les apôtres furent témoins d’une grande puissance. Sur la base d’autres passages, cette grande puissance impliquerait des guérisons, des signes et des prodiges, conformément à ce qu’ils avaient demandé.
     
    UNE UNITÉ INCROYABLE ET UN AMOUR DÉSINTÉRESSÉ
     
    Actes 4. 32 dit : « La multitude de ceux qui avaient cru n’était qu’un cœur et qu’une âme. Nul ne disait que ses biens lui appartinssent en propre, mais tout était commun entre eux. »
     
    Cette démonstration d’unité surnaturelle et d’amour désintéressé fut créée et augmenta dans l’atmosphère des événements miraculeux qui se déroulèrent au milieu d’eux.
     
    La merveille de la présence et de la puissance de Dieu au milieu d’eux dépassait de loin tout l’enthousiasme qu’ils auraient pu avoir à propos de leurs possessions terrestres. La faim normalement insatiable de leur âme était satisfaite par la puissance du Saint-Esprit, d’une manière que rien d’autre au monde ne pouvait égaler.
     
    Vivre de cette manière n’est pas chose aisée sans le ministère puissant et épanouissant du Saint-Esprit. De nombreux groupes ont essayé, mais seulement ceux qui poursuivent l’intimité et la puissance de sa présence subsistent pendant longtemps. Avant de poursuivre ce type de vie communautaire, nous devons poursuivre la puissance impressionnante de sa présence, jusqu’à ce que nous soyons tellement consumés avec passion pour notre Roi et Son Royaume que la puissance de son amour change radicalement notre attrait pour les biens terrestres.
     
    VOUS ÊTES MENACÉ(E) CAR VOTRE VIE MÊME EST UNE MENACE
     
    Satan sait ce que Dieu a mis en nous – divers aspects de sa propre image, de Son caractère et de Sa puissance. Il nous craint plus que nous ne le craignons. Il nous menace de nous empêcher de devenir la personne à laquelle Dieu nous a appelée à être. Suivons ce protocole parfait d’Actes 4 et devenons le pire cauchemar de notre ennemi, tout comme les apôtres et l’Église primitive.
     
    Je crois que Dieu veut nous mettre en garde de ne pas nous soumettre à toute sorte de peur ou d’anxiété. En cette saison, Il envoie une puissante armée d’anges pour nous donner du courage et la puissance miraculeuse pour équiper Son Église. Ceux qui crient à Lui dans l’humilité en utilisant Sa Parole et qui suivent les priorités de Son royaume dans leurs prières, recevront une aide divine incroyable de la part de cette armée d’anges. Les miracles vont commencer à se manifester d’une manière merveilleuse.
     
    Écoutez ce « murmure doux et léger » et vous serez invités à faire des pas de foi à un nouveau niveau d’audace et de courage. C’est pour vous, bien-aimés de l’Éternel ! Vous êtes appelés à être des porteurs de Sa puissance et de Sa gloire, pour son amour et Son honneur.
     
    Après avoir terminé ce message dans Actes 4 au sein de cette précieuse congrégation d’El Paso, j’ai demandé à Dieu de confirmer à nouveau sa Parole, comme Il l’avait fait dans d’autres églises, avec des signes et des miracles. Nous avons commencé à prier pour les malades et, très vite, la fille du pasteur, une conductrice de louange et pianiste, réalisa que pendant qu’elle nous aidait prier pour les malades, elle avait été guérie. Sa douleur avait disparue et elle pouvait bouger ses membres avec plus d’ampleur qu’auparavant. Ce fut une autre preuve céleste que la parole de Dieu est vraie. Il toucha notre nouvelle amie d’une manière souveraine, sans que personne n’ait posé la main sur elle. La puissance de guérison de Dieu était présente et je crois que les anges de guérison avaient été libérés pour confirmer le thème du message qu’Il m’avait inspiré.
     
    Cette victoire sur les menaces de notre ennemi est pour vous ! Il est pour aujourd’hui ! Appelez vos intercesseurs. Proclamez quelques-unes des promesses que Dieu a faites dans Sa parole. Demandez-lui de noter les menaces dont vous faîtes l’objet et de vous donner une foi intrépide ainsi que l’audace de témoigner pour Lui.
     
    Dites-lui que vous voulez voir des miracles afin de vous enhardir et regardez-Le secouer tout autour de vous et vous remplir de nouveau avec la puissance de son Saint-Esprit pour vous révéler à quel point Il est extraordinaire. Vous pouvez le faire ! Il est avec vous pour vous aider et vous guider dans le processus.
     
    France, il est temps que tu cries vers ton Dieu ! Les menaces des terroristes ainsi que la décadence culturelle et morale peuvent être repoussées. Notre Dieu est un Dieu d’alliance qui restaure les gens. Donne-lui l’occasion de te répondre. Que le chapitre 4 du livre des Actes des apôtres soit ton guide et ton modèle. Il t’écoute. Amen !
     
    Ben R. Peters
    Kingdom Sending Center
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

     

    Ephésiens 6 :18-20 « Faites en tout temps par l'Esprit toutes sortes de prières et de supplications. Veillez à cela avec une entière persévérance, et priez pour tous les saints. Priez pour moi, afin qu'il me soit donné, quand j'ouvre la bouche, de faire connaître hardiment et librement le mystère de l'Evangile, pour lequel je suis ambassadeur dans les chaînes, et que j'en parle avec assurance comme je dois en parler ».

      

    La prière est une arme très puissante, le Saint-Esprit nous recommande de prier sans cesse dans le livre de 1 Thessaloniciens 5 : 17. 

     

    Notre Messie nous montre l’exemple. En effet il passait beaucoup de nuit dans la prière, seul à seul avec le Père, il précédait le lever du soleil pour prier dans un lieu désert. 

     

    Il est important que nous puissions passer des nuits dans la prière, car l’ennemi prépare ses pièges la nuit.

     

    Nous pouvons aussi prier avant le lever du soleil. La prière nous ramène dans une dimension profonde de la spiritualité, elle permet le développement de l’intimité avec le Saint-Esprit en nous. 

     

    Nous avons besoin de la prière comme de la Parole de notre Saint-Créateur, nous ne pouvons pas en négliger un au bénéfice de l’autre et inversement. Nous devons faire la part des choses et trouver un juste équilibre.

      

                               I.          La typologie des prières 

     

    Il y a plusieurs formes de prières :

     

    • La prière de supplication

    • La prière de repentance

    • La prière d’adoration et louange

    • La prière des actions de grâce

    • La prière des requêtes etc… 

     

                               II.         Comment prier ? 

     

    Dans le livre d’Hébreux 5 :7 nous lisons que le Messie, Fils du Très-Haut avait conscience de l’utilité de la prière et savait comment l’utiliser efficacement « C'est lui qui, dans les jours de sa chair, ayant présenté avec de grands cris et avec larmes des prières et des supplications à celui qui pouvait le sauver de la mort, et ayant été exaucé à cause de sa piété, a appris, bien qu'il fût Fils, l'obéissance par les choses qu'il a souffertes ». Le Messie faisait des prières de supplications en larme avec des grands cris à celui seul qui pouvait le sauver, notre Saint Créateur. 

     

    Nous devons avoir la coutume de prière comme le Messie, qui priait dans la montagne des oliviers devant la face de notre Père Elohim. Ainsi nous devons intensifier nos prières dans les situations de combats, défavorables, d’oppression des esprits impurs. Nous devons à travers des prières de supplications présenter notre problème au Père, en larmes avec des cris au nom de notre sauveur Yeshua qui a tout accompli sur la croix. Nous devons demander au Père de nous aider à avoir une vie de prière. En effet pendant la prière le Saint-Esprit peut nous enseigner des secrets, et nous montrer les effets de la prière du juste qui prie au nom de Yeshua.

     

    C’est en effet l’expérience que j’ai vécu. L’Esprit-Saint me montrait des tombeaux qui s’ouvraient, des morts ressuscités, le ciel qui s’ouvrait. Le Père libère la puissance de la Parole, de la croix, du sang de Yeshua, de la résurrection. Cela a des impacts sur notre environnement, notre famille, mais aussi sur des personnes que nous ne connaissons pas, car la prière est agréée par le Père. 

     

    C’est la raison pour laquelle nous ne devons pas négliger la prière personnelle. C’est une arme puissance pour détruire les œuvres de l’ennemi et planter la fondation de Yeshua en nous. Le livre de Jacques 5 :16 nous dit ceci « Confessez donc vos péchés les uns aux autres, et priez les uns pour les autres, afin que vous soyez guéris. La prière fervente du juste a une grande efficace ». La prière fervente fait référence à une prière insistante au travers des supplications. Dans le livre de Luc 18 : 1-7 Yeshua « leur adressa une parabole, pour montrer qu'il faut toujours prier, et ne point se relâcher. Il dit : Il y avait dans une ville un juge qui ne craignait point le Tout-Puissant et qui n'avait d'égard pour personne. Il y avait aussi dans cette ville une veuve qui venait lui dire : Fais-moi justice de ma partie adverse. Pendant longtemps il refusa. Mais ensuite il dit en lui-même : Quoique je ne craigne point Elohim et que je n'aie d'égard pour personne, néanmoins, parce que cette veuve m'importune, je lui ferai justice, afin qu'elle ne vienne pas sans cesse me rompre la tête. Le Messie ajouta : Entendez ce que dit le juge inique. Et le Tout-Puissant ne fera-t-il pas justice à ses élus, qui crient à lui jour et nuit, et tardera-t-il à leur égard ? ».  

     

    Le diable connait la puissance de la prière et il tentera d’affaiblir l’intensité de notre vie de prière afin de limiter ses effets. Ainsi il va user de ruses à travers notamment la télévision, le téléphone, internet. Or l’Esprit-Saint dit à travers l’apôtre Paul que tout m’est permis mais tout ne m’édifie pas. Nous devons garder le feu de la prière, allumer le feu de la prière continuellement comme dans l’ancienne alliance lorsque les sacrificateurs allumaient le feu chaque matin. Dans la nouvelle alliance nous sommes des sacrificateurs. 

     

    La bataille la plus puissante que le Messie a livré pour notre salut n’était pas sur la croix mais à Gethsémané sur le mont des oliviers. Car dans la prière de supplications, en sang, il a demandé au Père de l’épargner si possible. Toutefois il a pris conscience que seul la volonté du Tout-Puissant devait se réaliser. Il a accepté la souffrance pour nous. Il a utilisé l’épée de l’Esprit, le bouclier de la foi, il a chaussé ses chaussures de la bonne nouvelle, mis le casque du salut et l’ensemble des armes spirituelles offensives et défensives. Nous ne devons pas oublier que le diable était présent et combattait contre notre Sauveur Yeshua. La croix n’est que l’accomplissement de la victoire de notre Messie contre le diable sur la montagne des oliviers. 

     

    Il est aussi important de prier en langue, car le diable ne comprend pas ce que nous disons, il n’y a que le Père qui comprend. Nous proclamons des mystères, le Saint-Esprit demande au Père ce que nous n’aurions pas demandé dans le cadre d’une prière dans l’intelligence (1corinthiens 14). 

     

    Afin d’être efficace, la vie de prière doit être fondée sur la justice, la sainteté, l’obéissance à la Parole. Le livre de Jean 9 : 31 nous dit ceci « Nous savons que Elohim n'exauce point les pécheurs ; mais, si quelqu'un l'honore et fait sa volonté, c'est celui-là qu'il exauce ». La volonté du Tout-Puissant est la sanctification, l’obéissance à sa Parole, marcher dans la crainte de sa Parole. En effet le livre de Deutéronome 27 : 26 nous dit « Maudit soit celui qui n'accomplit point les paroles de cette Torah, et qui ne les met point en pratique ! -Et tout le peuple dira : Amen ! ». Gardons le feu de la prière, prions sans cesse jusqu’au retour du Messie. 

     

      

    Dr Shamuel OMADI

     
                                                                                                         (Suite..............................)
                                                                                            Partie 9 "L’AMOUR : UNE ARME DE PERFECTION"
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

     

    Ephésiens 6 :17 « prenez aussi le casque du salut, et l'épée de l'Esprit, qui est la parole du Père».

      

                               I.          La définition de l’épée de l’Esprit 

     

    Tout est dans la Parole, le Père a créé toute chose par la Parole qui existe depuis le commencement. L’épée de l’Esprit est la Parole du Tout-Puissant de la Genèse à Apocalypse. Elle a une double fonction, c’est une arme :

     

    • offensive qui permet de contrecarrer, détruire et renverser les plans de l’ennemi, en effet avec la Parole nous déracinons, coupons, détruisons

      Le livre de 2 Corinthiens 10 : 3 nous enseigne ceci « Si nous marchons dans la chair, nous ne combattons pas selon la chair. Car les armes avec lesquelles nous combattons ne sont pas charnelles ; mais elles sont puissantes, par la vertu du Père Tout-Puissant, pour renverser des forteresses. Nous renversons les raisonnements et toute hauteur qui s'élève contre la connaissance du Père, et nous amenons toute pensée captive à l'obéissance de Yeshua. Nous sommes prêts aussi à punir toute désobéissance, lorsque notre obéissance sera complète ». 

      De même dans le livre d’Hébreux 4 : 12 « Car la Parole du Très-Haut Elohim est vivante et efficace, plus tranchante qu'une épée quelconque à deux tranchants, pénétrante jusqu'à partager âme et esprit, jointures et moelles ; elle juge les sentiments et les pensées du cœur ». La Parole est aussi efficace qu’une épée à double tranchants bien aiguisée.   

    • défensive qui permet de repousser et de nous protéger des attaques du diable, comme le bouclier de la foi

     

                               II.         Comment activer l’épée de l’Esprit ? 

      

    A. Avoir la connaissance de la Parole de notre Père Elohim

     

    Dans chaque problème que nous avons le Père veut que nous prenions l’épée de l’Esprit qui est Sa Parole. La louange seule ne suffit pas. En effet comment louer, servir et adorer une personne que nous ne connaissons pas ? Pour connaitre le Saint Créateur et sa volonté, il faut connaitre sa Parole. A défaut nous serions des ignorants. En effet le Père nous dit dans sa Parole que mon peuple périt par manque de connaissance. Il s’agit de la connaissance de la Parole du Père. La Parole est la pensée et la volonté du Père, révélées par le Saint-Esprit. C’est la raison pour laquelle il est écrit que toute écriture est inspirée de lui. C’est de par l’inspiration du Saint-Esprit que les Hommes saints ont parlé pour nous faire connaitre sa volonté. Les saintes écritures nous enseignent que les pensées du Père sont séparées de nos pensées, toutefois il nous fait grâce de comprendre ses pensées et sa volonté au travers de sa Parole. 

     

    Le Messie est venu notamment pour nous faire connaitre le Tout-Puissant. Il nous a laissé le Saint-Esprit afin qu’il puisse nous aider dans notre compréhension du Père. La connaissance de la Parole du Très-Haut aiguise notre épée, plus notre connaissance augmente plus l’épée est efficace, tranchante

     

    Nous devons utiliser l’épée de l’Esprit afin de tenir ferme contre les ruses du diable. 

      

    B. Vivre une vie de sainteté 

     

    Dans le livre de Deutéronome 27 : 26 la Parole du Père nous dit ceci « Maudit soit celui qui n'accomplit point les paroles de cette Torah, et qui ne les met point en pratique ! -Et tout le peuple dira Amen ! ». Nous devons prendre conscience qu’à cause du défaut de mise en pratique de la Parole d’Elohim nous sommes sous la malédiction. Nous devons par conséquent nous repentir, car si nous voulons vivre pleinement les promesses faites par le Créateur de l’univers, nous devons vivre dans la sainteté. La Parole est puissante et peut nous sanctifier et nous apporter toutes les bénédictions du Père. 

      

    C. Comment utiliser l’épée de l’Esprit 

     

    Le Messie nous informe que chacun sera justifié ou condamné par les Paroles qui sortent de sa bouche. C’est la raison pour laquelle nous devons avoir pour habitude d’utiliser la Parole au travers des déclarations afin d’anéantir les condamnations, les proclamations et les déclarations de l’ennemi. 

     

    Exemple 1 : L’ennemi déclare que tu ne peux vivre que dans la pauvreté, la misère, la bassesse, le manque et la limitation. 

     

    Lors de ta prière tu prends l’épée de l’Esprit, qui est la Parole. Cela signifie que tu dois avoir la connaissance de la Parole de notre Père. Tu déclares, que « le Messie s’est fait pauvre pour nous enrichir, par conséquent je ne serai pas pauvre, je ne mourrai pas pauvre, ni dans la misère, ni dans la bassesse, ni dans la limitation au nom de Yeshua le Messie par la puissance du Saint-Esprit ». 

     

    Exemple 2 : L’ennemi déclare que tu ne réussiras pas, que ta vie n’est basée que sur le fondement de l’échec.

     

    De même lors de ta prière, tu dois prendre l’épée de l’Esprit et déclarer « la Parole de mon Père Céleste Elohim dit que les bénédictions suivront mes entreprises si j’obéis à ses paroles (commandements). Or je me fais violence pour obéir à ses paroles (commandements). De plus je rappelle que ma vie a été rachetée par le sang du Messie et je déclare que toutes les Paroles déclarées dans les saintes écritures sont des promesses pour moi, alors je les prends comme épée de l’Esprit. Père tu m’as promis d’être avec moi et d’ordonner aux bénédictions d’être présents dans mes entreprises. De ce fait l’échec n’est pas mon fondement ni le fondement que le Messie a accompli pour moi sur la croix. C’est la raison pour laquelle je refuse et détruis le fondement de l’échec afin d’établir le fondement de la réussite. Car il est écrit que je serai la tête et non la queue, je serai en haut et non en bas, le premier et non le dernier ». 

     

    L’épée de l’Esprit détruit les plantations de l’ennemi afin de planter, ériger la Parole sainte de notre Père Elohim.

     

    Exemple 3 : L’ennemi déclare que tu mourras de la maladie héréditaire qui frappe les membres de ta famille de génération en génération.

     

    Tu dois prendre l’épée de l’Esprit et déclarer que « la Parole du Père me dit que par les meurtrissures du Messie je suis guéri. Par conséquent je détruis toute déclaration de la maladie incurable, chronique, génétique. Je déclare que je suis guéri par les meurtrissures du Messie qui a été meurtri pour m’apporter la guérison. 

     

    Dr Shamuel OMADI

                                                                 
                                                                                                                    (Suite................................)
                                                                                                                      Partie 8 " LA PRIERE"
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

     

    Ephésiens 6 :17 « prenez aussi le casque du salut, et l'épée de l'Esprit, qui est la parole du Tout-Puissant ». 

      

                               I.          La définition du casque du salut 

     

    Le casque a pour fonctionnalité de protéger la tête dans le cadre d’un combat. En effet pour causer une mort directe et certaine l’ennemi cible la tête. De plus, l’ennemi nous combat à cause de notre salut car il écrit dans le livre d’Apocalypse 12 17 « Et le dragon fut irrité contre la femme, et il s'en alla faire la guerre aux restes de sa postérité, à ceux qui gardent les commandements du Père et qui ont le témoignage du Messie ». Le diable nous combat car nous avons le salut éternel. Pour sa part, le Père a déjà prononcé un jugement irrévocable contre le diable. A l’origine l’enfer et le feu éternel sont pour lui, c’est la raison pour laquelle il s’acharne contre ceux qui ont mis leur foi dans le Messie, le Sauveur. Le diable veut détourner quelques-uns afin de les entrainer en enfer avec lui.

     

    Mais le Père au travers de sa Parole nous a préparé le chemin afin que nous puissions nous maintenir debout et prêt pour l’avènement de notre Sauveur le Messie. Le Père met à notre disposition le casque du salut qui est notre espérance et l’assurance que nous avons dans le salut et la vie éternelle. Le casque du salut brille sur notre tête en raison du salut éternel que nous avons reçu en Yeshua. Le diable veut détruire notre espérance, notre assurance. 

     

    Question :

     

    Est-ce que notre Sauveur Yeshua trouvera le casque du salut sur notre tête à son retour ? 

     

    C’est une question que tout croyant en Yeshua doit se poser tous les jours afin de rester vigilant est alerte aux pièges du diable.

     

    Nous espérons que le Messie trouvera le casque du salut de l’espérance en raison de l’aide que nous apporte le Saint-Esprit. 

      

                               II.         L’acquisition et la conservation du casque du salut 

     

    L’espérance que nous avons, nous conduit à la purification, la sanctification afin de ne pas céder aux manœuvres du diable. Dans le livre de 1 Jean 3 : 2-3 il est écrit ceci « Bien-aimés, nous sommes maintenant enfants du Père, et ce que nous serons n'a pas encore été manifesté ; mais nous savons que, lorsque cela sera manifesté, nous serons semblables à lui, parce que nous le verrons tel qu'il est quiconque a cette espérance en lui se purifie, comme lui-même est pur ». 

     

    Quiconque porte le casque du salut a l’espérance qu’au retour du Messie il sera transformé comme notre Sauveur, il se purifie et se sanctifie. Car le casque est précieux à ses yeux. Nous sommes dans les temps de la fin, ce monde passera, le Père jugera les œuvres de chaque homme et femme. Nous avons la miséricorde de recevoir la vie éternelle en Yeshua. Il faut jusqu’au retour du Messie conserver notre casque du salut, que le diable ne puisse pas la détruire car la tête représente la vie. 

     

    Nous devons être prudent comme les cinq vierges sages qui avait pris soin de prévoir une recharge pour leur lampe. 

     

    Par conséquent permettre au diable de détruire notre casque du salut signifie lui permettre de nous détruire, de porter atteinte à notre vie. Ainsi pour ne pas permettre au diable de nous détruire nous devons nous purifier, avoir une vie exemptée de péchés. Cela signifie renoncer à tous les œuvres du diable étant notamment l’envie, l’orgueil, la fornication, l’impudicité, le mensonge, la jalousie, la magie, la voyance, le vol, la haine, la colère. Nous devons prendre conscience que le vrai combat est la lutte contre le péché, le refus de donner au diable accès à nos vies. C’est la raison pour laquelle l’apôtre Paul conseil à Timothée « Combats le bon combat de la foi, saisis la vie éternelle, à laquelle tu as été appelé, et pour laquelle tu as fait une belle confession en présence d'un grand nombre de témoins » (1 T Timothée 6 : 12). 

     

    La prière est aussi une arme qui nous aide dans le combat spirituel de la foi qui est non-stop car cela a lieu à chaque instant de nos vies. Cela se manifeste notamment à travers la tentation, l’oppression, la persécution, l’outrage, la tribulation, lorsque le diable met des obstacles dans notre vie.

     

    Dès lors il nous faut combattre et tenir ferme contre Satan, lui montrer que nous sommes des sacrificateurs, des fils et filles bien-aimés du Très-Haut, de l’Ancien des jours, du Saint d’Israël, du Redoutable, du Père terrible, Chef des armées avec qui nous faisons des exploits. Nous ne devons jamais oublier que nous combattons dans la victoire que le Messie nous a donné sur la croix, car il a tout accompli. Il nous suffit de prendre les armes spirituelles que le Père nous a prés-disposées afin de vivre pleinement le « tout est accompli », notre victoire. 

     

    Dr Shamuel OMADI

                                                                                                (Suite............................)
                                                                                                  Partie 7 "L’EPEE DE L’ESPRIT"
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

     

    Ephésien 6 : 16 « C'est pourquoi, prenez toutes les armes du Très-Haut, afin de pouvoir résister dans le mauvais jour, et tenir ferme après avoir tout surmonté ».

      

    Notre adversaire Satan a conscience que nous sommes arrivés aux temps de la fin, l’iniquité atteint son apogée. Les croyants en Yeshua doivent s’armer afin de résister fermement au diable avec une foi ferme, préserver et garder le salut jusqu’à la fin, cela doit être notre but.

      

                               I.          Définition du bouclier de la foi 

     

    Le bouclier a pour fonction de protéger, c’est la foi persévérante dans les promesses du Très-Haut, dans la Parole sainte. Cette foi nous protège de la séduction et de toutes tentations du diable. Elle nous permet de garder notre salut en Yeshua. 

     

    La foi en hébreu signifie la EMOUNA la confiance et la fidélité à la Parole. La foi nous protège comme un bouclier. C’est la raison pour laquelle il faut que nous puissions prendre du temps dans la méditation de la Parole, car la foi vient de ce que l’on entend, et ce que l’on entend vient de la Parole du Tout-Puissant. Nous devons être comme les disciples de Bérée qui avaient pour habitude d’examiner les saintes écritures. Car l’acceptation et la pratique d’une fausse doctrine a pour conséquence d’ouvrir des portes à l’ennemi pour nous attaquer. L’hérésie affaiblit le bouclier de la foi

     

    La foi est une ferme assurance des choses que l’on espère et une démonstration de celles que l’on ne voit pas. En effet « Sans la foi il est impossible de lui être agréable ; car il faut que celui qui s'approche du Père croit que Elohim existe, et qu'il est le rémunérateur de ceux qui le cherchent » (Hébreux 11 : 6). 

      

                               II.         Les conséquences du défaut de la Parole 

     

    L’absence de la Parole dans nos vies est très dangereuse. Le diable est venu tenter le Messie en utilisant la Parole mais en la sortant de son contexte. Dans le livre de Luc 4 : 9 à 12 il est écrit « Le diable le conduisit encore à Jérusalem, le plaça sur le haut du temple, et lui dit : Si tu es Fils du Très-Haut, jette-toi d'ici en bas ; car il est écrit : Il donnera des ordres à ses anges à ton sujet, Afin qu'ils te gardent ; et : Ils te porteront sur les mains, De peur que ton pied ne heurte contre une pierre ». ». Le Messie ayant aussi une grande connaissance de la Parole répondu au diable qu’il est écrit « Tu ne tenteras point le Très-Haut, Ton Elohim ».

     

    L’ennemi nous lance des flèches remplies de feu étant des traits enflammés, cela peut être sous la forme d’une Parole ayant pour fondement les saintes écritures. Le but est de détruire le destinataire des flèches. Dans le livre de Luc : 4 : 3 le diable s’adresse au Messie en lui lançant des traits enflammés « Le diable lui dit : Si tu es Fils du Très-Haut, ordonne à cette pierre qu'elle devienne du pain ». Le diable remet en question le lien de paternité du Tout-Puissant avec Yeshua, comme s’il ignorait que Yeshua est le fils du Très-Haut. Le Messie ayant le bouclier de la foi répond au diable par la Parole que l’homme ne vivra pas seulement de pain mais de toute Parole qui sort de la bouche du Père. 

     

    Le diable continue ses manœuvres dans le livre de Luc 4 : 5-6 « Le diable, l'ayant élevé, lui montra en un instant tous les royaumes de la terre, et lui dit : Je te donnerai toute cette puissance, et la gloire de ces royaumes ; car elle m'a été donnée, et je la donne à qui je veux ». Le Messie cite un des dix paroles (commandements) pour chasser le diable, dans le verset 8 « Tu adoreras le Très-Haut, Ton Elohim, et tu le serviras lui seul »

     

    Le diable en avait fait autant avec Eve dans le jardin d’Eden en mettant en doute l’interdiction que le Père avait fait à Adam et Eve de manger le fruit défendu. 

     

    Le Messie avait une foi fervente, persévérante dans la Parole, les saintes écritures, les promesses, et la conscience que l’on ne peut adorer que le Créateur, c’était son bouclier de la foi. Grâce à cela les traits enflammés du diable n’ont pas pu pénétrer dans son âme, corps et esprit. C’est la raison pour laquelle le Père n’a trouvé aucun péché en lui et qu’il a pu nous sauver. HalleluYah Amen !!! Gloire soit rendue à Notre Père le Très-Haut, le Très Saint.

     

    Dans le livre d’Habacuc 2 : 4 il est écrit que « Voici, son âme s'est enflée, elle n'est pas droite en lui ; Mais le juste vivra par sa foi ». Notre foi doit grandir au travers de la Parole. Elle ne vient pas par les distractions d’une génération perverse, car de nos jours la technologie est très avancée, cela nous entraine dans la distraction. Nous ne prenons plus le temps de nourrir notre foi par la Parole sainte, nous oublions que la foi vient de ce que l’on entend et que ce que l’on entend est la Parole du Tout-Puissant.

      

    Attention 

     

    Dans le livre de 1 Timothée 4 : 1 à 2 la Parole du Père nous dit ceci « Mais l'Esprit dit expressément que, dans les derniers temps, quelques-uns abandonneront la foi, pour s'attacher à des esprits séducteurs et à des doctrines de démons, par l'hypocrisie de faux docteurs portant la marque de la flétrissure dans leur propre conscience ». 

     

    De même dans le livre de 2 Timothée 3 : 1 « Sache que, dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles. Car les hommes seront égoïstes, amis de l'argent, fanfarons, hautains, blasphémateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, irréligieux, insensibles, déloyaux, calomniateurs, intempérants, cruels, ennemis des gens de bien, traîtres, emportés, enflés d'orgueil, aimant le plaisir plus que Elohim, ayant l'apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait la force. Eloigne-toi de ces hommes-là ». C’est la description des personnes qui n’ont pas garder la Parole étant le bouclier de la foi. C’est la raison pour laquelle le diable peut facilement les tenter et mettre en eux l’amour des plaisirs de la chair. 

      

    Nous devons activer, nourrir le bouclier de la foi, une foi persévérante dans les saintes écritures, grandir dans la Parole, pratiquer et garder la Parole. Cela nous permet de ne pas être emporté par des vents et tempêtes, de ne pas être éblouis par des doctrines séductrices, mensongères de ces temps de la fin. 

     

    Soyons protégés par le bouclier de la foi. 

     

    Dr Shamuel OMADI

     
                                                                                                                                     (Suite.........................)
                                                                                                                     Partie 6 "LE CASQUE DU SALUT"
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

     

    Ephésiens 5 : 15 « mettez pour chaussure à vos pieds le zèle que donne l'Evangile de paix ».

     

    Ephésiens 6 : 13 « Sanctifiez-vous en Yeshua et par sa force toute puissante revêtez-vous de toutes les armes du Tout-Puissant afin de pouvoir tenir ferme contre les ruses du diable ». 

     

    Nous savons que nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang mais contre les dominations, les autorités, les princes du monde des ténèbres, et contre les esprits méchants dans les lieux célestes. C’est pourquoi nous devons prendre toutes les armes spirituelles du Très-Haut afin de pouvoir résister dans les mauvais jours et tenir ferme après avoir tout surmonté. 

     

    Nous devons être des bons combattants, un guerrier ne peut pas être dans la distraction. Malgré le combat rappelons-nous que le Créateur est souverain au-dessus de toutes puissances pour nous donner la victoire. Nous ne devons pas oublier les dessins du diable, l’ennemi de nos âmes qui a pour objectif de dérober, égorger et détruire ceux qui sont dans la distraction, dans le péché et dans la compromission (Jean 10 : 10). Le monde est sous la puissance du malin selon le livre de 1 Jean 5 : 19. 

     

    Le Messie nous avertit dans le livre de Mathieu 10 : 16 « Voici, je vous envoie comme des brebis au milieu des loups. Soyez donc prudents comme les serpents, et simples comme les colombes ». 

     

    L’acceptation du Messie comme Sauveur et Maître n’est que le commencement, cela est le début du combat car à partir de ce moment nous devenons ennemi de celui qui domine dans ce monde. Toutefois nous combattons dans la victoire si nous conservons les principes de notre Père Elohim étant notamment de nous revêtir des armes spirituelles. Car le combat n’est pas contre la chair et le sang. C’est la raison pour laquelle il nous faut faire attention car nous avons tendance à rentrer dans un combat de la foi avec les êtres humains même les ignorants. Cela ne signifie pas que nous devons nous laisser faire par ceux qui se comportent comme nos ennemis. 

      

                               I.          Définition du zèle de l’Evangile de paix 

      

    A. La définition de l’Evangile de paix 

     

    L’Evangile de paix est la bonne nouvelle du royaume de paix, le royaume des cieux ou encore le royaume éternel que le Messie nous a apporté, c’est la bonne nouvelle du Tout-Puissant

     

    Il peut nous arriver de faire des songes dans lesquels nous sommes pieds-nus, attention un bon soldat, un guerrier, un combattant doit avoir toujours des chaussures à ses pieds. Nous devons prendre conscience de la fonction des chaussures dans nos vies et quels sont les dangers de leur absence. 

      

    B. La définition du zèle 

     

    En hébreux cela signifie l’ardeur, l’enthousiasme, la disposition, le courage qui donne la bonne nouvelle de paix. Le Saint-Esprit nous demande de nous chausser de l’ardeur, l’enthousiasme, la disposition et du courage que nous donne la bonne nouvelle de paix. Nous recevons les chaussures que par la Parole sainte du Père Très-Haut le Très Saint. 

      

                               II.         Les effets du zèle de l’Evangile de paix pour chaussures 

     

    Le zèle que nous recevons au travers de la Parole nous aide à marcher dans le bon chemin et nous empêche de tomber dans les pièges du malin. 

     

    David a dit dans le livre de Psaumes 119 : 105 « Ta Parole est une lampe à mes pieds, Et une lumière sur mon sentier ». La Parole devient notre conducteur qui nous conduit dans la vie, le succès, la justice du Très-Haut afin notamment d’aider ceux qui sont égarés en les ramenant dans le chemin de la droiture. Etant dans les temps de la fin nous avons plus que jamais besoin de la Parole. 

     

    Toutefois, la Parole ne doit pas être dans nos cœurs comme une connaissance, mais nous devons approfondir et faire de la connaissance de la Parole un zèle à nos pieds. La Parole doit devenir la source de notre courage, nous donner une bonne disposition pour marcher avec le Tout-Puissant, nous donner de l’ardeur, de l’enthousiasme d’annoncer le royaume des cieux, qui est le royaume de Notre Père Elohim Juste. Que grâce à la Parole nos doutes et peurs disparaissent. 

     

    Le défaut de chaussures a pour conséquence d’exposer nos pieds qui représentent nos voies, aux maladies, nous pouvons marcher sur des épines et des ronces.

     

    Dans le livre de Psaumes 69 : 10 David nous dit ceci « Car le zèle de ta maison me dévore, Et les outrages de ceux qui t'insultent tombent sur moi ». David avait le zèle de la maison de notre Père Elohim, la Parole du Tout-Puissant était dans son cœur et s’est transformée en zèle pour chaussures à ses pieds.

     

    C’est la raison pour laquelle tous ceux qui méprisaient l’œuvre du Père dévorait son cœur. C’est cette disposition, cette ardeur que le Père veut trouver dans nos cœurs. 

     

    Ainsi en tant que croyants, nous ne devons pas nous allier avec des personnes qui vivent dans le paganisme, la compromission, la désobéissance et qui blasphèment. En raison de nos chaussures saintes qui sont aussi profitables pour annoncer la bonne nouvelle du salut éternel aux personnes qui nous environnent étant dans le besoin. 

      

    Le RouaH nous dit par la bouche du Prophète Esaïe ceci dans le livre d’Esaïe 52 :7 « Qu'ils sont beaux sur les montagnes, les pieds de celui qui apporte de bonnes nouvelles, qui publie la paix ! De celui qui apporte de bonnes nouvelles, qui publie le salut ! De celui qui dit à Sion : ton Dieu règne ! ».

     

    Dr Shamuel OMADI

     
     
                                                                                                                                           (Suite..............)          
                                                                                                             Partie 5  " Le Bouclier De La Foi " 
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

     

    Ephésiens 6 : 14 « Tenez donc ferme ayez à vos riens la vérité pour ceinture revêtez la cuirasse de la justice ».

      

    De nos jours les hommes ont pour habitude d’appliquer des punitions injustes, comme par exemple l’usage d’invoquer le feu afin de consumer les gens. Toutefois il ne faut pas oublier que le Messie lorsqu’il était en chemin pour Jérusalem avait demandé aux apôtres de lui préparer une place. Lorsqu’il arriva en Samarie, les habitants refusèrent de l’accueillir. Les apôtres ont posé une question au Messie, s’il voulait qu’ils invoquent le feu afin de consumer les gens. Le Messie leur répondit qu’ils ne savent pas de quel esprit ils sont animés, car le fils de l’homme n’est pas venu pour perdre mais pour sauver les âmes perdues. Malgré cela nous avons la prétention d’invoquer le feu même sur des innocents. 

     

    Même si nous avons le pouvoir de punir la désobéissance (comme l’apôtre Paul qui déclare l’aveuglement à l’encontre de Simon le magicien), mais il faut faire attention à la façon dont cela est exercée. Il faut avoir l’esprit de discernement afin de connaitre l’esprit qui nous anime.    

                               I.          La définition de la cuirasse de la justice 

     

    Nous sommes dans un combat, et lorsque nous obéissons fidèlement à la Parole (commandements) d’Elohim, il nous donne une protection qui est la « cuirasse de la justice ». 

     

    La cuirasse de la justice est la nature du Très-Haut étant une vie de sanctification. C’est la justice par le Saint-Esprit qui ferme tous les accès à l’ennemi, le diable. 

     

    Dans le livre de Galates 3 : 26 à 27 « Car vous êtes tous fils du Très-Haut par la foi en Yeshua le Messie. Vous tous qui avez été baptisés dans le Messie (être plongé dans le Messie, accepter le Messie) vous avez revêtus le Messie ». Le Messie est notre cuirasse de la justice. 

     

    Nous n’avons pas obtenu la justice en raison de nos bonnes œuvres mais à cause de la crucifixion de Yeshua sur la croix. Notre justice est le Messie, seul médiateur entre nous et Elohim.

      

                               II.         Quelles sont les différentes fonctions de la cuirasse de la justice ?

     

    La constatation d’une vie dénuée de justice, de sanctification, a pour conséquence le désarmement, la perte d’efficacité de la cuirasse de la justice ayant pour fonction de nous protéger. 

     

    Le rôle de la cuirasse de la justice surpasse la fonction de protection et de garde, en effet elle nous permet de vivre une communion sainte avec Elohim. Car la communion sainte nous permet de demeurer dans la justice accomplie sur la croix par le Messie. Réciproquement, sans la sanctification et la justice nous ne pouvons pas être en communion avec le Très-Haut. 

     

    Hébreux 12 : 14 « Recherchez la paix avec tous et la sanctification sans laquelle personne ne verra Elohim ». De cela il en découle l’impossibilité pour nos prières de recevoir un exaucement.

     

    Elohim dans sa grande sagesse met à notre disposition des armes afin de lutter contre le péché ayant pour but de nous désarmer. 

      

    III.       Quelles sont les causes et les conséquences du désarmement de notre cuirasse de la justice  

     

    Le péché a notamment pour conséquence de nous séparer du Très-Haut, en nous ôtant la vie de sanctification et de justice. Dès lors nous ne sommes plus en communion avec Elohim mais avec le diable, il en découle la destruction. Il nous faut sans attendre utiliser la première arme qui est la repentance. La repentance est dotée du pouvoir de restaurer la cuirasse de la justice afin de restaurer la communion. Toutefois, lorsque le Tout-Puissant nous accorde son pardon, il ne faut plus retourner dans le péché et avoir la conscience que le péché a toujours des conséquences. Dans le livre de Jérémie 5 : 25 il est dit ceci « c’est à cause de vos iniquités que ces dispensations n’ont pas lieu, ceux sont vos péchés qui vous privent de ces biens ». La notion de « biens » doit être interprétée au sens large. En effet les « biens » font références aux biens matériels et spirituels. 

     

    Nous ne devons pas utiliser le temps de la grâce comme prétexte pour commettre le péché, dans la mesure où nous savons que notre Père Elohim est miséricorde et compatissant. Car la grâce ne doit pas être veine, elle doit être sanctifier en raison de sa nature sainte. 

     

    Ainsi le Tout-Puissant nous recommande de nous revêtir de la cuirasse de la justice afin de conserver la grâce loin du péché de toute impureté. 

     

    Les saintes écritures nous dit que le nom de notre Père Elohim est profané et insulté à cause de nous. Car lorsque nous désarmons notre cuirasse de la justice, cela a pour conséquence d’ouvrir des portes d’entrées dans notre vie à l’ennemi. Nous lui donnons l’accès, l’autorisation de faire du commerce de notre vie, de notre âme et d’insulter le nom de notre Père Elohim. Car la cuirasse de la justice et la sainte nature du Tout-Puissant qui doit être entretenue par une vie de sanctification. Le Très-Haut ne peut pas protéger le péché, l’impureté car cela n’est pas sa nature. Par conséquent, avoir la cuirasse de la justice signifie être revêtu du Saint Créateur, du Messie et du RouaH le Saint-Esprit.    

                               IV.       Comment être revêtu de la cuirasse de la justice

      

    Il faut veiller nuit et jour à nous revêtir du Messie, de sa vie, de sa sainteté, de sa justice. Cela s’opère notamment au travers de notre obéissance et sanctification

     

    Le salut se garde, se protège dans la cuirasse de la justice, ne laissons pas l’ennemi nous dérober. Le seul moyen de conserver la cuirasse de la justice est de demeurer dans la nature du Tout-Puissant qui est la sanctification. Cela signifie vivre en dehors du péché comme étant séparé du péché, être exempté du péché, des souillures et des iniquités. Nous devons demeurer loin de la colère, la haine, la concurrence, la comparaison, les querelles, les disputes, l’envie, l’orgueil, l’arrogance, la division, l’impudicité, la fornication, la convoitise de la chair et des yeux, l’adultère, l’amour de l’argent, la magie, la sorcellerie et de toute corruption et compromission

     

    Dans le livre des Lévitiques 19 : 1 à 2 il est écrit ceci « L’Eternel parla à Moïse et dit parle à toute l’assemblée des enfants d’Israël et tu leur diras, soyez saints car je suis saint moi l’Eternel votre Père ». Afin de conserver la cuirasse de la justice dotée de sainteté, de pureté, il nous faut vivre dans la sainteté et dans la justice par le Saint-Esprit. 

     

    Nous devons refuser la nature du diable au nom de Yeshua le Messie. Afin de demeurer dans la nature sainte de notre Père Elohim, sous sa protection et en communion avec le Tout-Puissant. 

     

    Dr Shamuel OMADI

     
                                                                                                                                                 (Suite...............)
                                                                     Partie 4  "Les Chaussures Du Zèle De L’èvangile De Paix" 
     
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

     

    Ephésiens 6 : 14 « Tenez donc ferme ayez à vos reins la vérité pour ceinture ». 

     

    Jean 17 : 16 – 17 « Ils ne sont pas du monde comme moi je ne suis pas du monde, sanctifie-les par ta vérité, ta parole est la vérité ».

      

                               I.          La définition de la vérité pour ceinture 

     

    La vérité pour ceinture est la Parole. Le RouaH dans le livre de Jean 1 : 1 nous dit ceci « au commencement était la Parole et la Parole était avec notre Père Elohim. La parole elle-même est Elohim ». Yeshua est la Parole, et la Parole est la vérité. En effet Yeshua nous dit « je suis le chemin, la vérité et la vie ». A travers l’apôtre Paul le Saint-Esprit nous recommande de mettre la vérité pour ceinture à nos reins. 

      

                               II.         Quelle est l’utilité de la ceinture ? 

     

    La ceinture dans la vie normale et quotidienne, nous aide à faire tenir notre pantalon ou jupe. A défaut de ceinture le vêtement tombe et cela est une honte. La ceinture sert aussi à équilibrer le haut et le bas. Ainsi nous comprenons que la vérité pour ceinture est la Parole et nous sert d’équilibre. 

     

    Le fait d’avoir la vérité pour ceinture empêche le diable de nous séduire facilement. La vérité est une lumière qui nous éclaire. Le croyant qui à la connaissance de la vérité est résistant aux mensonges, à l’hérésie et à la séduction de l’ennemi. 

      

                               III.       Comment obtenir la vérité pour ceinture ? 

     

    La vérité pour ceinture s’obtient par la connaissance et la compréhension de la Parole d’Elohim qui triomphe du mensonge. Le contraire de la vérité est le mensonge, l’hérésie, la séduction. La vérité nous libère de l’emprise du mal, des démons de la séduction. 

     

    Il est important que chaque croyant voulant triompher du combat ait la connaissance et la compréhension de la Parole. Car n’oublions pas que nous sommes dans un combat. Cela n’est pas en vain que l’Esprit-Saint dit à Timothée par l’intermédiaire de l’apôtre Paul de « combattre le bon combat de la foi ». De même le Saint-Esprit révèle à l’apôtre Jean dans l’île de Pathmos dans le livre d’Apocalypse 12 : 17 que le diable est descendu avec une grande colère pour faire la guerre. C’est un combat qui est organisé et orienté. C’est la raison pour laquelle nous ne devons pas nous hasarder à laisser de côté les armes spirituelles que le Très-Haut dans sa grande sagesse a mis à notre disposition. Afin que nous puissions tenir ferme dans les moments difficiles. 

     

    Le défaut de vérité pour ceinture, remplacé notamment par le jeûne, la louange, l’adoration et la prière nous expose à l’ennemi. L’enseignement est impératif à notre équilibre, et ne peut faire l’objet d’une substitution. Il faut comprendre que tout comme nous avons besoin de l’adoration, la louange, la prière et le jeûne, nous avons aussi besoin de la Parole. La Parole nous apporte la connaissance et la compréhension afin que nous puissions être saint, revêtir sur nos reins la vérité pour ceinture. La vérité nous aide à faire face à toute les fausses doctrines, comme les doctrines des démons, de la séduction et des mensonges qui mènent en enfer et à la perdition. 

     

    Le livre de Jean 8 : 44 nous dit ceci « vous avez pour père le diable et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement et il ne se tient pas dans la vérité. Car il n’y a pas de vérité en lui ». Lorsque le diable profère le mensonge, il révèle sa véritable nature. En effet il n’y a aucune vérité en lui, car il est menteur et le père du mensonge. Alors que la Parole est véridique et bonne, c’est une bonne nourriture. 

     

    C’est la raison pour laquelle il faut abandonner le péché. Que la vérité soit notre ceinture. Il est écrit dans les saintes écritures que « mon peuple péri parce qu’il manque la connaissance ». C’est du peuple d’Elohim, du Tout-Puissant dont il est question, et non du peuple du diable. 

     

    Nous devons nous réveiller et abandonner toute distraction en raison du temps que nous vivons, ne pas se laisser désorienter. Nous devons chercher une assemblée des saints où nous trouverons la Parole qui est la vérité. Il faut que nous soyons revêtus de la vérité afin de garder notre âme notamment de la compromission et de la corruption. Nous avons besoin de cette arme spirituelle qui est la vérité pour ceinture. 

     

    Elohim est la vérité et il nous à donner la vérité comme une arme spirituelle. Nous devons comprendre que la vérité est une personne. Il en découle que mettre la vérité pour ceinture à nos reins signifie mettre Yeshua à nos reins. Yeshua est notre équilibre, il nous donne l’équilibre entre le haut et le bas. Il est la vérité. Il est tout, en tout et pour tout, pour nos Vies.

     

    Dans le livre de Jean 8 : 31-32 la Parole d’Elohim nous dit ceci « il dit aux juifs qui avaient cru en lui si vous demeurez dans ma Parole vous êtes vraiment mes disciples. Vous connaitrez la vérité et la vérité vous affranchira ». La vérité pour ceinture nous affranchie. Nous pouvons être à la recherche de la délivrance, cela ne passe pas forcément par des jeûnes, des prières et des offrandes aux prophètes. La vérité a pour conséquence la délivrance de l’âme, de l’esprit et du corps. C’est-à-dire une délivrance sur toutes les sphères de la vie, spirituelle, physique et matérielle.

     

    Le livre de Jean 8 : 51 nous dit ceci « En vérité, en vérité, je vous le dis si quelqu’un garde ma Parole il ne verra jamais la mort ». La Parole est la délivrance, la guérison spirituelle, physique et matérielle. C’est la vie éternelle. 

     

      Bien-aimés revêtons-nous de la vérité pour ceinture, cherchons la vérité pour ceinture. Cette vérité nous l’obtenons par la connaissance et la compréhension de la Parole d’Elohim qui triomphe du mensonge, des démons, des dominations et des autorités du monde des ténèbres, des esprits méchants dans les lieux célestes, des principautés de ce monde et nous libère de l’emprise du mal, des démons. Car une personne ayant la vérité pour ceinture à l’autorité et la puissance lorsqu’il déclare des paroles saintes dans sa bouche. Il libère par le Saint-Esprit l’autorité de Yeshua qui est l’équilibre. 

     Dr Shamuel OMADI

     
                                                                                                                                (Suite...................)
                                                                                                 Partie 3 "La Cuirasse De La Justice" 
     
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

     

    1 Jean 8 : 10 « Celui qui n'aime pas n'a pas connu le Tout-Puissant, car il est amour ».

     

    Jacques 3 : 2 « La langue aussi est un feu ; c'est le monde de l'iniquité. La langue est placée parmi nos membres, souillant tout le corps, et enflammant le cours de la vie, étant elle-même enflammée par la géhenne ».

     

    Ephésiens 6 : 10-13 « Au reste fortifiez-vous dans le Sauveur et par sa force toute puissante revêtez-vous de toutes les armes du Tout-Puissant afin de pouvoir tenir ferme contre les ruses du diable. Car nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang mais contre les dominations, autorités, contre les princes des ténèbres de ce monde, contre les esprits méchants dans les lieux célestes.

     

    C’est pourquoi prenez toutes les armes du Tout-puissant afin de pouvoir résister dans les mauvais jours et tenir ferme après avoir tout surmonté ».  

      

    Le Saint-Esprit nous décrit le monde dans lequel nous vivons. Ce n’est pas le temps du repos mais le temps de grandir dans la sainteté en raison des combats.    

                               I.          Pourquoi se repentir ? 

      

    Le livre de Marc 1 : 15 nous dit ceci « le temps est accompli et le royaume des cieux est proche repentez-vous et croyez à la bonne nouvelle ». Lorsque le Messie et le prophète Jean-Baptiste commencèrent leur ministère, la première chose qu’il enseignèrent fut la repentance. 

     

    Le livre de 1 Jean 8 : 10 nous dit ceci « si nous disons que nous n’avons pas de péché nous nous séduisons nous même et la vérité n’est point en nous. Mais si nous confessons nos péchés il est fidèle et juste pour nous les pardonner et pour nous purifier de tout iniquité ». 

     

    La première arme spirituelle est la repentance. Le livre de Jacques 3 : 2 « nous bronchons tous de plusieurs manières. Si quelqu’un ne bronche point en parole, c’est un homme parfait capable de tenir tout son corps en bride ».  

     

    Nos vies sont combattues par l’ennemi nuit et jours, la probabilité d’une défaillance involontaire est plus importante. En effet le simple fait de regarder la télévision, d’écouter une chanson qui glorifie directement ou indirectement le diable a pour conséquence de nous souiller. De même en ce qui concerne nos pensées, les esprits impurs peuvent nous imposer par force des pensées impurs. Seule la repentance peut nous venir en aide. 

     

    La parole du Tout-Puissant nous met en garde sur le péché qui est le piège de l’ennemi auquel nous succombons tous d’une manière ou d’une autre. En effet l’ennemi cherche toujours à nous détruire. Le diable est notre adversaire ayant pour objectif de nous détruire. C’est la raison pour laquelle le Saint-Esprit nous appelle à nous revêtir de toutes les armes spirituelles afin de tenir ferme face aux ruses du diable. 

      

                               II.         Les effets d’une bonne repentance 

       

    A. Effacer nos péchés devant le Tout-Puissant 

     

    La repentance nous prépare à recevoir la nature sainte du royaume du Très-Haut. C’est une arme très puissante. En effet l’acte consistant à confesser sincèrement ses péchés ôte nos péchés. Le Saint-Esprit nous apprend que la repentance est l’un des piliers, fondements de la bonne nouvelle du royaume. Avoir une vie de repentance sincère quotidienne nous permet d’avoir une vie dont les fondations sont inébranlables. 

     

    La repentance pleine de grâce est une arme très puissance prédestinée depuis les temps anciens à nous libérer de l’emprise du malin et à nous reconnecter avec la justice d’Elohim. Car le péché nous met sous la domination, la manipulation du malin. La repentance efface nos péchés devant Elohim. 

     

    Le livre d’Esaïe 1 : 18 nous dit ceci « venez et plaidons dit l’Eternel, si vos péchés sont comme de cramoisies ils deviendront blancs comme la neige, s’ils sont rouges comme la pourpre ils deviendront comme la laine ». 

      

    B. Produire un changement dans notre vie 

     

    En tant que croyants nous devons aimer la repentance, nos vies dépendent d’une repentance sincère et quotidienne. Nous devons devant le Créateur du ciel et de la terre reconnaitre nos faiblesses et nos incapacités, renoncer aux péchés et prendre l’engagement de ne plus jamais recommencer. Nous devons refuser catégoriquement et avec fermeté le péché. Le prophète Jean-Baptiste nous commande de produire le fruit digne de la repentance étant le changement, la conversion. 

      

    C. Vivre dans la sanctification 

     

    La repentance nous permet de vivre dans la sanctification, afin d’être irréprochable le jour de l’avènement de notre Messie Yeshua. 

     

    Le Père libère automatiquement la puissance du sang de l’agneau dans nos corps, âmes et esprits. Nos péchés sont ôtés. La parole d’Elohim dans livre de 1 Jean 1 : 9 nous dit que « si nous confessons nos péchés notre Elohim est juste et fidèle pour nous pardonner et nous purifier de toutes iniquités ». 

      

                               III.       Comment se repentir ? 

     

     

     

    Il faut faire des renoncements comme par exemple « je renonce à toi le mensonge, l’impudicité, la calomnie, … ». Le Messie nous dit dans Mathieu 12 : 36 à 37 que chacun sera justifié ou condamné par les paroles qui sortent de sa bouche. 

     

    Attention : Il faut faire attention à la culpabilité. L’ennemi l’utilise afin de nous empêcher de nous repentir sincèrement selon la volonté d’Elohim. 

     

    Pour rappel : pour que la repentance soit une arme très puissante et nous libère de l’emprise de l’ennemi il faut : 

     

    • une reconnaissance sincère et humble de nos péchés devant la face du Très-Haut

    • confesser, déclarer nos péchés de manière détaillé 

    • renoncer à nos péchés

    • prendre la décision de ne jamais recommencer, avoir une volonté ferme de demeurer dans la sainteté

     

                               IV.       Les différentes classifications de la repentance 

     

     

     

    Il y a trois catégories de péchés : 

     

    • ceux qu’il faut confesser devant un serviteur, qui sera chargé de nous édifier (à travers la Parole, la prière et le jeûne) par rapport aux conséquences de ces péchés. Le Saint Esprit nous aide dans le choix du serviteur que Elohim a choisi

    • ceux qu'il faut confesser directement devant le Très-Haut

    • ceux qui nécessitent de confesser devant notre prochain. Cela peut réveiller la conscience des autres. 

      Nous devons être attentifs aux indications du Saint-Esprit en ce qui concerne la détermination du type de confession, afin d’éviter notamment les scandales. 

      Toutefois l’obtention du pardon de nos péchés par le Père est conditionnée à notre acceptation de pardonner sincèrement aussi à ceux qui nous ont offensé

     

    Dr Shamuel OMADI

                                                                                                  
                                                                                                                       (Suite..................)
                                                                                                                 Partie 2: "La Vérité Pour Ceinture"
     
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Introduction:

     

    Apocalypse 12 : 17 « Et le dragon fut irrité contre la femme, et il s'en alla faire la guerre aux restes de sa postérité, à ceux qui gardent les commandements du Tout-Puissant et qui ont le témoignage de Yeshua ».

     

    Dans cet enseignement le Saint Esprit nous aidera à prendre conscience du temps dans lequel nous vivons. Ce n’est pas un temps à se laisser dans les distractions, dans la perversion de cette génération. Le combat spirituel, le combat de la foi, la guerre sont réels. 

     

    C’est la première des choses que nous devons comprendre. Le livre de Psaumes 97 : 9 nous dit ceci « Car toi, Eternel ! tu es le Très-Haut sur toute la terre, Tu es souverainement élevé au-dessus de tous les dieux ». Quel que soit le combat, la guerre, la bataille, nous avons un Père qui est le Très-haut, souverain élevé au-dessus de tous les dieux. Nous avons l’assurance que nous combattons, bataillons dans la victoire de son Fils le Messie Yeshua. Car avec notre Père, le Tout-Puissant, le Très-haut, le lion nous ferons des exploits.

     

    Toutefois il ne faut pas ignorer les desseins de Satan, le diable. Les saintes écritures nous enseignent dans le livre de Jean 10 : 10 que « Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire ; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu'elles soient dans l'abondance ». Le diable ne peut pas dérober ce qui est déjà en sa possession. Il ne peut pas égorger ceux qui œuvrent pour ses intérêts, il ne peut pas détruire ceux qui sont de son royaume. Il vient dérober ce qui ne lui appartient pas, égorger ses ennemis, ceux qui gardent les commandements de Dieu et qui ont le témoignage de Yeshua et détruire ce qui n’est pas à lui. Car ce monde entier est sous sa puissance selon le livre de 1 Jean 5 : 19 « Nous savons que nous sommes du Tout-Puissant, et que le monde entier est sous la puissance du malin ».

     

    En effet, le Messie nous avertit dans le livre de Mathieu 10 : 1 à 20, plus précisément le verset 16 « Voici, je vous envoie comme des brebis au milieu des loups. Soyez donc prudents comme les serpents, et simples comme les colombes. ». Les loups ravisseurs cruels chercheront toujours à nous détruire. 

     

    Ainsi le combat de la foi est aussi réel que la réalité physique. Nous allons prendre des exemples dans les saintes écritures, cela nous permettra de comprendre que nos ainés ont aussi combattu. Il nous incombe de poursuivre le combat. N’oublions pas que nous combattons dans la victoire de la croix du Messie Yeshua, le Roi des rois, le Prince de paix celui qui est béni pour toujours. 

     

    Dans le livre de 1 Thessaloniciens 2 : 17 à 18 il est écrit « Pour nous, frères, après avoir été quelque temps séparé de vous, de corps mais non de cœur, nous avons eu d'autant plus ardemment le vif désir de vous voir. Aussi voulions-nous aller vers vous, du moins moi Paul, une et même deux fois ; mais Satan nous en a empêchés ». 

     

    Bien-aimés nous connaissons qui était Paul l’apôtre, la façon dont le serviteur était utilisé par le Saint-Esprit. Cependant l’apôtre Paul a été empêché par Satan à cause du combat de la foi. Le diable combattait même nos ainés. Nous pouvons être en présence de l’échec et de l’empêchements n’étant pas causés par le Tout-Puissant mais par le diable. C’est la raison pour laquelle il faut avoir l’esprit de discernement et être dans la prière afin de briser toute résistance de l’ennemi. 

     

    De même dans le livre de Daniel, un ange de l’ennemi avait empêché l’ange saint du Très-haut de descendre vers Daniel pour lui donner l’exaucement de ses prières. Ceux sont des réalités spirituelles que nous appelons le combat de la foi, le combat spirituel qui est bien réel. Il faut en prendre conscience et prier au nom de Yeshua afin de triompher. 

