• Toutes sortes de grâce: Suffisamment et plus encore

    Source: derekprince.fr

    Jésus a enduré notre pauvreté afin que nous puissions partager son abondance.

    Etre dans la pauvreté signifie «la faim,…la soif,…la nudité,…et la disette en toute chose» (Deutéronome 28:48). Quand exactement Jésus est-il devenu pauvre? Il l’est devenu au moment où il a été identifié à nos péchés. A partir de ce moment, il s’est enfoncé dans la pauvreté toujours plus profondément, jusqu’à ce que, sur la croix, il ait représenté la pauvreté absolue décrite plus haut.

    Comprenez bien que sur la croix, sa pauvreté n’a pas été seulement spirituelle. C’est aussi physiquement et matériellement qu’il a été pauvre. Ce fait étant établi, selon toute logique, notre fortune ne sera pas seulement spirituelle non plus. Jésus est devenu foncièrement pauvre dans le sens physique et matériel du terme, afin que nous devenions riches, que tous nos besoins matériels et physiques soient comblés et que nous ayons un surplus à partager avec d’autres gens.

    2 Corinthiens 9:8 est le deuxième verset particulier que nous allons étudier qui sous-tend le fait que Jésus a porté la malédiction de la pauvreté: «Dieu peut vous combler de toutes sortes de grâces, afin que, possédant toujours en toutes choses de quoi satisfaire à tous vos besoins, vous ayez encore en abondance pour toute bonne œuvre.» Dieu n’est pas avare. Il ne se contente pas de donner juste assez. Il donne suffisamment et plus encore. Voilà l’abondance, dans le verset ci-dessus, il y a deux termes évoquant l’abondance et le mot «tout» est décliné quatre fois. Impossible à ce langage d’être plus clair. Et que décrit-il? La grâce de Dieu.

    Remarquez qu’en 2 Corinthiens 8 et 9, deux chapitres qui traitent de l’argent, le mot clé est grâce. Il apparaît sept fois dans le chapitre 8 et deux fois dans le chapitre 9. C’est la grâce qui opère dans le domaine de l’argent. Cependant, J’ai parfois constaté que ceux qui parlent le plus de la grâce sont souvent ceux qui la comprennent le moins.

    Merci Jésus, pour ton œuvre sur la croix. Je proclame que Jésus est devenu pauvre jusque dans l’absolu afin que la grâce de Dieu puisse abonder pour moi, même dans le domaine de l’argent, parce que Jésus a enduré ma pauvreté afin que je puisse partager son abondance. Amen.

    Derek Prince

    « Le shabbat et la miséricorde Le mensonge de l’âme immortelle »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :