• Pourquoi soutenir Israël aujourd'hui ?

    Par Jack Hayford, pasteur et président du mouvement « Foursquare ».

     Israël est le pays au sujet duquel Dieu a dit de façon singulière, prophétique et à maintes reprises dans une perspective de rédemption : « Celui-ci est mon peuple ». Dieu s’ identifie à Israël comme il ne le fait pour aucun autre pays sur la terre. Israël a été suscité pour être la lumière des nations païennes.

     A ses débuts, l’église était presque totalement composée de juifs, et il en a été ainsi jusqu’ à ce que l’évangile commence à se répandre. Par la suite l’évangile entra à Antioche où commença la première assemblée de païens convertis et qui fût la plateforme à partir de la quelle ce message atteint le monde entier.

     

     

    Dans sa lettre aux Romains, du chapitre 9 au chapitre 11, l’apôtre Paul traite de la question des juifs dans la providence et le dessein de Dieu. Ces trois chapitres à eux seuls se révèlent dans la Bible comme une élaboration de la théologie de Dieu relative aux juifs. Les juifs furent les « prémices » … le « premier peuple »  (à travers Abraham) à comprendre le Dieu d’alliance. Puis ils reléguèrent les richesses de cette vérité au monde et par leur entremise, le Messie est venu dans le monde. La Parole de Dieu appelle les juifs « la racine » et les païens « les branches ».  Nous savons qu’ « elles ont été retranchées pour cause d’incrédulité, et toi tu subsistes par la foi » Nous ne devons pas être hautains, nous devons plutôt craindre ; « car si Dieu n’a pas épargné les branches naturelles, il ne t’épargnera pas non plus ». Lorsque la totalité des païens sera entrée, « tout Israël sera sauvé ».

     

    Nous vivons dans un moment historique qui donne à réfléchir. Cela nous appelle, en tant que croyants en Jésus Christ, à soutenir Israël. Il se pourrait bien que nous soyons les peuples des dernières heures. Nous ne devons pas être passifs au regard de la prophétie ; nous sommes appelés à prier avec passion, à intercéder et à servir selon les paroles du Sauveur qui a dit qu’il ne nous appartient pas de savoir quand viendra la fin. Il est de notre responsabilité de nous atteler aux affaires du royaume jusqu’ à ce que le Seigneur revienne (Luc 19 :13)

     

    Il ne s’agit pas de politique mais bien de la Parole de Dieu …. Quoique les ramifications politiques, soient extrêmement dramatiques. Les écritures déclarent qu’il viendra un temps  où toutes les nations du monde se tourneront contre Israël. Pour nous, il est fort concevable que cela pourrait arriver dans notre époque, si bien qu’il est important de savoir : pourquoi nous devons soutenir Israël aujourd'hui.

     

    HUIT RAISONS DE SOUTENIR ISRAËL

     

    1.      Chaque croyant est chargé de faire des juifs une priorité dans son système de valeurs, tout en rendant grâce de tout son cœur pour l’œuvre que Dieu accomplit à travers eux en tant que peuple.

      

    Comprendre le fondement de l’attention que nous accordons aux juifs nécessite de comprendre l’ordre établi par Dieu. Cela nous amène à considérer à la fois le peuple et le pays.

    Chaque croyant est chargé de faire des juifs une priorité dans son système de valeur parce que c’est ce que Dieu lui-même fait.

    ·            Le Seigneur s’est choisi un peuple … Il commença par choisir un homme appelé Abraham. Le Seigneur dit qu’à travers la postérité d’Abraham (par rapport à sa femme Sara donnant naissance à l’enfant promis, Isaac) toutes les nations de la terre seront bénies ….chaque être humain ayant accès à la bénédiction divine du Dieu tout puissant.

    ·            En Genèse 12 :3, le Seigneur dit dans l’alliance qu’il fait avec Abraham : « je bénirai ceux qui te béniront et je maudirai ceux qui, te maudiront; et en toi toutes les familles de la terre seront bénies ».

    Ø Cela nous amène non seulement à tenir compte d’un peuple (les juifs), mais aussi un territoire (Israël).

    Ø Dieu jugera les nations et traitera avec elles sur la base de leurs décisions, comme il le fait pour les individus.

    ·            Le Seigneur les a choisis à dessein : « les Israélites, à qui appartiennent l’adoption, et la gloire, et les alliances, et la loi, et le culte et les promesses et les patriarches, et de qui est issu selon la chair, le Christ qui est au dessus de toutes choses, Dieu béni éternellement. Amen » (Romains 9 :4-5)

    Ø L’adoption : le choix de Dieu qui s’est porté sur la postérité d’Abraham comme un peuple.

    Ø La gloire : la présence manifeste de Dieu se révélant lui-même.

    Ø Les alliances : les engagements pris par Dieu :

    q  L’alliance Abrahamique…Dieu dit « je te donnerai un peuple et un pays, et à travers ta postérité les nations de la terre seront bénies » (Genèse 17)

    q  L’alliance mosaïque…la révélation de la loi, donnée comme pédagogue pour nous conduire à Christ : la rédemption à travers le sang de l’agneau.

    q  La nouvelle alliance…En Jérémie et Ézéchiel, Dieu dit en des termes presque identiques : « car le temps viendra où je prendrai ma loi et je ferai une nouvelle alliance avec toi et mettrai mon esprit en toi ».

    Ø Le plus grand don : le caractère prodigieux du don de Jésus à l’humanité. Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son fils unique …il est venu de chez les juifs, et il est lui-même venu en tant que juif. Jésus lui-même, parlant à la femme samaritaine a dit : «  le salut vient des juifs ».

     

    Ainsi, les écritures nous parlent: « très clairement  nous parlons de la racine de tout ce qui se rapporte à la révélation de Dieu à l’humanité. La preuve de ce que nous affirmons se voit dans l’existence même des juifs en tant que peuple et dans le fait que ce peuple soit perçu comme une nation. Aujourd’hui Jérusalem et Israël sont dans la tourmente, et on conteste à Israël le droit d’avoir un pays. Peu  de nations sont disposées à faire vœux de fidélité aux juifs et à Israël, mais la Bible dit que Dieu honorera ceux qui le feront.

     

    2.      Notre place dans l’ordre divin actuel nous lie inextricablement aux juifs en tant que peuple mais aussi  au pays d’Israël comme le dit la Parole.

     

    Lorsque nous plaçons notre foi dans le rédempteur qui est issu des juifs, nous entrons dans le rang de ceux qui ont placé leur confiance en Dieu pour sa grâce révélée et son dessein de rédemption.

     

    ·            Les écritures déclarent que spirituellement parlant, lorsque vous recevez le Seigneur, vous devenez juif (Romains 2 :28-29 ; Galates 3 :26-29).

    ·            Si vous êtes un croyant, vous ne pouvez pas dire être en phase avec l’enseignement biblique et être passif vis-à-vis des juifs et d’Israël.

     

     

    3.      Dieu a fait des déclarations singulières au sujet du pays d’Israël qui n’ont jamais été annulées :

     

    ·            Lévitique 25 :23 – Ce pays appartient au Seigneur et il peut l’occuper et en disposer à sa guise. « Les terres ne se vendront point à perpétuité ; car le pays est à moi… »

    ·            Deutéronome 32 :43 – « Nations, chantez les louanges de son peuple… Il fait l’expiation pour son pays, pour son peuple »

    ·            2 Chroniques 7 :20 – Dieu dit : si vous (le peuple) vous  détournez de moi, « je vous arracherai du pays que je vous ai donné… »

    ·            Psaumes 85 :1-2 –  « Tu as été favorable à ton pays, ô  Eternel ! Tu as ramené les captifs de Jacob ; tu as pardonné l’iniquité de ton peuple, tu as couvert tous ses péchés »

    ·            Esaïe 8 :8 – ce pays appartient à Dieu le Père et c’est le pays de son Messie : « … le déploiement de ses ailes remplira l’étendue de ton pays, ô Emmanuel »

    ·            Jérémie 2 :7 – L’Eternel dit au peuple pourquoi la perte surviendra, la destruction de la ville de Jérusalem. « Je vous ai fait venir dans un pays semblable à un verger pour que vous en mangiez les fruits et les meilleures productions ; mais vous êtes venus et vous avez souillé mon pays, et vous avez fait de mon héritage une abomination »

    ·            Ezékiel 38 :16 – Dieu parle aux peuples de la fin des temps qui s’élèvent contre Israël. Dieu parle d’une confrontation qui aura lieu dans son pays « Tu t’avanceras contre mon peuple d’Israël … je te ferai marcher contre mon pays, afin que les nations me connaissent quand je serai sanctifié par toi… »

    ·            Joël 1 :6, 2 :18, 3 :2 – A trois reprises ce livre fait référence au pays comme à la propriété de l’Eternel. « car un peuple est venu fondre sur mon pays… » (1 :6) « L’Eternel est ému de jalousie pour son pays … » (2 :18), « Je rassemblerai toutes les nations, et les ferai descendre dans la vallée de Josaphat ; là j’entrerai en jugement avec elles, au sujet d’Israël, mon héritage, qu’elles ont dispersé parmi les nations, et au sujet de mon pays qu’elles se sont partagé » (3 :2)