     

    Dans la nouvelle alliance il y a un autre exemple dans le livre de 1 Timothée 6 : 12 qui recommande de combattre « le bon combat de la foi, saisis la vie éternelle, à laquelle tu as été appelé, et pour laquelle tu as fait une belle confession en présence d'un grand nombre de témoins ». 

     

    Paul conseille le pasteur Timothée qui était le responsable de l’assemblée d’Ephèse de combattre le bon combat de la foi. Paul savait que la vie sur la terre est un combat de la foi. Car le monde est sous la puissance maléfique de l’ennemi. 

     

    C’est la raison pour laquelle le Messie nous conseille de demander au Tout-Puissant de nous garder et protéger. Nous vivons dans ce monde mais nous ne sommes pas de ce monde. Nous attendons un monde nouveau ou nous régnerons en paix avec le Messie. Tout ce que nous faisons aujourd’hui est un combat car nous avons un adversaire qui cherchera toujours à faire échouer nos projets. 

     

    Cependant gloire soit rendue à notre Père car quel que soit le temps ou les circonstances, le Saint-Esprit nous enseigne afin que nous sachions comment tenir, s’armer pour combattre les forces maléfiques. 

     

    Nous avons des armes défensives et offensives. Au travers de ces enseignements l’Esprit-Saint va développer cette connaissance. Afin que chacun de nous sache comment garder sa foi, son salut, comment s’armer offensivement et défensivement. Nous allons prendre conscience que ce combat est une réalité organisée. 

     

    De tout temps, lorsqu’une nation se prépare pour la guerre, il y a une organisation, une orientation, une stratégie. Il est triste de constater que les croyants marchent en tâtonnant, nous ne nous organisons pas spirituellement. Nous ne laissons pas le Saint-Esprit nous guider, nous révéler, comment marcher et procéder. Nous ne consultant pas le Saint-Esprit. Nous devons impérativement comprendre que le monde dans lequel nous vivons est sous la domination du diable qui est bien organisé et ordonné. L’ennemi sait que nous sommes en guerre et son but est de dérober, égorger et détruire nos vies. Nous devons être organisés. L’organisation ne pas intellectuelle mais avec le Saint-Esprit. 

     

    Le livre d’Apocalypse 12 :17-18 nous informe que « le dragon fut irrité contre la femme, il s’en alla faire la guerre au reste de sa postérité, à ceux qui gardent les commandements du Père et qui retiennent le témoignage de Yeshua. Il se tint sur le sable de la mer ». Le diable n’est pas venu faire la guerre à l’ensemble des êtres vivants, mais à la descendance, la postérité de la femme. Il convient de noter que les cibles du diable sont en principe les assemblées. Toutefois toutes les assemblées ne sont pas la cible du diable. En effet seules les assemblées qui gardent les commandements et le témoignage de Yeshua (seul l’Esprit-Saint connait qui sont ces assemblées). 

     

    Par conséquent, si nous gardons les commandements du Très-Haut et le témoignage du Messie, il faut que nous sachions que l’ennemi nous a déclaré la guerre. Qu’il a pour objectif de détruire nos âmes, nos esprits, nos corps et nos familles. Car si l’ennemi n’arrive pas à nous atteindre personnellement, il prendra pour cible nos familles, notre entourage. 

     

    Cela explique l’importance d’avoir la connaissance de la façon dont il faut s’armer. Afin d’avoir en notre possession les armes offensives et défensives pour détruire les plans de l’ennemi. Car le temps du repos n’est pas encore arrivé pour nous. Cela sera le cas au retour du Messie. Le livre des Hébreux 4 : 10 nous enseigne que « Car celui qui entre dans le repos du Tout-Puissant se repose de ses œuvres, comme Elohim s'est reposé des siennes ». Il y a un repos sabbatique d’une durée de 1000 ans qui débutera au retour du Messie. Le Messie revient très bientôt. Ce la raison pour laquelle nous devons nous lever et combattre le bon combat de la foi pour garder la vie éternelle que nous avons reçu en Yeshua. Il faut combattre le bon combat de la foi pour la vie de nos sœurs et frères. Il faut prendre conscience que le combat spirituel, la guerre et le combat de la foi sont réels. 

     

    C’est la raison pour laquelle il faut conserver et garder notre salut qui est combattu pas le malin, il nous faut nous revêtir de notre arsenal spirituel. C’est-à-dire nous revêtir de notre armure spirituelle, sachant que nous combattons dans la victoire de Yeshua, sur la croix. 

     

    Tout doit être fait par le Rouah, qui est le Saint-Esprit au nom de Yeshua le Messie. Par la grâce le Saint-Esprit nous conduira à parler sur les armes spirituelles. 

     

    Nous allons dans le développement ci-dessous étudier les armes spirituelles en raison de la guerre que l’ennemi a déclaré à la race sainte que nous sommes. Nous devons combattre, pour cela nous devons connaitre nos armes spirituelles et savoir les manipuler. 

     

    Le Père nous a donné les armes offensives et défensives pour détruire tout ce qui est de l’ennemi afin que nous puissions garder notre communion avec lui. Cette étude sera basée sur la sainte parole. 

     

    Afin de comprendre le Saint-Esprit est le meilleur des enseignants. 

     

    Dr Shamuel OMADI

                                                       
    Série en 10 parties:
     
                                                                                                                             (Suite......................)
                                                                                                                     Partie 1:  "La Repentance"     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

    Rediffusion 2015

     
    Ne touchez pas à MES Oints !

    Avertissement: Nous corrigeons ici cet article pour distinguer les "oints de YHWH" des "oints de l'Eternel" et donc les "hommes de Elohim" des "hommes de Dieu-Zeus", etc...


    Ne touchez pas à MES Oints !


    Il est bon d'être loyal quand nous défendons la vérité, et quand notre motivation est juste. Mais nous ne devons pas accorder notre loyauté à ceux qui répandent le mensonge, ni nous engager à les suivre.

    " Celui qui absout le coupable et celui qui condamne le juste sont tous deux en abomination à YHWH " (Proverbes 17:15).

    Lorsque nous voulons découvrir ce qui est vrai et ce qui est faux, nous devons faire une enquête, écouter les deux parties, et aboutir à un jugement final.

    "Un cœur intelligent acquiert la science, et l'oreille des sages cherche la science " (Proverbes 18:15).

    Nous vivons à une époque où l'on aime les phrases faciles à retenir et les clichés. Sur ce plan, les "Chrétiens" peuvent être comme les autres. Quand la Bible nous demande de ne pas toucher aux "oints de Elohim", que veut-elle dire exactement ? Qu'est-ce qui compte réellement, mon opinion et la vôtre, ou ce que dit la Parole de Elohim ?

    J'aimerais bien que ceux qui aiment répéter cette phrase étudient le contexte dans lequel elle a été prononcée. Qui étaient ceux que la Bible appelle les "oints de YHWH" ? Il s'agit d'abord des rois de la nation d'Israël (1 Samuel 12:3, 5; 24:6, 10; 26:9, 11, 16, 23; 2 Samuel 1:14, 16; 19:21; Psaumes 20:6; Lamentations 4:20). Il s'agit aussi des prophètes et des patriarches (Psaumes 105:8-15; 1 Chroniques 16:15-22).

    La première chose que nous devons remarquer est que le verbe "toucher" signifie "agresser physiquement" ou "tuer". Il ne signifie pas nécessairement "dire publiquement la vérité sur quelqu'un".
    Par exemple, David a refusé de "toucher" (d'agresser physiquement ou de tuer) Saül, qui était roi d'Israël à cette époque.

    Mais David, ainsi que le prophète Samuel, ont "touché" Saül, quand ils ont dénoncé la désobéissance du roi. Elohim avait demandé à Saül de frapper Amalek, et de dévouer par interdit tout ce qui lui appartient. "Tu ne l'épargneras point, et tu feras mourir hommes et femmes, enfants et nourrissons, bœufs et brebis, chameaux et ânes" (1 Samuel 15:3). Au lieu de cela, Saül se contenta d'un compromis, et épargna "les meilleures brebis et les meilleurs bœufs, afin de les sacrifier à YHWH" (v. 15).Samuel lui dit que son attitude était de la rébellion, et que cette rébellion était aussi grave que la sorcellerie et l'idolâtrie (v. 24). Il ajouta que le royaume lui serait enlevé, parce qu'il n'avait pas obéi à Elohim. Saül admit qu'il avait craint le peuple, et qu'il avait obéi à sa voix.

    Nous lisons dans 1 Samuel 16:13-16 que David avait été oint comme roi, avant même que Elohim ait ôté la royauté à Saül. David a toujours refusé de s'attaquer physiquement à Saül, mais il ne s'est pas privé de dire publiquement la vérité sur Saül.

    Nous pouvons voir, dans 1 Samuel 26:9, 11, 23, que David ne fit aucun mal physique à Saül. Il se contenta de lui prendre sa lance et sa cruche. Au verset 15, David reprend sévèrement Abner pour n'avoir pas gardé le roi, et lui dit même qu'il mérite la mort. Saül entend l'altercation et sort. David le reprend publiquement, devant toutes ses troupes. Il lui demande pour quelle raison il s'en prend à sa vie, puisqu'il est innocent. David prend même un ton de moquerie, en disant à Saül qu'il s'est mis en marche "pour chercher une puce, comme on chasserait une perdrix sur les montagnes ".

    Saül manifeste alors une repentance temporaire, et regrette sa conduite violente, en s'accusant même d'être un insensé. David lui fait confiance, et lui fait remettre ses objets personnels, en proclamant qu'il n'a pas "voulu porter la main sur l'oint de YHWH" : "David dit à Abischaï : Ne le détruis pas ! Car qui pourrait impunément porter la main sur l'oint de YHWH ? Et David dit : YHWH est vivant ! C'est à YHWH seul à le frapper, soit que son jour vienne et qu'il meure, soit qu'il descende sur un champ de bataille et qu'il y périsse " (1 Samuel 26:9-10).

    Saül avait été oint comme roi d'Israël. Il occupait une position d'autorité qui devait bientôt lui être enlevée. Mais David refusa toujours de porter la main sur le roi que Elohim avait oint, et de le chasser de sa position. Il savait pourtant qu'il devait lui succéder.

    Ce serait Elohim, et non David, qui devait chasser Saül de son trône (1 Samuel 26:8-10).

                                 


    Nous devons aussi remarquer un aspect important de cette histoire. C'était Saül qui poursuivait David, qui le chassait, et qui en voulait à sa vie. Saül pensait que sa position était menacée, et il voulait tuer David, qui était innocent. N'est-ce pas ce que nous voyons aujourd'hui ?

    Ceux qui occupent une position d'autorité poursuivent ceux qui ont été oints par Elohim, parce que ces derniers osent les braver, dénoncer ce qu'ils disent, et dévoiler leurs mauvaises actions. Occupant une position d'autorité, ces hommes ont habitué les gens à les écouter, et ils veulent réduire au silence ceux qui les dénoncent. Ils les poursuivent en les menaçant avec des versets bibliques, et en leur disant : "Ne touchez pas aux oints de Dieu (Elohim), sinon vous allez commettre un blasphème contre le Saint Esprit, parce que vous critiquez un homme qui est aussi un homme de Dieu (Elohim) ! "
    (Se référant à "Dieu-Zeus", ils ne sont même pas compétents pour parler de Elohim... et de Ses oints !)

    Ils ignorent que le blasphème contre le Saint Esprit consiste à attribuer les miracles de Yeshoua à un mauvais esprit. Mais ce n'est pas blasphémer contre l'Esprit Saint que de dénoncer les prétendus miracles accomplis par un homme !                         

    Ce sont toujours ceux qui marchent selon la chair qui persécutent ceux qui marchent selon l'esprit, comme Saül l'a fait avec David. Ceux qui obéissent à l'Esprit de Elohim sondent Sa Parole pour se garder dans la vérité, malgré tout ce que leurs ennemis peuvent dire !

    Il est intéressant de lire ce que l'apôtre Jean écrit dans Apocalypse 6:9 : "Quand il ouvrit le cinquième sceau, je vis sous l'autel les âmes de ceux qui avaient été immolés à cause de la parole de Elohim et à cause du témoignage qu'ils avaient rendu". Ils avaient été mis à mort parce qu'ils étaient restés attachés à la Parole de Elohim, malgré toute l'opposition qu'ils avaient subie, et ils étaient devenus des martyrs. Ce sont toujours ceux qui sont tombés dans l'apostasie qui haïssent ceux qui gardent la Parole de Elohim !


    Nous connaissons la fin de Saül. David avait été écarté de la bataille au cours de laquelle Saül et son fils Jonathan trouvèrent la mort. David était allé combattre les Amalécites. On lui amena un Amalécite qui avait les vêtements déchirés et la tête couverte de poussière. C'étaient des signes de deuil. David l'interrogea, et l'homme lui dit qu'il avait tué Saül. David lui répondit : 

    " Comment n'as-tu pas craint de porter la main sur l'oint de YHWH et de lui donner la mort ? Et David appela l'un de ses gens, et dit : Approche, et tue-le ! Cet homme frappa l'Amalécite, qui mourut. Et David lui dit : Que ton sang retombe sur ta tête, car ta bouche a déposé contre toi, puisque tu as dit : J'ai donné la mort à l'oint de YHWH ! " (2 Samuel 1:13-16).

    Il est donc clair que "toucher l'oint de YHWH" signifie "agresser physiquement " ou "tuer". Si vous prenez ce mot au sens figuré, ou si vous le spiritualisez, vous pouvez lui faire dire ce que vous voulez !

    Dans 2 Samuel 1:17-19, nous voyons David prendre le deuil à cause de Saül, et ordonner que les enfants de Juda apprennent le cantique funèbre qu'il composa à cette occasion : " Voici le cantique funèbre que David composa sur Saül et sur Jonathan, son fils, et qu'il ordonna d'enseigner aux enfants de Juda. C'est le cantique de l'arc : il est écrit dans le livre du Juste : L'élite d'Israël a succombé sur tes collines ! Comment des héros sont-ils tombés ? "
    David parle de ceux qui ont " succombé ". David n'a trouvé aucun plaisir au fait que Saül était tombé dans l'apostasie et qu'il avait connu une telle fin. Mais il a pleuré.

    La plupart de ces prétendus "oints de Dieu" enseignent la Parole de Elohim hors de son contexte et même hors doctrine (cf les "trinitaires du dimanche). Il n'est donc pas surprenant qu'ils citent un verset de l'Écriture hors de son contexte, et qu'ils en tordent le sens dans le but d'assurer leur protection. Ceux qui s'écrient : "Ne touchez pas aux oints de l'Éternel !" pensent qu'ils accomplissent les œuvres de Elohim.

    Mais ils examinent rarement les faits qui leur sont présentés. Ils ne remettent pas en cause ceux qui les enseignent, et ne veulent pas écouter ceux qui leur présentent autre chose. Ils se bouchent eux-mêmes les oreilles pour ne pas entendre la vérité ! Parfois, même quand on leur a prouvé qu'ils avaient écouté des faux enseignements et des fausses prophéties, ils n'en ont cure, mais préfèrent s'attacher à des gens célèbres qui s'efforcent de gagner leur loyauté.

    Ils refusent d'écouter la raison, qui est leur pire ennemi ! Ils ne réalisent pas qu'ils ont subi un véritable conditionnement, comme les chiens de Pavlov, et qu'ils réagissent toujours de la même manière. Il est temps de briser ce joug !
     

     

    Que devons-nous donc faire ?

    Il est facile de ne pas dénoncer le mensonge. Mais il est devenu facile de dénoncer ceux qui révèlent le mensonge ! Combien de gens vous diront : "Ne touche pas à l'oint de l'Éternel ! " Mais combien ont vraiment cherché à étudier les arguments que pourraient leur présenter ceux qui ont pris la peine de découvrir la vérité concernant ces prétendus "oints" ? Très peu, je peux vous le dire par expérience ! Pourquoi donc ? Parce que la plupart n'ont pas eu accès à ces informations. Pour être plus précis, je dirais plutôt qu'on ne leur a pas permis d'avoir accès à ces informations ! Je le répète : pourquoi ?

                                 


    Ce fut un apôtre nommé Paul qui eut l'occasion de dire que les Béréens étaient plus nobles que les autres. Pour quelle raison ? Parce qu'ils sondaient les Écritures (le Tanakh hébreu) pour vérifier si ce que Paul leur enseignait était exact. Ceux qui font cela aujourd'hui voient les partisans de leurs enseignants favoris leur reprocher de "toucher à l'oint de l'Éternel" !

    Paul n'a jamais dit aux Béréens : "Ne touchez pas à l'oint de l'Éternel ! Ne faites aucun mal à Ses prophètes !" . Il n'a même pas dit "ne touchez pas à l'oint de YHWH". Vous n'entendrez jamais un véritable apôtre vous dire cela, et vous ne verrez jamais cela écrit dans la Bériyth haHadashah ("Nouveau Testament" pour les christianos)*, pas une seule fois ! Pourquoi donc ? Pourtant, Paul faisait l'objet de critiques. Pourquoi n'a-t-il jamais dit cela ?
    http://jyhamon.eklablog.com/3-nouveau-testament-au-lieu-de-alliance-renouvelee-a78524315

    Au contraire, Paul considère que ceux qui vérifiaient ce qu'il enseignait étaient "plus nobles" que les autres. Cela signifie qu'ils étaient de meilleures brebis que les autres. Êtes-vous noble ? Ou suivez-vous toujours le courant dominant ?

    Acceptez-vous de prendre position en faveur de la Parole de notre Elohim, malgré les critiques ? Ou préférez-vous suivre des moutons qui courent vers le précipice? 

    Si vous empêchez les gens de sonder les Écritures et de dénoncer les faux enseignements, comme David a osé dénoncer Saül, et si vous affirmez qu'ils ne doivent pas "toucher aux oints de l'Éternel", vous empêchez ceux qui ont la Parole de Elohim de l'utiliser correctement ! David lui-même, alors qu'il était devenu roi, a accepté d'être sévèrement repris et corrigé par le prophète Nathan. Il ne lui a pas répondu : "Ne touche pas à l'oint de YHWH ! " Il n'a pas cherché à se protéger en utilisant ce verset. Aucun partisan d'un ministère quelconque ne devrait donc le faire.
     

     

    Qui sont les " oints " ?

    " Sanctifie-les par ta vérité : ta parole est la vérité " (Jean 17:17). Si quelqu'un n'enseigne pas la Parole de Elohim correctement, il n'enseigne pas la vérité, même s'il affirme qu'il est " oint ", et même s'il possède un " grand ministère " qui obtient de grands résultats.

    Comment vont donc agir ceux qui sont réellement des hommes et des femmes que Elohim a oints ? Vont-ils vous empêcher de contrôler dans la Parole de ce même Elohim si leurs enseignements sont justes ? Non, évidemment ! L'ancien de la Qéhila ("Église" selon les grecs) doit être " attaché à la vraie parole telle qu'elle a été enseignée, afin d'être capable d'exhorter selon la saine doctrine et de réfuter les contradicteurs " (Tite 1:9).

    Les véritables apôtres n'ont jamais affirmé qu'ils étaient "oints". Ils ne parlent pas comme cela ! Ils ne disent pas:"Ne touchez pas aux oints de Elohim" ! Ceux qui sont réellement oints de Elohim ne décourageront jamais les gens de discerner la vérité.

    Ils aiment assez les brebis du Seigneur pour vouloir les protéger de l'erreur. Ils veulent les voir grandir. Ils aident les brebis à grandir et à réfléchir par elles-mêmes. Notre onction est celle du Saint Esprit. Le Saint Esprit est l'Esprit de Vérité. Il ne ferme jamais les yeux sur le mensonge, mais le dénonce chaque fois que cela est nécessaire. Il est toujours prêt à nous enseigner la Vérité de la Parole de Elohim, pour nous éloigner de l'erreur et du mensonge.

    Nous devons donc nous poser cette question :
    " Qui sont les "oints de Elohim" ? "

    La Bible nous dit que tout le Corps du Mashiah (Messie) a reçu l'onction de Elohim. Ce ne sont pas seulement certains membres du Corps du Mashiah qui sont oints. 

    " Car, pour ce qui concerne toutes les promesses de Elohim, c'est en lui qu'est le oui; c'est pourquoi encore l'Amen par lui est prononcé par nous à la gloire de Elohim. Et celui qui nous affermit avec vous en Mashiah, et qui nous a oints, c'est Elohim, lequel nous a aussi marqués d'un sceau et a mis dans nos cœurs les arrhes de l'Esprit" (2 Corinthiens 1:20-22).
    Ce verset devient d'ailleurs ridicule si on veut remplacer "Mashiah" par un "christos-oint": http://jyhamon.eklablog.com/le-ointisme-religion-des-religions-a100705401

    Permettez-moi de poser la question suivante à ceux qui prétendent que nous ne devons pas " toucher aux oints de l'Éternel " : " Croyez-vous que seuls certains ministères sont " oints ", ou admettez-vous que c'est tout le Corps du Mashiah et seulement le Corps du Mashiah qui est oint... par YHWH ? "
    Si c'est tout le Corps du Mashiah qui est oint, cessez donc d'utiliser ce verset tiré de votre "Ancien Testament", comme si seules certaines personnes de chez vous étaient aujourd'hui ointes, à l'instar des rois et des prophètes de l'Antiquité ! Et puis, vérifiez donc que vous êtes dans ce Corps du Mashiah et pas dans "un autre" avec un "autre esprit" et "un autre évangile" (2 Cor 11:4).

                                 


    La Bériyth haHadashah ("Nouveau Testament" selon les catho-chrétiens) considère comme " oints " tous ceux qui ont reconnu le Seigneur Yeshoua dans leur cœur pour obéir à la Torah-Loi, et qui ont été baptisés* pour former le Corps du Mashiah (1 Corinthiens 12:13)
    *... et plus précisément le "baptême en Sa mort" (celle de Yeshoua, Romains 6:3,4)

    Voir à ce sujet: http://enovavida.eklablog.com/le-faux-bapteme-trinitaire-a57905711

    Les " oints " ne sont pas seulement un petit groupe d'hommes qui sont les prétendus " dirigeants " de "l'Église", comme l'étaient les prophètes et les rois dans les Ecritures de "l'Alliance première" mal nommée "Ancien Testament". Tout le Corps du Mashiah est oint. Ceux qui font des menaces et qui forcent les gens à se taire, quand ces derniers discernent quelque chose qui ne va pas dans leur ministère, sont ceux-là mêmes qui persécutent les oints de Elohim !

    Car tous les "disciples" partagent la même onction. Réfléchissez bien à cela, avant de chercher à protéger votre ministère favori, en disant : " Ne touchez pas à l'oint de l'Éternel ! " Ne menacez pas de ce verset ceux qui sondent les Écritures ! Car il se peut que ce soit vous qui soyez en train de toucher à "l'Oint de YHWH", à Yeshoua, l'auteur de Sa Parole, qui est la Vérité !

    La Bériyth haHadashah (Alliance renouvelée) nous enseigne que tous les baptisés en Yéshoua ont reçu la même onction, et ont reçu le même Esprit Saint:

    " Pour vous, l'onction que vous avez reçue de lui demeure en vous, et vous n'avez pas besoin qu'on vous enseigne; mais comme son onction vous enseigne toutes choses, et qu'elle est véritable et qu'elle n'est point un mensonge, demeurez en lui selon les enseignements qu'elle vous a donnés " (1 Jean 2:27).

    Comment l'Esprit Saint nous enseigne-t-Il ? Par la Parole de Elohim. C'est par la Parole de Elohim que nous pouvons distinguer la vérité de l'erreur. Un peu plus tôt, Jean avait dit : " Pour vous, vous avez reçu l'onction de la part de celui qui est saint, et vous avez tous de la connaissance. Je vous ai écrit, non que vous ne connaissiez pas la vérité, mais parce que vous la connaissez, et parce qu'aucun mensonge ne vient de la vérité " (1 Jean 2:20-21).

    Si donc quelqu'un annonce un mensonge concernant le Mashiah ou Sa Parole, il ne parle pas par l'Esprit de Elohim (le Rouah Hakodesh) et ne présente pas la vérité. C'est de cela que parle Jean. Il dit les choses très simplement, pour que tout le monde puisse comprendre. Jean nous dit que nous connaissons déjà la vérité, parce que nous sommes "conçus d'en haut", et parce que les enseignements du Seigneur (Adon Yéshoua) dans les livres de "l'Alliance renouvelée" circulaient déjà dans toute la Qéhila et s'appuyaient toujours et bien évidemment sur le "Tanakh" (ou "AT").

    Quand nous écoutons quelqu'un nous enseigner, nous devons toujours nous poser les questions suivantes : " Enseigne-t-il la Bible telle qu'elle est, ou est-il en train de nous présenter une interprétation humaine de la Bible (et dans ses fausses traductions), dans le but de nous conduire dans une expérience ? Croit-il être animé par le Saint Esprit, alors qu'il est en fait animé par un autre esprit ? " (2 Cor 11:4)

    La saine doctrine nous garde en communion avec Elohim et Son Fils Yeshoua.
    N'est-il pas écrit:
    "Yéshoua leur répondit : Ma doctrine n’est pas de moi, mais de celui qui m’a envoyé." (Jean 7:16)
    "Si quelqu’un veut faire Sa volonté, il connaîtra si ma doctrine est de Elohim, ou si je parle de mon propre chef." (Jean 7:17)

    Si quelqu'un vous demande de ne pas vous soucier de la doctrine, et de ne rechercher que l'amour ou une expérience, fuyez, parce qu'il s'agit d'un mensonge ! La Bible dit : " Quiconque va plus loin et ne demeure pas dans la doctrine du Mashiah n'a point Elohim; celui qui demeure dans cette doctrine a le Père et le Fils. Si quelqu'un vient à vous et n'apporte pas cette doctrine, ne le recevez pas dans votre maison, et ne lui dites pas : Salut ! car celui qui lui dit : Salut ! participe à ses mauvaises œuvres " (2 Jean 1:9-11). 

    Et aussi : " Je te rappelle l'exhortation que je te fis, à mon départ pour la Macédoine, lorsque je t'engageai à rester à Éphèse, afin de recommander à certaines personnes de ne pas enseigner d'autres doctrines, et de ne pas s'attacher à des fables et à des généalogies sans fin, qui produisent des discussions plutôt qu'elles n'avancent l'œuvre de Elohim dans la foi " (1 Timothée 1:3-4). Ou pouvons-nous trouver la saine doctrine ? Dans la Bible, la vraie, bien entendu !

    " Mais il ne permit à personne de les opprimer, et il châtia des rois à cause d'eux : Ne touchez pas à mes oints, et ne faites pas de mal à mes prophètes ! " (Psaumes 105:14-15). 

    Qui est Celui qui ne permit à personne de toucher à Ses oints ? C'est YHWH-Adonaï notre Elohim !

    Tout le peuple d'Israël devait être un royaume de sacrificateurs et de rois pour Elohim. Il avait été mis à part pour servir le Seigneur, et c'est Elohim qui empêchait qu'on lui fasse du mal. Nous savons que c'est de cela qu'il s'agit dans le contexte, car il est écrit au verset 13 : " Et ils allaient d'une nation à l'autre et d'un royaume vers un autre peuple ".

    Les prophètes et les rois d'Israël ne se souciaient pas trop de ce que les autres racontaient à leur sujet, mais ils se souciaient de ce que leurs ennemis racontaient sur Elohim (y compris quand ils l'appelaient par un autre nom). C'est ce qu'il faut demander aujourd'hui à ceux qui veulent protéger les
    " oints de l'Éternel": "Que voulez-vous protéger, la Parole de Elohim, la parole d'un "dieu-Zeus" ou un homme ? "

    C'est Elohim Lui-même qui protège Ses oints : " Je sais déjà que YHWH sauve son oint; Il l'exaucera des cieux, de sa sainte demeure, par le secours puissant de sa droite. Ceux-ci s'appuient sur leurs chars, ceux-là sur leurs chevaux; nous, nous invoquons le nom de YHWH, notre Elohim " (Psaumes 20:6-7). " YHWH est la force de son peuple, il est le rocher des délivrances de son oint " (Psaumes 28:8).

    Il est essentiel de ne jamais juger ("katakrino") un homme, car sa destinée éternelle est entre les mains de Elohim. Mais si nous discernons que leurs enseignements sont destructeurs, la Bible nous demande de juger ("krino").
    Voir: http://jyhamon.eklablog.com/juger-spirituellement-a62473095

    Il s'agit d'un ordre. Si vous demandez à quelqu'un de ne pas juger, en lui disant de " ne pas toucher à l'oint de l'Éternel ", vous leur demandez en fait de désobéir à Elohim. C'est clair et simple !

    Cela n'a absolument rien à voir avec le fait de ne pas toucher aux "oints de YHWH". Si nous citons ce verset hors de son contexte, nous ne faisons qu'étaler notre ignorance de la Parole.
    L'interdiction de toucher aux " oints de l'Eternel" et encore plus aux "oints de Dieu-Zeus" nous empêche d'exercer notre jugement biblique. Ceux qui demandent de " ne pas juger ", tout en s'efforçant d'expliquer à tout le monde qu'ils doivent juger selon la Bible, ne se rendent pas compte de la contradiction. Pour eux, le fait de dire : " Ne jugez pas ! " est déjà un jugement en soi !!

    C'est la Parole de Elohim que nous devons utiliser, quand nous jugeons quelqu'un. Il ne s'agit pas de notre jugement personnel, mais du jugement de Elohim. En obéissant au commandement de juger selon la Parole, nous faisons exactement ce que Yeshoua nous demande, c'est-à-dire de " juger selon la justice ".

    Dans Jean 7:24, Yeshoua a dit : " Ne jugez pas selon l'apparence, mais jugez selon la justice ". Vous voyez bien que Yeshoua nous demande de juger !

    En outre, si nous étudions Matthieu 7:1-5 dans le contexte, nous voyons que si nous enlevons la poutre qui est dans nos yeux, nous pourrons aider nos frères.
    Il semble que beaucoup de "Chrétiens" préfèrent écouter les hommes, au lieu d'écouter Elohim. Car ils doivent bien comprendre le contexte des passages de la Bible qu'ils citent.

    Ceux qui se sont eux-mêmes nommés "conducteurs de l'Église" ont enseigné aux gens à raisonner comme ils le souhaitent, parce qu'ils se sont eux-mêmes déclarés " oints ". Ils ont appris à leurs partisans à citer ces versets à ceux qui les reprennent, pour assurer leur propre protection. Le problème est évident. Mais ils ne peuvent que citer quelques versets choisis pour fermer la bouche à tout le monde !

    Pierre, Paul et Jean ont passé beaucoup de temps à juger, comme la Bible demande de le faire. De nombreuses épîtres ont été écrites pour juger les faux enseignements, et pour enseigner la vérité en réfutant l'erreur. Dans 2 Timothée 2:17, Paul met en garde Timothée contre les hérésies enseignées par deux hommes, dont il révèle publiquement les noms. Plus loin, dans la même épître (4:10), Paul juge encore, en mettant en garde contre un homme nommé Démas. Lorsqu'il s'agit de faux docteurs, Paul ne se prive pas de juger !

    Rappelez-vous que ses lettres sont inspirées par l'Esprit Saint.
    Nous avons donc l'obligation de juger les fausses doctrines. Dans l'épître aux Hébreux, l'auteur nous dit que " la nourriture solide est pour les hommes faits, pour ceux dont le jugement est exercé par l'usage à discerner ce qui est bien et ce qui est mal " (Hébreux 5:14). 

    Il faut du temps pour apprendre à grandir dans le discernement. Seuls les bébés en Mashiah (et les anti-Mashiah pro-christos) ainsi que les immatures peuvent affirmer que nous ne devons jamais juger. Réfléchissez bien à cela.

    Nous ne devons pas rester passifs, quand nous voyons que certaines  "révélations spirituelles" viennent modifier la Parole de Elohim, quand on abandonne les doctrines fondamentales de la Bible pour s'attacher à des "nouvelles révélations ", ou quand certains se laissent aller à leurs visions, leurs rêves et leurs visitations angéliques pour interpréter la Bible à leur façon ! Nous devons le dénoncer ! C'est ce que la Bible exige.

    Nous devons rester attachés " à la vraie parole telle qu'elle a été enseignée, afin d'être capable d'exhorter selon la saine doctrine et de réfuter les contradicteurs " (Tite 1:9). Il ne s'agit pas de notre opinion personnelle. Nous ne sommes pas en train de persécuter certaines personnes parce qu'elles ne nous plaisent pas ! Il s'agit de la doctrine biblique, celle que nous devons pratiquer. Ceux qui discernent l'erreur doivent éviter ceux qui la répandent : 

    "Je vous exhorte, frères, à prendre garde à ceux qui causent des divisions et des scandales, au préjudice de l'enseignement que vous avez reçu. Éloignez-vous d'eux " (Romains 16:17).

                                

     

    Elohim nous a donné la Vérité objective, pour que nous vivions par elle. Il ne nous a pas révélé une vérité tellement vague et imprécise que tout le monde doive l'interpréter à sa manière. Mais Il nous a donné des instructions très claires, qui sont toujours valables et applicables aujourd'hui.

    Elohim nous a donné des moyens objectifs de connaître la Vérité, pour que nous marchions avec Lui en obéissant à Sa Parole écrite. Les brebis entendent la voix du bon Berger, telle qu'ils la trouvent dans Sa Parole. Ils n'écouteront pas les paroles que des hommes prétendent avoir reçues de Elohim (alors qu'elles sont de Zeus !). Les brebis du Seigneur sont attirées à Sa Parole. Ils y trouvent la réponse à toutes leurs questions.

    Si certains se prétendent "oints de Dieu (Elohim)" et "conduits par l'Esprit", tout en enseignant régulièrement des choses contraires à la Parole, ou hors de leur contexte biblique, vous pouvez être certains qu'ils ne sont pas conduits par l'Esprit dans toute la vérité. Cela est particulièrement important quand il s'agit des doctrines fondamentales de la Bible.

     

    Bien entendu, cela ne signifie pas que tout ce que nous enseignons sera toujours parfaitement exact. Il faut du temps pour étudier les Écritures et pour parvenir à une compréhension correcte de la Parole. Mais c'est notre objectif. Si quelqu'un tord la Parole de Elohim ou la réduit en pièces, s'il en modifie ou en rejette le sens, nous pouvons en conclure qu'il n'a pas passé assez de temps à l'étudier, ou qu'il ne s'en est pas soucié. Il ne devrait en aucun cas l'enseigner. S'il persévère dans ses erreurs ou ses mensonges, il ne faut plus hésiter à le dénoncer, pour protéger les bébés en Mashiah, les immatures et les naïfs. Il faut les empêcher d'absorber un tel poison.

     

    La seule parade est d'avertir le public en général des fausses doctrines qui circulent déjà, et qui minent les fondements de notre foi. Nous sommes tous censés devoir veiller sur nos frères, et certains sont appelés à veiller sur la Qéhila. Si nous choisissons d'ignorer cette nécessité, nous aurons du sang sur les mains (Actes 20:26). Si nous choisissons d'avertir les "Chrétiens" (surtout s'ils ne sont pas "disciples") menacés, nous serons animés de l'amour (agapê) et de la sollicitude dont Yeshoua Ha Mashiah Lui-même a fait preuve.

     



    JYH
    2/01/2013
    D'après : http://www.letusreason.org/Pent47.htm

    (Copie autorisée et même souhaitable, à condition d'en redonner le texte intégral et les sources)

    http://jyhamon.eklablog.com/ne-touchez-pas-a-mes-oints-a64014799

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique