• PARACHA "HOUQATE" LOI OU « DECRET »

     

    PARACHA "HOUQATE"    LOI OU « DECRET »

     

    Guy Vallée

     

    PARACHA                        "HOUQATE"          Loi où  «Décret»

                                                "BAMIDBAR"        Nombres  19 : 1 à 22 : 1

    HAFTARAH                      "SOFETIM"           Juges         11 : 1 à 33

    BRIT'HADASHA              "IVRIYM"              Hébreux   10 : 1 à 31

     

    Dans notre paracha da la semaine dernière « Qora’h », Koré a été le principal commanditaire avec le soutien de Dathan et d’Abiram du soulèvement contre Moïse et Aaron, avec deux cents cinquante hommes de l’assemblée d’Israël.

    Ils dirent à Moïse et Aaron "S’en est assez, car toute l’assemblée est sainte, et Elohim est au milieu d’elle, pourquoi vous élever au-dessus d’elle?".

    Suite à cette situation, de nombreux Israélites ont perdu la vie, ce qui a permis aux enfants d’Israël de distinguer les deux hommes qui représentaient l’autorité au milieu du peuple :

    -          Moïse celui désigné par Elohim pour diriger le peuple.

    -          Aaron et sa lignée comme dirigeant sacerdotale.

    La paracha de cette semaine Houqate « Loi » débute avec une loi sur le rituel de la vache rousse.

    La nouvelle génération se prépare à entrer à Canaan, et est confrontée à de nombreux obstacles. 

    NOMBRES 19 : 1 L’Eternel parla à Moïse et à Aaron, et dit :

    2 Voici ce qui est ordonné par la Loi que l’Eternel a prescrite, en disant : Parle aux enfants d’Israël, et qu’ils t’amènent une vache rousse, sans tache, sans défaut corporel, et qui n’ait point porté le joug.

    Dans cette portion des écritures, il y a trois mitsvotes « commandements ».

    PARACHA "HOUQATE"    LOI OU « DECRET »

    -          La vache rousse doit être brûlée;

    -          Ne pas se mettre en contact avec un mort;

    -          L’utilisation des cendres de la vache rousse pour purifier;

    Le mot 'hoq ou houqa' est traduit par « loi ou décret ».

    Il y a beaucoup de confusions dans la traduction française du mot loi, et bien d’autres mots, où le vrai sens n’est pas toujours appliqué.

    Nous avons par exemple le mot ‘houqim (‘hoq au pluriel) qui veut dire immuable (les lois de Elohim).

    Par exemple ; les dix Paroles données sur les tables (houqim) immuables.

     ‘haqékhèm qui vient de ‘hoq veut dire votre loi.

    Si nous nous basons sur les traductions françaises des mots lois dans les épitres de Paul, sans connaître le vrai sens hébreu, nous risquons de donner une autre interprétation au passage.

    Nous avons de nombreux exemples en écoutant certaines personnes, qui font la confusion entre Torah, Ancien Testament, Loi.

    Parce que la traduction ne donne pas le vrai sens de ce mot loi dans son contexte.

    ROMAIN 6 : 14 Car le péché n’aura point de pouvoir sur vous, puisque vous êtes, non sous la Loi, mais sous la grâce.

    Pour certains nous sommes plus sous la loi, ce qui veut dire que :

    -          le tanakh qui comprend la Torah, (la loi ou pentateuque),

    -          les Nevi’im (les prophètes)

    -          les Ketouvim (les autres livres ou hagiographe)

    Ces livres représentent l’Ancien Testament et remplacés par le Nouveau Testament.

    Nous ne sommes plus sous la loi, mais sous la grâce.

    Nous ne sommes plus sous la Torah mais sous la grâce

    Nous devons rappeler que la Torah de Elohim n’est pas seulement la Loi, mais les directives données à un peuple afin d’accomplir Ses desseins, elle est un chemin qui nous conduit dans notre vie de tous les jours.

    Paul dans ce passage des écritures parle d’une loi de la Torah qui a été accomplie par Yeshoua « Jésus ». C’est pour cela qu’il n’y a plus de temple, plus de sacrificateur, donc plus de sacrifice d’animaux.

    C’est la loi du péché qui nous condamnait, et cet acte de condamnation a été cloué à la croix.

    Sachant que le salaire du péché c’est la mort ; à travers du sacrifice de Yeshoua, Elohim nous a pardonnés, Il nous a graciés.

    Nous verrons tout cela en détail dans la deuxième partie, qui parle des serpents brûlants.

    C’est la raison pour laquelle le péché n’aura aucun pouvoir sur nous.

    Ce que nous constatons dans cette paracha, c’est que depuis le péché des dix espions, et le retour du peuple dans le désert, il n’est fait allusion aux trente- huit nouvelles années où toute la génération de l’exode est morte dans le désert.

    Elohim ne fait pas référence à cette période, que nous pensons n’a pas été pour le peuple d’une grande motivation, sachant que toute la génération qui avait quittée l’Egypte devait mourir dans ce désert.

    Avec la mort d’Aaron et de Myriam, l’espoir se reposait sur la nouvelle génération, il ne restait que Moïse, mais notre Seigneur l'avait annoncé qu’il ne conduirait pas le peuple dans la terre promise.

    NOMBRES 20 : 12 Alors l’Eternel dit à Moïse et à Aaron : Parce que vous n’avez pas cru en Moi, pour Me sanctifier aux yeux des enfants d’Israël, vous ne ferez point entrer cette assemblée dans le pays que Je lui donne.

    Nous observons que trois autres éléments apparaissent dans cette purification :

    L’hysope, le bois de cèdre, et le cramoisi, qui sont jetés au feu pour brûler la vache.

    PARACHA "HOUQATE"    LOI OU « DECRET »

    Ces trois matières ont été utilisées par les prêtres pour la purification de la lèpre.

    LEVITIQUE 14 : 50-51 Il égorgera l’un des oiseaux sur de l’eau vive.

    51 Il prendra le bois de cèdre, l’hysope, le cramoisi et l’oiseau vivant ; il les trempera dans le sang de l’oiseau égorgé et dans l’eau vive, et il en fera sept fois l’aspersion sur la maison.

    Zacharie prophétise la purification d’Israël :

    ZACHARIE 13 : 1 En ce jour-là, une source sera ouverte pour la maison de David et les habitants de Jérusalem, pour le péché et pour l’impureté.

    Revenons au sacrifice de la vache rousse et de l’eau de purification.

    Nous avons vu que la plus-part des sacrifices ont été mentionnés dans le lévitique, et maintenant que toute la génération de l’exode est morte dans le désert, Elohim demande cette loi de purification avec une vache rousse.

    La cendre de cette vache était mélangée à de l’eau, et toute personne qui était devenu impure en étant en contact avec un mort devait se purifier avec cette eau. (incarnation du péché et de la mort).

    Cette loi sacrificielle n’est pas toujours facile à comprendre.

    Pourquoi intervient-elle au moment où les enfants d’Israël s’apprêtent à entrer à Canaan ?

    Le peuple a vu toute une génération mourir dans le désert, donc il a été souvent en contact avec la mort.

    Cette nouvelle génération devra se battre pour prendre possession de la terre promise, et sera encore en contact avec la mort.

    Sans cette purification il ne sera pas possible de s’approcher du tabernacle, c’est-à-dire de la présence de Elohim.

    Mais aujourd’hui selon les écritures, le sacrifice de la vache rousse a été accompli en Yeshoua « Jésus ». C’était l’ombre des choses à venir (Hébreux 10 : 1à 7).

    En donnant Sa propre vie en sacrifice, Il a accompli tous les sacrifices de la loi (lois sacrificielles Lévitique) ainsi que la loi de la vache rousse.

    HEBREUX 10 : 8 -10 Après avoir dit d’abord : Tu n’as voulu et tu n’as agréé ni sacrifices ni offrandes, ni holocaustes ni sacrifices pour le péché ce qu’on offre selon la loi,

    9 il dit ensuite : Voici, Je viens pour faire Ta volonté. Il abolit ainsi la première chose pour établir la seconde.

    10 C’est en vertu de cette volonté que nous sommes sanctifiés, par l’offrande du corps de Jésus-Christ, une fois pour toutes.

    La Parole nous dit que Elohim ne veut plus d’offrande et de sacrifices d’animaux, pour le péché, et cela se comprend, puisqu’Il a fait que depuis plus de deux mille ans, il n’y a plus de temple, plus de sacrificateurs.     

    Il abroge la première Loi et la remplace par une autre Loi qui a été accomplie par Yeshoua « Jésus ».(c’est pour cela qu’Il n’est pas venu abolir la Loi, mais l’accomplir).

    HEBREUX 9 : 9- 10   9 C’est une figure pour le temps actuel, où l’on présente des offrandes et des sacrifices qui ne peuvent rendre parfait sous le rapport de la conscience celui qui rend ce culte,

    10 et qui, avec les aliments, les boissons et les diverses ablutions, étaient des ordonnances charnelles imposées seulement jusqu’à une époque de réformation. 

    Après la mort d’Aaron Elohim leur livra les Cananéens. A l’inverse de la première génération qui voulait retourner en Egypte, la nouvelle génération était prête à conquérir Canaan.

    Ils partirent ensuite de la montagne de Hor par le chemin de la mer rouge, pour contourner le pays d’Edom. Le peuple s’impatienta en route :

    NOMBRES 21 : 5 et parla contre Dieu et contre Moïse : Pourquoi nous avez-vous fait monter hors d’Egypte, pour que nous mourions dans le désert ? car il n’y a point de pain, et il n’y a point d’eau, et notre âme est dégoûtée de cette misérable nourriture.

    Nous avions entendu ces mêmes paroles par la génération sortie d’Egypte, pourtant la nouvelle génération a connu toutes les conséquences des murmures contre Elohim.

    Il semblerait qu’ils n’ont rien tiré de leur errance dans le désert, et de la mort de tous ceux qui avaient quitter l’Egypte.

    Mais si nous nous référons à certaines parties des écritures, nous verrons que la nouvelle génération n’envisageait pas de retourner en Egypte, mais à Canaan, car la revendication n’est pas la même que celle de la première génération.

    Regardons ce que dit Nombres 20 : 5 (b) Ce n’est pas un lieu où l’on puisse semer, et il n’y a ni figuier, ni vigne, ni grenadier, ni d’eau à boire.

    Au retour des douze espions de Canaan ils confirmaient ces trois fruits (nbre 13 ; 21 A 26).

    Les enfants d’Israël étaient impatients d’entrer à Canaan, mais suite au refus d’Edom de les laisser passer sur son territoire, ils ont dû contourner Edom en passant par le désert, alors qu’ils étaient prêts à entrer à Canaan.

    Le peuple s’impatienta murmurèrent contre Elohim et Moïse.

    La sentence fut immédiate :

    NOMBRES 21 :  6 Alors l’Eternel envoya contre le peuple des serpents brûlants ; ils mordirent le peuple, et il mourut beaucoup de gens en Israël.

    Il y a toujours eu ces serpents brûlant, mais Elohim les protégeait.

    Moïse intercéda pour le peuple et Elohim lui demande de faire un serpent brûlant :

    NOMBRES 21 : 8 L’Eternel dit à Moïse : Fais-toi un serpent brûlant, et place-le sur une perche ; quiconque aura été mordu, et le regardera, conservera la vie.

    PARACHA "HOUQATE"    LOI OU « DECRET »

    Y aurait-il contradiction avec la Parole de Elohim ?

    EXODE 20 : 4 Tu ne te feras point d’image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre.

    Ce serpent pendu au bois ne devait pas être vénéré, il devait rappeler au peuple la grâce de Elohim, Celui qui pardonne le péché.

    Le peuple avait péché en se rebellant contre Elohim et contre Moïse, les conséquences du péché étaient la mort suite aux morsures de serpents brûlant.

    Suite à l’intercession de Moïse, Elohim demande à Moïse de faire un serpent brûlant et de le placer sur une perche, celui qui est mordu et qui regarde la perche sera guéri.

    Ceci est l’ombre des choses qui devaient se manifester en Yeshoua « Jésus » pour la guérison des peuples.

    D’ailleurs Yeshoua reprend ce passage des écritures.   

    JEAN 3 : 14 - 15   14 Et comme Moïse éleva le serpent dans le désert, il faut de même que le Fils de l’homme soit élevé,

    15 afin que quiconque croit en Lui ait la vie éternelle.

    PARACHA "HOUQATE"    LOI OU « DECRET »

    Que pouvons-nous tirer de cet enseignement ?

    GALATE 3 : 13 Christ nous a rachetés de la malédiction de la loi, étant devenu malédiction pour nous-car il est écrit : Maudit est quiconque est pendu au bois, — 

    La malédiction de la loi c’est quoi ?

    Nous savons que le salaire du péché c’est la mort

    A cause du péché nous méritions la mort, comme les enfants d’Israël après leur rébellion envers Elohim.

    Elohim a donné Son propre fils pour qu’Il devienne une malédiction (en prenant sur Lui les péchés de l’humanité), afin de nous racheter de la malédiction du péché, comme il est dit « maudit est quiconque est pendu au bois.

    La croix comme la perche dans le désert portait la malédiction qui était l’acte qui nous condamnait.

    C’est pour cela ni la perche qui portait le serpent dans le désert, ni la croix qui portait Yeshoua « Jésus » Ne peut être un sujet d’idolâtrie ou d’adoration.

    Le Rois Ezéchias avait détruit le serpent d’airain qui était devenu un objet d’idolâtrie.

    2 ROIS 18 : 4 Il fit disparaître les hauts lieux, brisa les statues, abattit les idoles, et mit en pièces le serpent d’airain que Moïse avait fait, car les enfants d’Israël avaient jusqu’alors brûlé des parfums devant lui : on l’appelait Nehuschtan.

    L’empire de la mort appartient au diable, le serpent représente satan, la malédiction qui frappait les enfants d’Israël à cause du péché, était pendu sur le bois.

    Le peuple en croyant que Elohim avait condamné cette malédiction sur la perche, était guéri des morsures de serpent, qui était la cause du péché.

     

    Shabbat Shalom /Vé/ Shavoua Tov / Que la Paix Soit avec Vous /et/ Bonne Semaine ! 

    (Copie autorisée, à condition d'en redonner le texte intégral et la source.) 

     

     

    « HEBREUX 3 ET 4 (Repos de Shabbat / Repos de Canaan)PARACHA " BALAQ" BALAK »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :