• Paracha Vayshlach

    Parasha Vayshlach 14th of Kislev, 5775 / י״ד בכסלו תשע״ה

     

    Écrit par Lucas Micciche (rédact.JS) on 6 décembre 2014. Posted in Genèse

     

    14th of Kislev, 5775 / י״ד בכסלו תשע״ה

     

    Parasha Vayshlash "Il envoya"

     

    Genèse 32:3 - 36:43

     

    Osée 11:7 à 12:12

     

    1 Corinthiens 5:1-13

     


     

    Genèse 32:4-7

     

    32.3 Jacob envoya devant lui des messagers à Ésaü, son frère, au pays de Séir, dans le territoire d'Édom. 32.4 Il leur donna cet ordre: Voici ce que vous direz à mon seigneur Ésaü: Ainsi parle ton serviteur Jacob: J'ai séjourné chez Laban, et j'y suis resté jusqu'à présent;32.5 j'ai des boeufs, des ânes, des brebis, des serviteurs et des servantes, et j'envoie l'annoncer à mon seigneur, pour trouver grâce à tes yeux.32.6 Les messagers revinrent auprès de Jacob, en disant: Nous sommes allés vers ton frère Ésaü; et il marche à ta rencontre, avec quatre cents hommes.32.7 Jacob fut très effrayé, et saisi d'angoisse. Il partagea en deux camps les gens qui étaient avec lui, les brebis, les boeufs et les chameaux" 

     

     

     

    Jacob veut obtenir la faveur de son frère

     

    Le texte dit qu'il va nommer son frère "seigneur". Dans les propos de Jacob, cette histoire de l'usurpation devra être réglée devant Dieu puisqu'on fait appel à des anges. Au verset 6, Jacob veut obtenir sa faveur mais les messagers reviennent avec des mauvaises nouvelles. 400 est la VN de la lettre TAV. Le messager qui revient en disant que Esaü revient avec la "FIN", pour exterminer Jacob et sa descendance.

     

    Jacob va lui envoyer des cadeaux en essayant de racheter son frère, de le manipuler, de le tromper. Pour faire face à son frère quelque chose va se passer :

     

    32.25 Voyant qu'il ne pouvait le vaincre, cet homme (ISH : incarnation de Dieu, théophanie) le frappa à l'emboîture de la hanche; et l'emboîture de la hanche de Jacob se démit pendant qu'il luttait avec lui.32.26 Il dit: Laisse-moi aller, car l'aurore se lève. Et Jacob répondit: Je ne te laisserai point aller, que tu ne m'aies béni.32.27 Il lui dit: Quel est ton nom? Et il répondit: Jacob.32.28 Il dit encore: ton nom ne sera plus Jacob, mais tu seras appelé Israël; car tu as lutté avec Dieu et avec des hommes, et tu as été vainqueur.32.29 Jacob l'interrogea, en disant: Fais-moi je te prie, connaître ton nom. Il répondit: Pourquoi demandes-tu mon nom? Et il le bénit là.32.30 Jacob appela ce lieu du nom de Peniel: car, dit-il, j'ai vu Dieu face à face, et mon âme a été sauvée.32.31 Le soleil se levait, lorsqu'il passa Peniel. Jacob boitait de la hanche.32.32 C'est pourquoi jusqu'à ce jour, les enfants d'Israël ne mangent point le tendon qui est à l'emboîture de la hanche; car Dieu frappa Jacob à l'emboîture de la hanche, au tendon.

     

     

     

    La rencontre avec le Fils, image du Dieu invisible produit une transformation d'en haut

     

    Jacob a lutté avec Dieu, avec une théophanie de Dieu, c'est-à-dire avec le Fils de Dieu 

     

    Osée 12:3(12:4) Dans le sein maternel Jacob saisit son frère par le talon, et dans sa vigueur, il lutta avec Dieu.12.4(12:5) Il lutta avec l'ange, et il fut vainqueur, Il pleura, et lui adressa des supplications. Jacob l'avait trouvé à Béthel, et c'est là que Dieu nous a parlé. 

     

    Nommer une personne c'est agir avec autorité sur celle-ci. Lorsque les parents décident du nom d'un enfant, ils le font avec une autorité de Dieu. Lorsque Dieu prend autorité sur la vie de Jacob il va lui donner une nouvelle naissance : Jacob est changé en Israël.

     

    Lorsque l'on avait parlé de la stérilité des matriarches, on se souvient d'avoir vu que la mère de Jacob va produire 2 fruits : Jacob et Esaü, un bon fruit et un mauvais. Être Jacob ne suffit pas : il faut qu'il change et que Dieu prenne autorité sur lui, lui faire changer d'identité, une naissance d'en haut et non d'en bas.

     

    De même que dans la création il y a eu besoin d'eau, l'argile du potier nous enseigne. Au départ il s'agit de poudre sèche mais a besoin d'être humidifié avec de l'eau pour être formée.

     

    Voir l'enseignement sur le potier

     

    Où en sommes-nous dans ce processus ? Jacob a voulu plusieurs fois résister à l'action de Dieu dans sa vie. Et il est arrivé là devant une échéance : celle de se retrouver devant son frère. Dieu va donc faire plier Jacob en touchant sa hanche. Dieu va le soumettre. Mais à partir de là, Israël va supplanter Jacob. Elisée avait reçu le manteau d'Elie : il a été changé. Ici Jacob va boîter toute sa vie. Il va rentrer en paix avec son frère. Cette confrontation illustre comment Dieu va libérer Israël de ses 400 ennemis.

     

    Au chapitre 33, on verra la réconciliation et ce sera le premier fruit qui suivra la transformation par le potier.

     

    En 7 jours, la création a été achevée, de même Jacob va plier les genoux 7 fois devant Esaü.

     

    Toutes ses femmes et tous ses fils vont se prosterner devant Esav. Tous sauf Benjamin qui ne sera pas encore né de Rachel. Ben Oni fils de la douleur sera renommé Ben Yamin fils de ma droite : Yeshoua HaMashiah.

     

    On comprend comment Rome veut faire plier les genoux au peuple d'Israël. Celui qui a été dans les Cieux et qui a été dépouillé.

     

    Ensuite vient l'histoire de Dina qui a été déshonorée, l'histoire du piège de l'assimilation que l'Eternel ne permettra pas.

     

    Est-ce que nous luttons avec Dieu pour qu'Il nous change ? 

     

     

     

    Parallèle avec Daniel 5

     

    Babylone a emporté les vases réservés à la Maison de Dieu. Ces vases ce sont chacun d'entre le peuple de Dieu. Que ce soit par l'abomination des ténèbres, ils essaient de remplir ces vases d'un vin de prostitution. Dieu veut remplir ces vases du vin de Pessah. Le monde essaie de soumettre ces vases à sa merci. Cette histoire qui s'est déroulée à Babylone nous montre cela. Les chrétiens ont été forcés de plier les genoux devant Rome avec les fêtes, les pâques, Babylone essaie de nous corrompre d'un vin mêlé de sang et d'inconduite. Aujourd'hui on comprend la gravité de la débauche d'aujourd'hui qui fait des ravages dans les familles.

     

    Quelles mains levons-nous? Des mains pures ou des mains souillées ? Prenons-nous part aux dérèglements du monde?