    ·            Osée 9 :3 – Cela se rapporte à la dispersion d’Israël : « Ils ne resteront pas dans le pays de l’Eternel ; Ephraïm retournera en Égypte, et ils mangeront en Assyrie des aliments impurs »

    ·            Zacharie 9 :16 – « L’eternel, leur Dieu, les sauvera en ce jour là, comme le troupeau de son peuple ; car ils sont les pierres d’un diadème, qui brilleront dans son pays... »

    Lorsque nous parlons d’Israël, nous parlons en fait : 1) d’une propriété  au sujet de laquelle Dieu a fait des déclarations et 2) du peuple de Dieu auquel il a donné le pays. C’est une question qui tient fermement au cœur du créateur de toutes choses et elle est non-négociable. Les choses que Dieu a dites spécifiquement au sujet d’Israël n’ont jamais été annulées.

     

    ·            Non seulement le pays appartient à Dieu, mais il se trouve aussi que Dieu l’a donné à Abraham et ses descendants à travers Isaac à perpétuité. (Genèse 17 :7-8)

    ·            « Dans un instant de colère, je t’avais un moment dérobé ma face, mais avec un amour éternel … mon amour ne s’éloignera point de toi et mon alliance de paix ne chancellera point … » (Esaïe 54 :8-10)

    ·            La perte de la gouvernance par Israël à travers le péché et la dispersion n’a point altéré l’engagement de Dieu à faire de ce pays le leur à perpétuité. (Lire Ezékiel 37 : 1-28)

     

     

    4.      Le conflit auquel Israël fait face aujourd’hui n’est pas le fait de leur propre initiative encore moins de leur désir d’expansion.

     

    L’attitude générale du monde aujourd’hui tend à présenter les palestiniens comme des opprimés, mais Israël défend le territoire qui lui a été donné par un accord  en 1917 et établi en 1948 par l’assemblée des Nations Unies. L’objectif des palestiniens n’est pas de trouver un endroit où habiter mais plutôt d’expulser complètement Israël. A la faveur de l’opinion publique s’élevant de plus en plus contre Israël, les nations arabes environnantes disposant pourtant de beaucoup de ressources n’ont jamais offert aucun refuge aux palestiniens. Bien des personnes ne savent pas cela et nul ne se donne la peine de le leur dire, parce que plusieurs autres forces ont pris le dessus sur les sentiments de sympathie.

     

    5.      Soutenir Israël ne signifie pas s’opposer aux peuples arabes en tant qu’entité, ou s’opposer aux droits des arabes vivant en Israël à une vie paisible, politiquement sûre et prospère.

     

    Dieu n’a aucune disposition contre aucun être humain, encore moins contre les arabes qui sont la postérité d’Ismaël, l’autre fils de ce patriarche que Dieu s’est choisi lui-même, Abraham. Prendre parti pour Israël n’exige pas d’avoir une position anti-arabe, ni d’être avare d’amour envers les autres peuples.

     

     

    6.      L’animosité galopante qui a lieu dans certaines régions du monde arabe ne sont pas seulement d’ordre politique mais elles  sont conduites par des  puissances spirituelles qui ne s’arrêteront que lorsqu’Israël cessera d’exister.

     

    Les forces qui s’opposent à Israël ne sont pas simplement celles de personnes qui n’aiment pas les juifs. Nous sommes pris entre les courants de forces spirituelles plus grandes que l’humanité, des forces qui ne peuvent pas être anéanties politiquement ou par le pouvoir de la persuasion.  Ces forces ne peuvent être brisées que par la prière d’intercession au moyen de laquelle les principautés et les pouvoirs sont renversés.

     

    7.      Le même esprit qui contrôle cette animosité s’oppose aussi aux chrétiens tout comme aux juifs et au temps marqué, ils persécuteront ces deux groupes.

     

    Les écritures déclarent qu’il y deux témoins qui seront mis à mort à Jérusalem à la fin des temps (Apocalypse 11), et Dieu a effectivement eu deux témoins à travers l’histoire – les juifs et les chrétiens.

     

    Les hostilités et les animosités sont autant dirigées contre les croyants qu’elles le sont contre Israël, parce qu’il y a un esprit dans le monde qui est contre Dieu et tout ce qui est de lui.

    ·            Dieu le créateur – à qui nous devons l’adoration.

    ·            Dieu le juge – à qui nous devons rendre compte.

    ·            Dieu le rédempteur – qui s’est révélé à travers son Fils, Jésus.

    ·            Dieu l’auteur de la loi morale de toute l’humanité –devant qui nous sommes responsables en ce qui concerne notre comportement.

     

     

     

    8.      Le devoir biblique et la promesse divine nous appellent à prendre position par la foi, à intercéder avec espérance, et à soutenir la promesse.

     

    Nous sommes appelés à soutenir Israël aujourd’hui parce que nous pourrions bien être les hommes de la dernière heure. Le Seigneur nous a appelés à être des personnes ayant une conviction biblique et morale, marchant sagement et connaissant sa Parole. Il honorera ceux qui prendront l’engagement fidèle de soutenir le pays qui est exclusivement le sien. (Psaume 122 :6).

     

    LES ACTIONS PAR LEQUELLES VOUS POUVEZ TEMOIGNER VOTRE « SOUTIEN A ISRAEL »

     

    1)      Recueillez des informations fiables, évitant la bigoterie et rejetant « les faux problèmes ». Reconnaissez la disposition de la presse populaire. Evaluez les rapports avec précaution mais sans paranoïa. Familiarisez-vous aux fondamentaux de l’histoire du Moyen Orient, et cherchez à comprendre le 20ème siècle.

    2)      Acceptez avec une fidélité constante l’appel de la Bible à « prier pour la paix de Jérusalem »

                (Psaume 122 :6), et priez pour que votre nation soit gouvernée conformément à Genèse 12 :1-3 …

          « Je bénirai ceux qui te béniront …»

    3)      Dans la prière, pensez à visiter Israël pour un soutien concret.

    4)      Montrez de l’amitié aux juifs que vous connaissez. Affirmez qu’en tant que croyant, vous soutenez Israël comme preuve de votre fidélité à l’engagement que vous lie à Dieu sur la base des écritures.

    5)      Tout en reconnaissant les habitudes terroristes des musulmans radicaux, soyez aimables envers les autres.

     

    Passez à l’action parce que c’est un moment d’une importance capitale. Aujourd’hui, l’épreuve de force que nous voyons est sur le point de devenir un conflit entre les nations de la terre et Israël, chaque camp étant soutenu par ses alliés.

     

    La question définitive sera « Qui est pour Christ et son chemin, et qui ne l’est pas ? ».

    Le Seigneur nous a appelés à être un peuple qui touchera plusieurs et prendra le parti des convictions bibliques et morales pour les questions critiques … et celle-ci en est une.

     

     

    Transmis par le pasteur Dan Lucero,

    Président de l’Union des Eglises protestantes « Foursquare de France ».

     

    Voila un texte que tout ‘’bon Chrétien’’ devrait lire, méditer et mettre en pratique.
     
  • PARACHA MISHPATIM  "LES JUGEMENTS"

    Par Guy Vallée:

    PARACHA                           "MISHPATIM"                       Les Jugements      

                                                    "CHEMOTH"            Exode               21 à 24 : 18

    HAFTARAH                         "YIRMEYAHOU"     Jérémie     33 : 25 à 26 et 34 : 8 à 22

    BRIT’HADASHA                "MATTITYAHOU"  Matthieu   19 : 16 à 26

     

    La dernière paracha nous parlait de Jéthro le beau père de Moïse, qui lui conseillait de déléguer pour conduire le peuple dont il avait la charge.

    Moïse prépare les enfants d’Israël à l’alliance du Mont Sinaï, et reçoit les dix Paroles de Elohim.

    Dans la paracha de cette semaine, Elohim va donner aux enfants d’Israël un ensemble de lois qui vont les guider dans leur vie quotidienne.

    A la fin de la paracha Moïse va lire le livre de l’Alliance en présence du peuple, et va répandre le sang de l’Alliance sur l’assemblée.

    EXODE  21 : 1   Voici les lois que tu leur présenteras.

    PARACHA MISHPATIM  "LES JUGEMENTS"

    Dans cette paracha nous noterons 53 mitsvot « commandements » dont 23  applications, et 30 interdits.

    Ces lois  sont données pour savoir comment vivre en société.

    Elohim n’a donné aucune loi qui serait pour l’homme un fardeau. Bien au contraire, à travers de ces lois, Il le préserve  de tout ce qui pourrait devenir pour lui un fardeau.

    C’est la désobéissance qui entraine la malédiction.

    Ses lois sont des principes, des directives, qui nous permettent de vivre en harmonie avec Lui.

    Elles sont là pour nous montrer ce qu’il faut ou ne pas faire, pour bien vivre en société.

    Nous devons effacer cette image que l’on a faite de Elohim, comme Celui qui nous surveille, et dès que nous avons fait la moindre chose Il nous punit.

    Il est juste, c’est un Père qui aime Ses enfants, et Il ne les ferait jamais aucun mal, mais au contraire pour les protéger,  Il les met en garde par Ses Paroles qui ne sont que des principes.

    C’est pour cela qu’Il a mis l’homme face à un choix :

    D’un coté les bénédictions qui se répandront sur celui qui obéit à Ses instructions.

    PARACHA MISHPATIM  "LES JUGEMENTS"

    De l’autre côté les malédictions qui se répandront sur celui qui désobéira à Ses instructions.

    Si tu dis à ton enfant  ne touche pas à cette plante parce qu’elle a des épines, et malgré ton avertissement il va la toucher et se fait piquer.

    Est-ce toi qui l’a fait se piquer, non ! Il s’est piqué lui-même.

    C’est la désobéissance aux lois de Elohim, qui déclenche les malédictions qui y sont attachées.

    Nous allons nous arrêter plus longuement sur certaines  lois.

    -          1)  Loi de la relation de l’esclave avec son maître.

    -          2)  Lois diverses (l’étranger, les pauvres).

    1)    EXODE 21 : 2   Si tu achètes un esclave hébreu, il servira six années ; mais la septième, il sortira libre, sans rien payer.

    Dans la bible beaucoup de passages où il est écrit serviteur, peuvent aussi vouloir dire esclave selon les traductions.

    Les descendants de Jacob après avoir mené une vie paisible en Egypte, se sont retrouvés esclaves d’un pharaon qui les traitait durement. Il les comblait de travaux pénibles, il est dit qu’il leur rendait la vie amère, et c’est avec cruauté qu’il leur imposait toutes ces charges.

    Celui qui est esclave selon la loi de Elohim, est traité comme celui qui ne l’est pas.

    Un esclave c’est celui qui appartient totalement à son propriétaire, il est son serviteur. Si nous appartenons à Elohim, nous devons Lui appartenir totalement, nous n’appartenons plus à nous-mêmes.

    Notre verset qui concerne cette première loi nous dit :

    EXODE 21 : 2   Si tu achètes un esclave hébreu, il servira six années ; mais la septième, il sortira libre, sans rien payer.

    L’hébreu homme ou femme pouvait se vendre à un autre, c’était un acte volontaire.

    DEUTERONOME 15 : 12   Si l’un de tes frères hébreux, homme ou femme, se vend à toi, il te servira six années ; mais la septième année, tu le renverras libre de chez toi. 

    Nous pouvons considérer cela comme une bénédiction.

    PARACHA MISHPATIM  "LES JUGEMENTS"

     Supposons la situation où  un homme ou une femme qui se trouve en difficulté, et ne peut plus se nourrir, se vêtir où se soigner !

    La situation à cette époque n’était pas celle d’aujourd’hui.

    Cette loi donnée aux enfants d’Israël par Elohim, leur permettait de subvenir à tous leurs besoins, et garantissait leur avenir.

    Aujourd’hui quelqu’un qui n’a plus les moyens de faire face à ses obligations, devra fournir toutes les garanties nécessaires pour obtenir une aide, et à quel prix.

    Nous allons voir les avantages que l’on pouvait tirer de cette loi sociale.

    Celui qui se trouvait dans une situation de faillite, se vendait comme esclave à un autre. Il travaillait pour lui, et en contre partie il subvenait à tous ses besoins.

    Au bout de la sixième année avant d’entrer dans l’année sabbatique, il devait le renvoyer libre de chez lui, mais pas de n’importe quelle manière.

    Le maître devait lui donner tout ce dont il avait besoin pour relancer son activité, et subvenir à ses besoins.

    DEUTERONOME 15 : 14    Tu lui feras des présents de ton menu bétail, de ton aire, de ton pressoir, de ce que tu auras par la bénédiction de l’Eternel, ton Dieu.

    Mais le plus souvent l’esclave ne voulait pas quitter son maître qui était si bon avec lui. Il refusait la liberté, alors le maître le présentait à Elohim, et ensuite il le rapprochait de la porte ou du poteau, et lui perçait l’oreille. Ceci était un signe que l’esclave serait toujours à son service.

    Le maître devait réaliser cet acte en public en se rapprochant de la porte ou du poteau.

    Pourquoi l’oreille plutôt qu’une autre partie du corps ?

    Il est dit que l’oreille a entendu sur le Mont Sinaï cette Parole :

    LEVITIQUE 25 : 55  Car c’est de Moi que les enfants d’Israël sont esclaves ; ce sont Mes esclaves, que J'ai fait sortir du pays d’Egypte. Je suis l’Eternel, votre Dieu.

    Pourquoi se rapprocher de la porte et des linteaux ?

    C'était pour se souvenir de leur délivrance : Ce sont Mes esclaves, que J’ai fait sortir du pays d’Egypte. Je suis l’Eternel, votre Dieu.

    Pour bien comprendre la Parole de Elohim, il nous faut souvent remonter à l’époque où cela se passait.

    De même que si la Torah est rejetée, ou utilisée partiellement, comment comprendre l’Alliance renouvelée « Nouveau testament» !

    Yeshoua et Ses disciples appliquaient les enseignements de la Torah, " l'Alliance renouvellée" n'a été écrite que par la suite.

    PARACHA MISHPATIM  "LES JUGEMENTS"

    1 JEAN 5 : 3  Car l’amour de Dieu consiste à garder Ses commandements. Et Ses commandements ne sont pas pénibles,

    Nous étions esclaves de ce monde avant de connaître Yeshoua.

    Le maître sous lequel nous étions esclaves, nous traîtait durement, il n’avait aucune pitié de nous.

    Son seul but était de nous détruire, nous étions des instruments entre ses mains pour accomplir ses désirs.

    Combien ont été marqués par cette servitude, de tous ces abus, ces souffrances.

    Quand nous donnons notre vie à Yeshoua «  Jésus », nous mettons en pratique cette loi de se vendre comme esclave.

    Nous devenons les esclaves de Yeshoua « Jésus ».

    Il est dit :

    1 PIERRE 1 : 18   Sachant que ce n’est point par des choses périssables, argent ou or, que vous avez été rachetés de la vaine manière de vivre héritée de vos pères.

    Paul se présente comme esclave de Yeshoua :

    ROMAIN 1 : 1 (bible DRB)   Paul, esclave de Jésus Christ, apôtre appelé, mis à part pour l’évangile de Dieu

    Notre vie était une vie de faillite, certains ont été rejetés, peut être même par leur propre famille.

    Echec dans la vie sociale, dans la vie familiale, échec dans la vie sentimentale, dans la vie  professionnelle et autres, prêt à tout abandonner.

    Mais nous avons un bon Maître Yeshoua Ha'Mashia’h «  Jésus Le Messie », Il nous a rachetés, et Il pourvoit à tous nos besoins, Il restaure tout ce que l’ennemi a détruit.

    Nous repartons sur de nouvelles bases en naissant de nouveau.

    Il nous a aidé à reconstruire notre vie, à effacer le passé à travers d’une nouvelle naissance.

    Beaucoup d’hommes sont encore esclaves du royaume des ténèbres. La liste de tout ce qui les tiennent dans cet asservissement serait trop longue à énumérer.

    C’est l’homme qui choisi le maître qu’il veut servir :

    MATTHIEU  6 : 24   Nul ne peut servir deux maîtres ; car ou il haïra l’un et aimera l’autre, ou il s’attachera à l’un et méprisera l’autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mamon. 

    C’est lui qui choisit de qui il veut être l’esclave, il a le choix entre deux maîtres.

    Le Royaume des cieux, ou le royaume des ténèbres.

    C’est la désobéissance aux lois divines qui le conduit à un asservissement destructeur.

     2) Les lois qui concernent les étrangers et les pauvres:

    -  L’étranger

    EXODE 22 : 21   Tu ne maltraiteras point l’étranger, et tu ne l’opprimeras point ; car vous avez été étrangers dans le pays d’Egypte.

    Elohim veut que l’étranger qui se trouve au milieu des enfants d’Israël, soit  traité avec amour et respect.

    Il tient à rappeler au peuple ses souffrances en Egypte, comment il a été opprimé.

    Il leur demande de ne pas faire subir aux autres ce qu’ils ont subi en Egypte. C’est l’application du second commandement que Yeshoua "Jésus" avait dit à un scribe qui l’interrogeait.

    MARC  12 : 31   Voici le second : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n’y a pas d’autre commandement plus grand que ceux-là. »

    PARACHA MISHPATIM  "LES JUGEMENTS"

    En ce qui concerne les pauvres :

    EXODE 22 : 25     Si tu prêtes de l’argent à Mon peuple, au pauvre qui est avec toi, tu ne seras point à son égard comme un créancier, tu n’exigeras de lui point d’intérêt.

    L’argent qui est en notre possession appartient à Elohim, et c’est Lui qui nous dit comment l’utiliser.

    AGEE 2 : 8  L’argent est à Moi, et l’or est à Moi, Dit l’Eternel des armées.

    Elohim veut que nous soyons des instruments entre Ses mains, avec ce qu’Il nous a donné, pour aider nos frères qui sont dans le besoin.

    Il faut que notre aide puisse les aider à rétablir leur situation.

    Nous avons vu que l’esclave qui se vendait pour servir un maître, recevait de lui l’aide dont il avait besoin, et après six années, le maître devait lui fournir de quoi reprendre une activité.

    Si nous donnons au pauvre seulement le nécessaire, nous le conditionnons à toujours  mendier. Mais si nous l’aidons à subvenir à ses propres besoins, il sera à son tour une aide pour les autres.

    Le système économique divin n’est pas celui du monde, et nous devons le comprendre.

    C’est l’une des clés qui nous permet de recevoir pour pouvoir donner.

    Qui d'autre que nous pourrait le faire ?

    PROVERBES  19 : 17   Celui qui a pitié du pauvre, prête à l’Eternel qui le lui revaudra.

    Celui qui donne aux pauvres, prête à Elohim, et c’est dans ce domaine qu’Il va nous tester.   

    JACQUES  4 : 3  Vous demandez, et vous ne recevez pas, parce que vous demandez mal, dans le but de satisfaire vos passions.

    La Parole nous dit que tout ce que nous demanderons en priant de croire que nous l’avons reçu.

    Notre Seigneur connaît nos besoins et Il pourvoira, s’Il nous dit que tout ce que nous demanderons en priant de croire que nous l’avons reçu, Il respectera Sa Parole.

    Pourquoi ?

    Parce qu’Il a déjà tout planifié, tout ce qui fait partie de Son plan pour nous est déjà provisionné.

    Il ne nous reste plus qu’à le Lui demander par la foi, en nous appuyant  sur Ses promesses.

    Il ne faut pas que cette demande soit faite pour satisfaire nos passions, mais mise à part nos besoins essentiels, qu’elle puisse être investie pour répondre aux besoins de l’autre.

    Et c’est là la difficulté. Nous devons être honnête, car quand il s’agit de donner, notre foi s’arrête.

     Nous devons nous rappeler que nous sommes en sorte, les banquiers de Elohim. Si nous savons gérer Son argent, Il nous approvisionnera en conséquence.

    LUC  6 : 38    Donnez, et il vous sera donné: on versera dans votre sein une bonne mesure, serrée, secouée et qui déborde ; car on vous mesurera avec la mesure dont vous vous serez servis.

    Si la richesse du monde qui se trouve dans les mains d’une poignée d’hommes, était investie à relancer l’économie des pays les plus pauvres, le monde vivrait dans un équilibre total.

     

    Shabbat Shalom /Vé/ Shavoua Tov / Que la Paix Soit avec Vous /et/ Bonne Semaine ! 

     (Copie autorisée, à condition d'en redonner le texte intégral et la source.)

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  • oliviers-1349943257-l650-h474-c.jpg

    torah ou bible 7.jpg

     

    L'olivier représente la vie de l'Esprit par et dans le Messie ou la vie spirituelle d’ISRAEL

    L'olivier représente la vie de l'Esprit par le Messie . On en obtient de l'huile . Les olives et l'huile donnent la santé. Elles sont appliquées sur les blessures et sont utilisées comme remèdes contre certaines maladies.

    Le chandelier à 7 branches symbolise l' huile de l'Esprit qui anime le Messie .

    L'olivier représente l'huile et la paix. L'olivier fait penser à la colombe "YONA" ( ... Jonas , symbolisant le Messie enterré 3 jours dans le sein de la terre )

    YONA la paix : l'olivier symbolise la paix que Elohim veut donner.

    Olivier symbole de paix :

    Genèse 8:10-12)
    "10 Il attendit encore sept autres jours, et il lâcha de nouveau la colombe hors de l' arche. 11 La colombe revint à lui sur le soir; et voici, une feuille d'olivier arrachée était dans son bec. Noé connut ainsi que les eaux avaient diminué sur la terre. 12 Il attendit encore sept autres jours; et il lâcha la colombe. Mais elle ne revint plus à lui.

    Olivier symbole de la vie de l’Esprit

    (Psaumes 52:8-10)
    "8 (52:10) Et moi, je suis dans la maison de Elohim comme un olivier verdoyant, Je me confie dans la bonté de Elohim, éternellement et à jamais. 9 (52:11) Je te louerai toujours, parce que tu as agi; Et je veux espérer en ton nom, parce qu' il est favorable, En présence de tes fidèles.

    Olivier symbole de paix familial.

    (Psaumes 128:3)
    " Ta femme est comme une vigne féconde Dans l' intérieur de ta maison; Tes fils sont comme des plants d'olivier, Autour de ta table.

    Olivier, nom donné par l’Eternel

    (Jérémie 11:16)
    " Olivier verdoyant, remarquable par la beauté de son fruit, Tel est le nom que t' avait donné l' Éternel; Au bruit d' un grand fracas, il l' embrase par le feu, Et ses rameaux sont brisés.

    Olivier sauvage et Olivier franc image de l’Eglise entée sur Israël


    (Romains 11:16-24)
    " 16 Or, si les prémices sont saintes, la masse l' est aussi; et si la racine est sainte, les branches le sont aussi. 17 Mais si quelques-unes des branches ont été retranchées, et si toi, qui était un olivier sauvage, tu as été enté à leur place [ = " au milieu d'eux " ] , et rendu participant [ = " avec eux " ] de la racine et de la graisse de l' olivier, 18 ne te glorifie pas aux dépens de ces branches. Si tu te glorifies, sache que ce n' est pas toi qui portes la racine, mais que c' est la racine qui te porte. 19 Tu diras donc: Les branches ont été retranchées, afin que moi je fusse enté. 20 Cela est vrai; elles ont été retranchées pour cause d' incrédulité, et toi, tu subsistes par la foi. Ne t'abandonne pas à l' orgueil, mais crains; 21 car si Elohim n' a pas épargné les branches naturelles, il ne t' épargnera pas non plus. 22 Considère donc la bonté et la sévérité de Elohim: sévérité envers ceux qui sont tombés, et bonté de Elohim envers toi, si tu demeures ferme dans cette bonté; autrement, tu seras aussi retranché. 23 Eux de même, s' ils ne persistent pas dans l'incrédulité, ils seront entés; car Elohim est puissant pour les enter de nouveau. 24 Si toi, tu as été coupé de l' olivier naturellement sauvage, et enté contrairement à ta nature sur l' olivier franc, à plus forte raison eux seront-ils entés selon leur nature sur leur propre olivier.

    Le nom "JUIF" vient du nom YEHOUDA c'est-à-dire LOUANGE A L'ÉTERNEL : un juif , par son existence et par le nom-même qu'il porte, représente cette glorieuse évidence.(YEHOUDA s'écrit en hébreu hdwy c'est-à-dire le nom du tétragramme de D.ieu avec une lettre supplémentaire, le "DALET" qui signifie "LA PORTE" )

    La graisse de l'olivier
    La graisse de l'olivier représente le RUAH HA' KODESH ( L'Esprit Saint )

    Les deux branches de l’olivier
    Les 2 branches de l'olivier représentés sur le drapeau national d'Israël représentent donc les juifs et les gentils rassemblés pour former un seul corps

    (Zacharie 4:3)
    " et il y a près de lui deux oliviers, l' un à la droite du vase, et l' autre à sa gauche."

    (Zacharie 4:11-14)
    " Je pris la parole et je lui dis: Que signifient ces deux oliviers, à la droite du chandelier et à sa gauche? ..." Les juifs et les gentils seront ( sont ) rassemblés en un seul corps aux côtés du Messie

    " Je pris une seconde fois la parole, et je lui dis: Que signifient les deux rameaux d' olivier, qui sont près des deux conduits d'or d'où découle l'or? Il me répondit: Ne sais -tu pas ce qu' ils signifient? Je dis: Non, mon seigneur. Et il dit: Ce sont les deux oints qui se tiennent devant le Seigneur de toute la terre." ( " CHENI BENI AITSAR " les " 2 fils de l'huile " ( BEN = FILS )


    (Apocalypse 1:12)
    " Je me retournai pour connaître quelle était la voix qui me parlait. Et, après m' être retourné, je vis sept chandeliers d' or,..."


    (Apocalypse 1:20)
    " le mystère des sept étoiles que tu as vues dans ma main droite, et des sept chandeliers d'or. Les sept étoiles sont les anges des sept Églises, et les sept chandeliers sont les sept Églises.
    ( les sept KEHILOT )

    le chandelier à 7 branches à huile d'olive

    - on n'éteignait jamais le chandelier à huile d'olive

    - Au bout des 7 branches du chandelier se trouvent 7 flammes ;

    Ces 7 flammes font partie intégrante du nom de YESHOUA

    - Yeshoua sur le mont des oliviers : GAT SAMANI traduit par le " pressoir à huile " Le Messie a été pressé comme les olives sont pressés pour en faire ressortir l’huile du Esprit Saint : " " Il vous est avantageux que je m’en aille " disait Yeshoua

    où le Messie a pleuré et où Il a été lui-même pressé

    - Yeshoua est né de l'Esprit, le RUAH HA KODESH - l'huile sainte.

    Source: http://juifsetgentils.skynetblogs.be

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique