• PARACHA " BALAQ" BALAK

     

    PARACHA " BALAQ"     BALAK

    PARACHA                              "BALAQ"                  Balak

                                                      "BAMIDBAR"         Nombres   22 :   2 à 25 : 9

    HAFTARAH                           "MIYKHAH"            Michée       5 :   6 à   6 : 8

    BRIT’HADASHA                  "ROUMIM"              Romains     11 : 25 à 36 

     

    Notre paracha de la semaine dernière, Houqate « Loi », a débuté avec une loi sur le rituel de la vache rousse

    La nouvelle génération se préparait à entrer à Canaan, et était confrontée à de nombreux obstacles.

    Sihon le roi des Amoréens et Og roi de basant, empêchèrent les enfants d’Israël de traverser leurs frontières, pour entrer en terre promise.

    Ils ont déclaré la guerre à Israël et furent battus.

    Dans la paracha de cette semaine, Balaq roi de Moab à la vue de tout ce qu’a fait le peuple d’Israël aux Amoréens, a eu une grande frayeur, alors il fait appel à Balaam un devin pour maudire Israël.

    NOMBRES 22 : 2 – 3   2 Balak, fils de Tsippor, vit tout ce qu’Israël avait fait aux Amoréens.

    3 Et Moab fut très effrayé en face d’un peuple aussi nombreux, il fut saisi de terreur en face des enfants d’Israël.

    Les Moabites pour faire face à ce peuple si puissant décidèrent de s’unir avec leurs ennemis les Madianites afin de présenter une armée puissante.

    Nous rappelons que les Moabites sont les descendant de Lot, qui avait échappé à la destruction de Sodome et Gomorrhe, et que ses filles après l’avoir enivré, ont couché avec lui, et de cette liaison incestueuse sont sorties deux nations ; les Moabites et les Ammonites.

    Balak qui pratiquait l’occultisme, voyant qu’il ne pouvait battre militairement le peuple d’Israël il décida de le combattre par les puissances spirituelles.

    On ne peut pas dire qu’aujourd’hui l’occultisme n’est pas utilisé, car biens des gens l’utilisent pour satisfaire leurs propres besoins, sans se préoccuper des commandements de Elohim.

    Toutes sortes de livres sur la divination et l’occultisme sont mis sur le marché, internet facilite la communication.

    Sur certains journaux publicitaires, beaucoup d’hommes et de femmes qui pratiquent l’occultisme, propose leurs services pour réussir dans tous les domaines :    

    Mariage, réussite aux examens, faire revenir l’être chair qui avait quitté le foyer, gagner de l’argent ETC....   

    PARACHA " BALAQ"     BALAK

    Ils proposent des conditions de paiement après résultat, comme pour montrer que le résultat est assuré.

    Beaucoup de gens se font avoir, et ne se rendent pas compte qu’ils s’engagent sur une voie de perdition, et qu’ils auront des comptes à rendre lorsqu’ils passeront en jugement devant le Seigneur.

    PARACHA " BALAQ"     BALAK

    Elohim nous met en garde contre toutes ces choses, car Il dit quiconque les fait, est en abomination à l’Eternel

    DEUTERONOME 18 : 10 – 12   10  Qu’on ne trouve chez toi personne qui fasse passer son fils ou sa fille par le feu, personne qui exerce le métier de devin, d’astrologue, d’augure, de magicien,

    11 d’enchanteur, personne qui consulte ceux qui évoquent les esprits ou disent la bonne aventure, personne qui interroge les morts.

    12 Car quiconque fait ces choses est en abomination à l’Eternel ; et c’est à cause de ces abominations que l’Eternel, ton    

    Notre protection contre tous ceux qui essaient de nous nuire, à travers de la divination, où toute science occulte, c’est d’être sous la bénédiction de Elohim.

    2 CORINTHIENS 6 : 17 C’est pourquoi, Sortez du milieu d’eux, Et séparez-vous, dit le Seigneur ; Ne touchez pas à ce qui est impur, Et je vous accueillerai.

    Etre sous la bénédiction de Elohim, c’est obéir à Ses commandements. Toutes les fois que les enfants d’Israël étaient dans Son obéissance, leurs ennemis ne pouvaient les vaincre, mais quand ils étaient dans la désobéissance, ils étaient sous le contrôle de leurs ennemis.

    Balak ne pouvait pas affronter les enfants d’Israël, parce qu’il s’avait qu’ils étaient un peuple béni par Elohim.

    C’est pour cela qu’il fait appel à Balaam qui est le petit- fils de Laban, car il savait que c’était un homme qui avait des paroles puissantes pour proclamer des malédictions.

    Nous savons que la parole est créatrice, elle peut donner la vie, mais elle peut aussi donner la mort.

    Jacques met en garde notre langue, faisons attention aux paroles qui sortent de notre bouche.

    PARACHA " BALAQ"     BALAK

    Souvenez- vous du figuier qu’avait maudit Yeshoua « Jésus ». 

    MARC 11 : 21 Et Pierre s’étant souvenu {de ce qui s’était passé}, dit à Jésus : Maître, voici, le figuier que tu as maudit, est tout sec.

        Yeshoua avait proclamé cette parole la veille, que jamais plus personne ne mange de tes fruits, et le lendemain en passant le figuier avait séché.

    JACQUES 3 : 9 – 10   9 par elle nous bénissons le Seigneur notre Père, et par elle nous maudissons les hommes faits à l’image de Dieu.

    10 De la même bouche sortent la bénédiction et la malédiction. Il ne faut pas, mes frères, qu’il en soit ainsi.

    Nous ne devons pas être des Balaam, en proclamons des paroles de bénédiction quand cela nous arrange.

    Il est dit dans les écritures que la langue a le pouvoir de la vie et de la mort, c’est pour cela que nous devons faire attention à ce qui sort de notre bouche.

    Quand nous proférons des paroles négatives même inconsciemment, cela a un pouvoir destructif, il en est de même de la médisance.

    Dire du mal des autres, les juger, ce sont des actes de sorcellerie qui peuvent affecter les personnes concernées.

    Si nous voulons être sous la bénédiction de notre Seigneur, et faire partie de Ses serviteurs, il faut qu’il ne sorte de notre bouche, que des paroles de bénédiction.

    NOMBRES 22 : 6 Viens, je te prie, maudis-moi ce peuple, car il est plus puissant que moi ; peut-être ainsi pourrai-je le battre et le chasserai-je du pays, car je sais que celui que tu bénis est béni, et que celui que tu maudis est maudit.

    Nous devons veiller à ce qui sort de notre bouche ; Elohim met des paroles de bénédiction dans la bouche de Balaam.

    Il montre l’intérêt qu’Il a pour Son peuple, et met en garde tous ceux qui s’élèvent contre lui.

    PARACHA " BALAQ"     BALAK

    NOMBRES 24 : 9 (b) Béni soit quiconque te bénira, et maudit soit quiconque te maudira !

    Balak était un ennemi d’Israël, et il ne voulait pas que les enfants d’Israël prennent possession de la terre promise, et que s’accomplisse la promesse de Elohim à Abraham.

    Aujourd’hui pouvons- nous dire que les choses ont changées, je ne le pense pas, car beaucoup souhaiteraient la disparition d’Israël, mais nous savons que tout cela est spirituel, car depuis la sortie d’Egypte, ses ennemis se sont toujours manifestés.

    Elohim le fait proclamer des bénédictions sur Israël, certaines étaient dans le future annonçant la venue du Mashia’h et la destruction d’Amalek.

    NOMBRES 24 : 17 Je le vois, mais non maintenant, je le contemple, mais non de près. Un astre sort de Jacob, un sceptre s’élève d’Israël. Il perce les flancs de Moab, et il abat tous les enfants de Seth.  

    Cette prophétie donnée par Balaam concernait les temps messianiques, car il dit ; je le vois, mais non maintenant ; c’est-à-dire pas dans le temps de leur entré à Canaan, mais dans le temps de Yeshoua « Jésus ».  C’est Lui l’astre qui sort de Jacob.

    Prophétie qui a été repris par le prophète Esaïe.

    ESAÏE 59 : 20 Un rédempteur viendra pour Sion, pour ceux de Jacob qui se convertiront de leurs péchés, dit l’Eternel.

    Cette partie des écritures est aussi la prophétie de la restauration future d’Israël, les branches de l’olivier qui avaient été coupées seront à nouveau greffées à leur propre olivier, (Romain11 : 23)  

    A travers du message de Bilaam, nous comprenons l’amour de Elohim pour Son peuple.

    PARACHA " BALAQ"     BALAK

    Amalek voulait la ruine du peuple d’Israël, mais à travers de Balaam, Elohim a projeté dans le future Son plan de rédemption et de bénédiction pour Israël.

    Il viendra pour juger tous Ses ennemis, et ceux d’Israël. Balaam dit qu’Amalek est la première des nations mais un jour il sera détruit.      

    Aujourd’hui nous avons une leçon à tirer de cette histoire ; ne pas croire qu’Israël a été rejeté et remplacé comme beaucoup le pensent, mais croire qu’il est la source de bénédictions pour le salut de l’humanité. 

    Notre Seigneur n’a jamais abandonné Son peuple, Yeshoua « Jésus » reviendra comme Roi d’Israël pour s’assoir sur le trône de David.

    Quoi que Elohim changea la malédiction en bénédiction, nous verrons par la suite comment Balaam utilisa une autre ruse pour détourner les enfants d’Israël du plan de Elohim.

    Ne pouvant pas maudire Israël, il utilisa une autre ruse en entrainant les enfants d’Israël dans la fornication avec les femmes de Moab et de Madian. 

    C’était le moyen utilisé par l’ennemi d’Israël pour les entrainer dans le culte de leurs dieux, et les détourner de Elohim.

    NOMBRES 25 : 1 Israël demeurait à Sittim ; et le peuple commença à se livrer à la débauche avec les filles de Moab. 

    NOMBRES 25 : 3 Israël s’attacha à Baal-Peor, et la colère de l’Eternel s’enflamma contre Israël.

    NOMBRES 31 : 16 Voici, ce sont elles qui, sur la parole de Balaam, ont entraîné les enfants d’Israël à l’infidélité envers l’Eternel, dans l’affaire de Peor ; et alors éclata la plaie dans l’assemblée de l’Eternel.

        Nous verrons dans la prochaine paracha que vingt- quatre mille des enfants d’Israël moururent de la plaie, conséquence de leur idolâtrie, et c’est grâce à l’intervention d’un homme appelé Phinées que la plaie s’arrêta.

    Etant un peuple saint, le but était de leur enlever cette sainteté, car sans cette sainteté il perdait la protection divine, et ne pouvait plus se rapprocher de Elohim.  

    Ceci est un avertissement pour nous qui formons ce peuple saint à travers de Yeshoua « Jésus », de ne pas laisser l’ennemi nous détourner de Elohim.

    Son but est d’utiliser tous les moyens, pour nous faire perdre cette sainteté, pour que nous ne soyons plus des instruments entre les mains de Elohim pour accomplir Ses desseins.

     

     

    Shabbat Shalom /Vé/ Shavoua Tov / Que la Paix Soit avec Vous /et/ Bonne Semaine ! 

    (Copie autorisée, à condition d'en redonner le texte intégral et la source.)

     

     

    « PARACHA "HOUQATE" LOI OU « DECRET »PARACHA "PINES’ HAS" PHINEES »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :